Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP

Le premier RPG de Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru ! Créez votre personnage dans cet univers de folie, choisissez votre Clan et combattez pour votre survie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Venue sur Terre [Pv Mélody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Venue sur Terre [Pv Mélody]   Mar 27 Sep - 7:51

Loin dans son manoir de l'Infernus, Luwen venait de recevoir un message plutôt intriguant du Roi Démon. Un messager était venu le voir, celui-ci pour lui dire qu'il devait descendre sur terre pour s'affairer à une mission de la plus haute importance qui mobilisait toutes les troupes de l'Infernus, même les Nobles dévoués au Roi. Après avoir fait par de la nouvelle à Ijiwaru, son bras droit pour qu'il soit beaucoup plus prudent : il se faisait souvent attaquer, et Ijiwaru ne devait pas ébruiter qu'il était partit pour quelques temps au risque de recevoir de la visite de personnes mal intentionnées. Déployant ses ailes, il se rendit sur terre accompagné de Ignis, son familier. Celle-ci était sous forme "économique", c'est-à-dire en forme de petit animal mignon. Le genre qui fait craquer les filles en général.

Il décida atterrir sur un terrain vague pour ne pas être repéré par les humains. Il était vêtu d'un kimono bleu clair et foncé. C'était sa tenue habituelle. Il n'avait bien sûr pas emporter sa faux avec lui. Il avait peut-être l'esprit combatif mais n'était pas fou non plus. Il avait emmené son épée qu'il avait caché avec son haori. Ignis était elle aussi cachée dans ses habits pour ne pas faire peur aux humains. Il regarda aux alentours. Il n'y avait personne sur ce terrain : tant mieux pour lui, il n'aurait pas d'explication bizarre à fournir aux humains. De toute façon, si jamais il était découvert, la personne irait le dénoncer à la police, certes, mais en aucun cas il ne sera cru. Luwen n'avait donc rien à perdre.

Il connaissait déjà Tokyõ, il y s'y était rendu il y a cinq ans maintenant sans y être retourner. Il sortit du terrain et emprunta les ruelles. La plupart des gens le regardait de travers. Il n'était pas très habillé à la mode. Il détestait la mode humaine en fait. Il préférait celle de l'ancien temps et était assez triste de ne pas être né plus tôt pour pouvoir assister aux combats de samurai dans le Japon féodal. Les filles se retournèrent aussi à son passage. Il fallait dire qu'il était une très belle personne, il était aussi bien éduquer même s'il était un Duras. Il était imposant et majestueux à regarder, très courtisé dans l'Infernus. Il eut un sourire en coin lorsqu'il vit les rougeurs des jeunes humaines. Il s'arrêta devant un magasin. Sur l'emblème, il y avait marqué "Salon de Thé". Il sourit et y entra.

" Bonjour, vous désirez ?", lui demanda une jeune fille souriante et pleine d'entrain.

- Une place, près de la fenêtre si possible. "

L'employée l'y conduit donc. Sa phrase était semblable à un ordre. A force de diriger ses troupes, ce n'est pas qu'il devenait impoli mais seulement autoritaire. C'était une attitude qui allait bien avec sa stature et son statut au sein de l'Infernus. Grand-Duc, ce n'était pas quelque chose de très commun. Il s'installa donc.

" Que désirez-vous monsieur ?

- Un fondant au chocolat, avec de la crème anglaise, et une un sorbet vanille, chocolat framboise avec du chocolat fondu dessus.

- Oh, vous attendez quelqu'un ?

- Non, tout ceci est pour moi "

Elle eut un sourire gênée. Elle ne pensait pas que quelqu'un puisse manger autant. Il finit ensuite par se faire servir. Il était presque contente d'être ici, il en était nostalgique : c'était l'endroit ou il avait rencontré Suzume et sa soeur aujourd'hui décédée. Quelle dommage pour elle. Certes, les pâtisseries ici n'avaient pas le même goût que celles de Suzume, mais, il était en mission pour le roi démon. C'est alors, que Ignis sortit de sa cachette

"Chut, Ignis, reste à l'intérieur, je ne suis pas au château "

Celle-ci râla, et pour tenir tête à son maître qui était heureusement caché par un mur aux yeux des emloyées/ Ignis resta et entama doucement le sorbet.


________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Dalwish


avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2011
Age : 23
Localisation : Dans mon atelier


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Venue sur Terre [Pv Mélody]   Mer 28 Sep - 16:34


 « Les yeux de la luxure ont des joies secrètes ». Les yeux jade de la demoiselle se posèrent une bonne minutes sur la page blanche, où elle venait des poser cette phrase. C’était bien inexplicable pour elle qui n’écrivait jamais. Regardant délicatement l’heure, elle comprit que l’heure avancée de la nuit la faisais délirer complètement. Passant de son petit salon aux tons écru, beige et rose pâle à sa chambre à coucher … Elle soupira en voyant la pile de linge s’étendre du plancher à la hauteur de sa commode, soir un bon mètre. Elle détestait tellement les tâches ménagères, mais elle n’avait pas d’autre choix que de le faire. Attachant à la va vite, ses cheveux fauves en un chignon désordonné, elle prit les premiers vêtements de la pile et les tria en plusieurs tas …

Le soleil se leva doucement faisant enter ses rayons d’or dans la chambre de Mlle tout le monde. A moitié affalée sur le sol, du linge de chaque part du lit et de la petite rousse. Ses cheveux trainant à moitié sur le sol, sa tête sur le bord du matelas. Quelle position pour dormir en paix. Frottant ses yeux endormis, elle tressaillit. Elle avait dormit sur son travail. La demoiselle fit une moue en ramassant son linge et le reposant à sa place initiale. Tant pi, elle le ferait une autre fois. Passant devant un miroir baroque attaché contre la porte intérieur de son armoire, elle se désola de son visage plein de pli du à son sommeil. Attrapant une jupe bouffante, couleur châtaine et un haut qui laissez voir ses épaules immaculées. Une fois vêtue de pied en cap, Mlle tout le monde prit sa pochette à dessin ainsi que crayons et fusains.

Enfin, le soleil rendait Tôkyô encore plus angélique qu’a son habitude. L’enfant Satan avait tournée dans plusieurs rues avant de choisir sa destination finale. Rencontrant des filles de son ancien Lycée la demoiselle comprit qu’il y avait un homme en cosplay dans les rues. C’était courant qu’à Tokyo on fasse du cosplay. Mais en pleine semaine, c’était vraiment rare. Reprenant sa route, la jeune fille entra dans le salon de thé d’une vieille amie à sa mère. Demandant une table dans le fond de la pièce pour pouvoir dessiner en paix.

- «  Mélody, tu prends quelques choses ? »
- «  Hein, oui, pardon, je vais prendre trois petite meringues et un thé à la framboise je te prie, quoi que quatre et non trois. »

La petite serveuse repartie en direction de la cuisine, laissant Mélody mettre ses crayons sur la table et sortir une feuille pour commencer à dessiner. Elle affectionnait énormément cet endroit qui avait vu passer toute son enfance. Puis, levant les yeux vers la fenêtre, elle vu celui dont toute les files de son ancienne classe lui avait parlée. Cet homme au cheveu jais, et aux yeux azurs. Un parfait model pour une création. Mélody commença à esquisser la salle et le relief de la pièce. Puis elle en vain à dessiner le visage de l’inconnu, le regardant souvent pour ne louper aucun détail de son visage et même de sa tenue. On vint enfin la servir, la petite serveuse qui n’avait pas sa langue dans sa poche, hurlât presque c’était le client en kimono que Mélody dessinait. Rougissante, elle lui pria d’aller voir ailleurs se replongeant dans son dessin.


Dernière édition par Mélody Dalwish le Jeu 13 Oct - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Venue sur Terre [Pv Mélody]   Mer 28 Sep - 17:16

Au début, il aurait penser que les pâtisseries ici n'étaient pas très bonne, mais il s'avérait que ce salon de thé s'était améliorer en cinq ans. Il était presque heureux, bien que ça ne reflétait pas le niveau qu'elle avait lorsque Suzume était arrivée. Tout le monde se l'arrachait. Maintenant c'était la sienne et il en était bien fière. Oui, il était presque heureux : chose rare. Il est plutôt froid d'habitude. Cependant, les pâtisseries changeaient quelque chose en lui. Il se détendait malgré la mission imposé par le roi démon. Ca le faisait sourire qu'il était si important dans le monde de l'Infernus et que ici, tout le monde le prenait pour un fou cosplayeur. D'un coté ce n'était pas si mal parce que les gens le remarquait comme là-bas. Ca le dérangeait parfois c'était vrai, de voir toutes les filles se retourner à son passages, les demandes des autres Ducs pour qu'il se marrie avec leur fille, il les avait toujours refuser.

Ignis avait refuser d'obéir à son ordre. Elle n'en faisait comme d'habitude qu'a sa tête. Cela ne ferait qu'attirer plus de filles ici, pour dire qu'il le trouverait mignon alors qu'il s'agissait d'une fille, elle irait les mordre et cela en deviendrait peut-être drôle. Il ne voulait cependant pas déclencher de problèmes dans ce salon de thé. Il tourna la tête et vit une fille qui s'assise aussi assez éloignée, elle commença à dessiner, il n'y fit plus vraiment attention et mangea son fondant au chocolat. Ignis, elle avait essayer de chopper la petite cuillère. Luwen, exaspéré, finit par la nourrir à la cuillère. On pouvait trouver ça assez mignon de loin. En même temps il portait doucement à ses lèvres la crème anglaise avec un morceau de fondant. Tout ce qu'il faisait le rendait classe. Même en mangeant il était majestueux et avait de bonnes manières. Un gosse de riche en somme.

" Alors, Ignis, comment trouves-tu ce sorbet ? "

" Piiiiiou !"

Se fit entendre de la part de son familier. Oui, il était bon. Elle était presque trop mignonne pour être vrai, pensait le Grand-Duc. Il piqua une petite cuillère, la petite piqua une crise elle aussi. Il la lui rendit donc. C'est qu'elle était vêxée l'animale. Il la caressa donc un peu sur la tête et, dès qu'elle eut droit à un peu d'attention, elle arrêta de faire la moue pour regarder son maître. Celui-ci entendit par la suite la serveuse dire que la jeune fille assise à la table à coté le dessinait. Il étira un petit sourire fière de lui. Être dessiner par quelqu'un, ça peut avoir des avantages. Il se leva donc.

" Reste là, Ignis, je reviens "

Chuchota-t-il à l'adresse de son familier qui obtempéra pour une fois. Evidemment, elle pouvait se régaler toute seule et attaqua la crème anglaise. Il s'avança vers la fille, de sa démarche majestueuse et presque impériale, ses cheveux voletant dans l'air. Opast : créatures faites pour attirer n'importe quel être humain. Il portait bien son nom.

" J'ai entendu que tu me dessinais ? Eh bien, puis-je voir ce que cela donne ? Il mit ensuite ses coudes sur sa tables. On m'a déjà dit que j'étais un bon modèle "

Il s'était fait peindre beaucoup de fois, ce n'était pas la première fois qu'il servait de modèle. Eh oui, il tutoyait l'humaine, il n'alla pas encore la vouvoyer encore ? Il se savait supérieure à elle. Et puis, il avait tellement l'habitude de tutoyer les femmes qu'il n'y faisait même plus attention.

________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Dalwish


avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2011
Age : 23
Localisation : Dans mon atelier


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Venue sur Terre [Pv Mélody]   Jeu 13 Oct - 16:00


Mélody était vraiment absorbée dans son croquis et toute ses files qui s’étaient mise autour de son model, elle en grimaça d’horreur, c’était intenable ici … Sortant de sa bandoulière un bout de papier cacheté, elle l’ouvra de nouveau, car le seau était briser depuis peu.

Hier soir avant d’entrer dans sa chambre :

La nuit était tombée bien tôt sur le capital, de la fenêtre de son appartement aux tons écrus et beiges. Mélody regardait mélancoliquement la pluie tomber. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais, elle voulait retournée à Kyôto. Mais il lui manquait quelque chose pour pouvoir retournée sur le lieu de sa naissance et de son année de réclusion avant d’avoir était transféré à Orval pour vaincre son amnésie, c’était vraiment pitoyable pensa-t-elle. Vouloir retournée la ou tout à commencée. Mélody se décevait vraiment… Elle n’avait jamais ressentie le besoin de retournée la où elle à poussée son premier cri… C’était d’un absurde. Elle qui détestait ses parents. Mais seulement eux, car la demoiselle aimait beaucoup ses deux frères : Adam et Yves, ses deux frères devenus prêtres. Tendant le bras vers sa table basse, la rouquine prit un bout de papier entre ses doigts avant de s’assoir devant sa fenêtre. Dans ce Rocking-chair qu’elle avait en cadeau par Sharon. Mélody recommença à livre pour la troisième fois la lettre de son frère aînée qui vivait lui à Kyôto.

« Chère Satan enfant comme on dit chez moi,
Comment te portes-tu ? Ta mémoire est revenue, Yves m’a envoyé une courte missive pour me l’annoncer. J’en suis relativement heureux. Nous allons enfin pouvoir revoir en famille comme avant. As-tu étais reprise à la Pandora ? J’aimerai beaucoup le savoir tu sais, je sais bien que c’est ton rêve de devenir membre à plein temps de cette organisation prestigieuse. Enfin, pour ma part rien de bien intéressant, je suis simplement à Kyôto vois-tu ? Dans la bâtisse de l’orphelinat crée par les Fushiyama. J’y suis comme prêtre pour les dimanches et les jours de fêtes saintes. Tu comprends bien, je peux enfin aider les deux objectifs que je m’étais fixé : Aimer les plus démunis et les plus tristes ainsi que faire passer le message que Dieu m’a transmis. Je serais bien heureux si tu venais me voir, Yves devrait bientôt venir me voir. Et toi ? Tu viendras ? A moins que ton travail ne te prenne trop de temps ?
Enfin bon, je vais retourner à mes occupations. Je te souhaite le bonheur et sache que Dieu t’aime, et moi aussi.
Amicalement
Adam. »


Passant une main tremblante dans ses cheveux, la demoiselle ne savait vraiment pas à quoi s’en tenir. Elle avait surement peur, ça faisait déjà un an et demi qu’elle n’avait pas vue ses frères. Puis reposant à sa place initiale la lettre, Mélody s’installa dans un de ses fauteuils couleur lin. Elle ferma alors les yeux et assoupis, un instant. Le cri perçant de Mélody qui venait de se réveiller. La jeune fille qui avait des sueurs froides, elle regarda son ventre, il lui faisait affreusement mal. Enlevant en toute atte son débardeur. La petite rousse constata avec effroi que sa cicatrice était devenu rouge écarlate et qu’elle saignait par endroit. Complément paniquée, elle se fit avec bien du mal un bandage.


Fin du Flash.

Reprenant peu à peu ses esprits, Mélody remarqua que la douleur la tiraillait de nouveau. Mais elle était comme dévisagée par les filles à la table de l’homme en kimono. Tiens d’ailleurs où était-il ?

" J'ai entendu que tu me dessinais ? Eh bien, puis-je voir ce que cela donne ? On m'a déjà dit que j'étais un bon modèle "

Mélody sursauta presque quand il avait commencer à parler faisant un moue terrible, tout en portant la main à son ventre… Elle avait un débardeur rose aujourd’hui, le sang s’y verrais relativement bien.

« - Je vous prie de m’excusez, je ne dessine que pour moi, j’aurais du vous demandez votre avis. »

Mais elle regarda ses yeux bleus saphirs. Mais voyait-il que dans ses yeux jades, il y avait un lueur de malice. Mélody se leva et s’inclina par signe de respect , prit ses affaires, déposa ce qu’elle devait dans la soucoupe des meringues. Pris ses cliques et ses clac, la main toujours sur le ventre, la levant légèrement, elle vu que le sang traversait déjà le tissus. Baissant les yeux, elle marcha jusque la porte, pour aller dans un rue sombre où personne ne songerais à venir la chercher.

Posant ses affaires contre un mur humide, Mélody se laissa glisser paisiblement, avant de s’étaler sur le sol froid d’une rue de Tôkyô, son sang qui prenait de l’ampleur sur le tissus rose de son débardeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Venue sur Terre [Pv Mélody]   Ven 14 Oct - 20:17

Luwen une habitude assez embêtante. En compagnie de certaines filles il se trouvait presque trop attirant. Il restait un Opast tout de même, et donc attirait à lui les humains, et surtout les humaines, ou bien encore les humains au masculin qui le trouvait un peu trop beau. Il aimait être flatté comme cela par les filles humaines. Il les préférait aux filles démones même s'il n'était pas du genre à apprécier un humain. Il se trouvait bizarre en fait, surtout avec cette fille. Disons qu'il modifiait un peu son caractère en fonction de la situation qui se présente devant lui. C'est si facile de se faire passer pour quelqu'un d'autre et ainsi paraître sympathique. Bien qu'il ne soit pas hypocrite. Jamais il ne dira quelque chose qu'il ne pense pas, ou dont il pense le contraire.

Il se mettait assez à l'aise en posant ses coudes sur la table. Ignis se régalait derrière et ça lui faisait plaisir, voila pourquoi il souriait. Des gâteaux il pourrait en avoir autant qu'il voulait, alors il avait décider de laisser ceux-là à Ignis - le fondant mis à part d'accord ? - et de s'amuser un petit peu avec l'humaine qui le dessinait. Il tourna la tête la pauvre fille, elle était dévisagée de partout parce que Luwen lui adressait la parole. Il les regarda et leur fit un de ses plus beaux sourires charmeurs. Elles en tombèrent éperdument amoureuses et se parlaient ensuite entre elles.

« - Je vous prie de m’excusez, je ne dessine que pour moi, j’aurais du vous demandez votre avis. »


Il sentait l'odeur du sang. La jeune petite humaine était blessée ? C'était bien dommage ça par contre. Il ne pourrait pas longtemps parler avec elle. Il la vit s'en aller. Il claqua des doigts, et Ignis se transforma en humaine, sans lumière, elle rentra ses ailes et, s'assied pour manger. Lorsque la fille fût partie il alla voir Ignis.

" Ignis, tu peux manger mais... Garde moi le fondant. Je t'appelle quand j'ai besoin de toi, je vais voir la fille. "

" Hai, Luwen Sama "

Elle avait une voix assez mélodieuse et charmante. Ils formaient un très beau couple tous les deux. Il sortit ensuite du salon de thé. Se fiant à l'odeur du sang, il la suivit. Il la découvrit contre un mur. Il alla vers elle ensuite et se rabaissa à sa hauteur. Il lui souleva son débardeur rose à moitié et vit la blessure.

" C'est une belle blessure que tu as là ma chère. Il faudrait penser à soigner ça tu ne crois pas ? Sinon, ça va s'infecter et tu auras une maladie du sang.... Non ? "


________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody Dalwish


avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2011
Age : 23
Localisation : Dans mon atelier


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Venue sur Terre [Pv Mélody]   Sam 22 Oct - 22:26


Elle avait la vision brouillée et ne voyait vraiment plus rien. Saut peut-être les larmes qui lui bloquaient la vue. Elle détestait être aussi faible que cela. C’était la pire de chose pour Mélody, celle qui avait réchappé de la mort. Elle avait de nouveau peur comme ce même matin avec le train, la neige et l’hiver… L’humidité de la rue faisait friser ses longs cheveux roux qui lui servaient en quelques sortes d’une couverture qui n’était pas chaude. Pourtant, elle sentait, malgré l’odeur du sang un parfum masculin, faisant enfin tomber ses larmes pour mieux voir, Mélody constata que c’était l’homme aux cheveux jais qui l’avait suivit et qui s‘abaissait à sa hauteur.

A la fois honteuse et d’une autre part heureuse. Jamais elle n’aurait pensé que cet homme a suive dans cette ruelle perdue. Surtout qu’il semblait distinguer ou bien d’autre chose qu’elle laissait aller et venir dans son crâne, elle qui était dans son monde et qui ne voulait rien savoir d’autre. S’agrippant aux pierres humide de la rue pour se relever, elle manqua son coup et resta en place sans bouger d’un pouce. Mélody était pitoyable, elle le savait, même, elle se l’avouait bien souvent. Ma pauvre fille, ma tendre petite nunuche. Comment être ainsi allé lui ramener ses souvenirs restant, elle devait être forte et ne pas se soucier de la blessure qui la tiraillait au plus profond de ses entrailles. Pourtant contrairement à d’autres jeunes filles de la banlieue de Tôkyô, Mélody ne pleurait pas quand elle était grièvement blesser comme toute suite. Elle avait mal, c’est tout que pouvait-elle faire, sa blessure saignait tout le temps. Sauf qu’aujourd’hui, elle n’avait pas eu la force de rentrer chez elle et d’agoniser en silence. Elle était en pleine rue avec un jeune homme magnifique, si beau que tout cela semblait irréel mais voulant se reprendre, elle se pinça le bras. Oui, c’était dur. La rouquine ne voulait pas y croire et pourtant, elle voulait y croire. Douce ironie qui effleurait sa peau, sa Peau ? Pourquoi l’autre touchait sa peau ?

- C'est une belle blessure que tu as là ma chère. Il faudrait penser à soigner ça tu ne crois pas ? Sinon, ça va s'infecter et tu auras une maladie du sang.... Non ?

Mélody hallucinait, personne ne se souciait d’elle comme ça. Plusieurs personnes l‘avait déjà vu le débardeur ensanglanté sans jamais lui demander ce qu’elle avait ou si elle allait bien. C’était incroyable, cet homme n’était pas japonais. Elle continua à pleurer, jamais elle n’était aussi faible que quand elle saignait comme cela, pourtant ce n’était qu’une égratignure. Une grande cicatrice du haut du sein gauche jusqu’en bas du ventre. Si seulement cet idiot de Caïn ne l’avais pas poussée sur les rails se jour là, elle se souviendrais de tout, elle pourrait retrouver ses amis, sa famille, sa mémoire en général. Elle avait passé un an en Belgique, à Orval pour que sa cure ne lui ramène que son histoire de l’accident et de sa naissance. Mais tout les visages qu’elle voyait, elle avait oublié lui expression, leurs yeux, leurs bouches, leurs nez, elle ne voyait que des visages nu et vide. Elle ne voyait pas ses souvenirs. Elle ne voyait pas la vraie Mélody Dalwish.

- Peu m’importe le risque, je ne suis pus à une demi mort près. Mon sang que je m’en vide, les tourments que je ressens dans mon cœur s’écoulerons avec lui.

Mélody était vraiment bête de répondre cela, malgré qu’elle soit mal en point, elle n’avait pas honte, ni peur, mais elle voulait vraiment qu’on se soucie d’elle sans pour autant qu’on s’en inquiète. Elle avait peur de la mort, elle avait peur du futur. Normal après tout, elle ne vivait que dans le passé, elle vivait à la recherche de souvenir lointain, comment pouvait-elle vivre le moment présent. Rassemblant ses dernières forces, elle se redressa sur le mur, ajoutant à cela un joli sourire, poussa contre le mur, écarta les bas pour s’accrocher au cou de jeune homme. Dans un sanglot qui ressemblait ni plus ni moins à une rire, elle voulait s’amuser une dernière fois avant de trépasser. Sans gêne, elle l’embrassa sur la joue, très prêt des lèvres.

- Laissez-moi partir, car d’une manière comme d’une autre, il vaut mieux ça que de vivre sans souvenir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Venue sur Terre [Pv Mélody]   Dim 23 Oct - 20:19

En temps normal, notre jeune Grand Duc n'était pas du genre serviable. Et même s'il ne se sentirait pas coupable s'il l'abandonnait il allait tout de même l'aider. Un grand noble ne pouvait pas se permettre d'ignorer les problèmes de son peuple, il devait commencer par là s'il voulait être un bon dirigeant. C'était tout naturellement et sans prérogatives qu'il le faisait pour cette jeune fille humaine. En plus, l'odeur du sang ravivait de vieux souvenirs qu'il n'aimait pas, et à moins de refermer cette blessure, il la sentirait toujours. Il la regardait : elle n'avait pas l'air d'aller très très bien.

Il l'écoutait parler, elle vivait vraiment dans le tourment. Il détestait ce genre de femme, trop négatives. Il la regardait encore, son sang coulait. Luwen n'avait pas du tout envie de déchirer un de ses précieux vêtements pour lui faire un garrot. C'était là ou sa serviabilité s'arrêtait net. Il n'était pas du genre superficiel ou quoi que ce soit - le dernier qui l'avait traité de superficiel, il l'avait décapité avec sa Death Scythe, c'est pour dire-. Son kimono favoris, c'était son kimono favoris. Il s'était entraîné pour ne pas laisser traîner des tâches de sang putrides sur ses fabuleux vêtement japonais, et ce n'était pas maintenant qu'il allait le faire de lui même.

" Bon et bien, jeune humaine, je ne vais pas te laisser mourir comme cela. Je vais te soigner chez moi "

C'était évident que par chez lui, il n'entendait pas son château dans l'Infernus. Non : il avait fait construire une maison -un manoir plutôt- rien que pour lui dans un petit coin de campagne à quelques kilomètres d'ici. Ignis, revient... Et apporte moi mon fondant. Avait-il demandé par télépathie. C'est qu'il voulait le manger son gâteau. Deux minutes plus tard, après un silence, Ignis vint rejoindre son maître. Elle avait son épée à la taille, elle était en parfaite opposition avec son maître, rousse aux yeux jaunes, et lui, cheveux noirs au yeux bleus. La glace et le feu. Deux entités complètement opposées.

" On rentre à la maison. Vient, marchons"

" Comme vous voulez Maître Luwen... Nous l'emmenons ? "

Il fit un oui de la tête. La voix d'Ignis était mélodieuse et jolie. Elle aussi était belle d'ailleurs. Luwen d'un geste simple mais non dépourvue de classe porta la jeune fille dans ses bras comme une petite princesse de conte de fée. Il ne lui laissait pas le choix de les suivre, de toute manière, elle ne pouvait sans doute pas résister à l'emprise d'un si beau Duras. Il commença donc à marcher. Les gens les regardaient bizarrement mais il s'en fichait. Quittant la banlieue de Tokyõ, ils arrivèrent devant un gigantesque manoir. Luwen, sur terre ou dans l'Infernus était un homme extrêmement riche. Il marchait encore pour atteindre le haut de la petite vallée dans laquelle avait été construit le bâtiment.

Il était en pierre, un peu comme dans l'antiquité, presque comme un château. Il y avait plein de lumières, Ignis ouvrit la porte à son maître. A l'entrée, il y avait un tapis rouge et, une dizaine de servants. Tous démoniaques évidemment. Cela devait être une énorme surprise pour la jeune fille qu'il avait dans ses bras. Il alla dans une pièce réservée aux soins. La jeune démone qui s'occupait de l'infirmerie s'inclina tout bas devant son maître.

" Bienvenue, Maître Luwen. Venez, je vais la soigner "

Il déposa la jeune fille sur le lit. Ignis alla tout au fond de la pièce, presque dans l'ombre du coin, presque invisible. Luwen quant à lui prit un siège pour s'installer. L'infirmière remonta le haut de la jeune humaine. Il y avait pas mal de sang. Elle s'occupa d'abord d'enlever le sang, puis elle la piqua pour l'anesthésier en locale : juste au ventre. Elle dû piquer très près de la blessure. Ensuite, lorsque l'anesthésie avait tout son effet, elle recousu le tout. Elle s'inclina lorsqu'elle finit et lui couvrit la poitrine avec la couverture.

" Voila Maître. "

" Va y maintenant "

Elle s'en alla donc, sur ordre de son maître. Il regarda l'humaine et finit par lui dire en ayant un sourire aux coins des lèvres.

" Bienvenue chez moi, tu as moins mal ? Je ne t'ai pas laisser te vider de ton sang tu vois ? "

________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Venue sur Terre [Pv Mélody]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Venue sur Terre [Pv Mélody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP :: Tokyo :: Gallerie Marchande :: Magasins :: Salon de Thé-