Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP

Le premier RPG de Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru ! Créez votre personnage dans cet univers de folie, choisissez votre Clan et combattez pour votre survie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kuroto Horai ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 23


MessageSujet: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 8:58



Kuroto Horai

Âge 17
Date de Naissance Inconnu
Race Zweilt
Groupe Clan Giou
Orientation Sexuelle Indéterminé, d'une part, il ne semble pas intéresser tant que cela à une petite amie, d'autre part, la protection de Senshirô semble être sa préoccupation immédiate





Description physique

Kuroto…un adolescent ténébreux rien qu’à son aspect physique, et ne semble guère faire son jeune de 17 ans, n’ayant point changé d’apparence depuis la précédente guerre. Un menton en pointe lui donnant une allure mâture ainsi que son nez pointu, son visage dissimulé par ses cheveux noirs ayant une frange qui cache toute une partie de ce dernier au niveau de l’œil droit. Ces derniers sont légèrement embrouillés par les pointes, mais ne semble posséder aucunement imperfection. L’entretien est présent et bien visible.
Ses yeux d’un vert jaune lui donne un air ténébreux, voir impénétrable.

Kuroto n’a pas d’habits habituels proprement dit, les changeant très régulièrement : il peut passer d’un pull à une chemise, qui peuvent elles-mêmes d’être de plusieurs couleurs. Il se vêtu généralement d’une veste quand il est de sortie.
Il porte constamment à sa main droite sa bague Zweilt.





Description Mentale

Kuroto ne fait point son âge, consciencieux de ces responsabilités en tant que Zweilt dans lequel il s’engage corps et âme au prix même de son bonheur.
Son caractère mystérieux et effacé le rend reconnaissable…
Au premier abord, il peut nous sembler indifférent à la vie qui s’écoule malgré lui dans cette guerre incessante qui le tourmente. C’est avec curiosité que nous pouvons découvrir une facette très développé d’appréhension de la douleur d’autrui malgré un visage impassible, et des douces paroles qu’il lâche comme un sage.
Il sait parfaitement aider les autres à travers ses maigres dires quand le besoin est là.
Kuroto ne gâche jamais ses mots.
Il parle dans des objectifs bien précis, dans un but final ayant une retombée positive dans le meilleur des cas, ne voyant pas la peine de parler sinon.
A quoi bon s’attacher aux autres quand ces derniers seront voués au désespoir par notre simple présence…
Ce silence de Kuroto est dû à l’acceptation du fardeau de son existence, de sa maturité face à son rôle. Mais aussi de la sensation d’être un poids pour les autres.
Kuroto, même s’il ne le dira jamais clairement, reste tourmenté par son passé, reste obnubilé par un simple objectif qui gouverne toute sa vie, regrette sans doute t’il dans la pénombre d’être encore vivant. Seul Seishirô sait à quel point le désespoir de son partenaire est immense, dans laquelle il se tait continuellement.
Ironiquement, sa raison de vivre est une des raisons qui le pousse à haïr ses ennemis, les Opsats, dont l’un, Cadenza, a été à l’origine de la mort de son précédent partenaire, geste qu’il n’a jamais pardonné. Son simple souvenir suffit à rendre méconnaissable l’adolescent qui se retrouve engloutit par sa haine, ne désirant plus qu’une chose : l’anéantir.
Cependant, Kuroto prend sur lui, pour ne rien laisser paraître, comme pour se donner l’illusion qu’il pourra un jour se défaire de ses affreux souvenirs.
Il continue de vivre en donnant tout son être pour protéger Yuki, quitte à y perdre la vie, voulant le bonheur de Senshirô qui a accepté les souffrances pour devenir un Zweilt.
Il ne voit pas l’intérêt de s’amuser, il en tira aucun profil, il doit devenir plus fort, encore plus fort, afin de protéger ceux à qui il tient. Ainsi, on ne lui retirera plus rien.
Dans cette solitude auquel il était temps attaché en temps qu’enfant, était-ce sûrement un cri de désespoir de cet enfant qui n’a jamais réellement connu le goût de la vie, qui l’a pu le toucher de ses tendres mains quand le shogi s’est emparé de lui, se cache sûrement une phobie de cette dernière bien qu'il s'entête, forçant sur les revers intérieurs, à se dire que c'est mieux ainsi. Désormais contraint à oublier ce toucher lumineux, il ne peut que s’enfermer à nouveau dans les ténèbres de son cœur, et espérer ne perdre plus jamais personne devant lui.
Son cœur ne le supporterait sans doute pas.







Histoire

POV Kuroto

Du dernier combat qui nous avait opposé à nos ennemis, je ne me rappelais quasiment de rien, un seul souvenir demeurait à mon esprit. Ce souvenir qui ne voulait pas se retirer de ma tête, qui me hantait dans mes rêves, qui exerçait cette pression incessante sur ma personne.
Des remords…oui, j’en possédais, des remords d’être autant impuissant face au drame qui s’était déroulé sous mes yeux, sans que je ne puisse dans aucune manière changer le cours des choses. La mort de mon ancien partenaire…la preuve même de mon impuissance, de mon existence qui était maudite, qu’elle était un fardeau pour les autres…
Celle-ci s’était déroulée quand nous avions perdu face à un Opast, Cadenza, qui m’avait cloué au sol auquel le sang avait souillé ce dernier, dans un paysage détruit d’un village.
Je venais de me sortir d’une vue trouble provoquée par mes différentes blessures, blessé à l’épaule et une partie de mon visage couvert de sang. Cadenza m’avait dominé, mais aussi étonnement de sa part, ne m’avait pas tué sur le champ, comme s’il avait fait exprès de faire durer l’abattoir. Il parlait, dans une voix insensible, s’adressant directement à moi :

« Es-tu amer ? »

En quel droit se permettait-il de me tutoyer, lui qui n’apportait aucune importance à ma vie excepté dans une jouissance de me voir souffrir avant de me tuer comme un animal sauvage qui avait fait l’erreur de voler quelque chose à des hommes ! Une voix si dominante, si froide, si grave me donnait la nausée. Une posture dominatrice, un regard de haut face à l’être que j’étais tandis ses cheveux rouges reconnaissable volait par une faible crise, le corps de mon partenaire dans une de ses mains, couvert de sang. De l’inquiétude…oui, j’avais peur…
Son regard changea, devenant sadique, me questionnant brusquement, ma tête de l’instant qui se mélangeait à la surprise et à la crainte lui ayant donné une réponse pour sa question de tantôt :

« Me détestes-tu ? »

Je fronçai les sourcils, haineux. Me prenait-il pour un imbécile, ou s’amusait-il uniquement avec moi, faisant de lui un objet souffre douleur qu’il écorcherait plus tardivement ?
Comment pouvait-il oser…comment osait-il…

« Alors viens et tue-moi. »

Je n’eus le temps de ne rien faire, à peine sa phrase finalisée, le corps de mon partenaire disparut dans un amas de poussière, me laissant impuissant à cette scène à laquelle j’écarquillai les yeux. Non, je ne voulais pas le croire, je ne pouvais pas…
La bague de mon partenaire tomba au sol à quelques mètres de moi me confirmant mes pires craintes, me faisant sursauter d’effroi…Il l’avait tué…devant moi…
Une seule phrase, une seule phrase avait été mon coup de grâce, avait fait de cet individu mon cauchemar le plus ténébreux, l’être que je haïrais le plus au monde auquel même sa mort ne calmerait pas la douleur de mon cœur ni la haine qu’il avait façonné en moi :

« Ne m’ennuie pas, Zweilt. »

Cette bague, symbole de ce souvenir maudit, je la portais continuellement avec moi, autour de mon cou.
Elle était la preuve même que je n’étais digne d’aucune confiance, de la faiblesse de mon être qui devait encore s’améliorer, étant dans les bas étages apparemment.
La solitude devenu mon refuge et mon fardeau, bien que j’en moquais de la souffrance qu’elle me provoquait. Lors de ma réincarnation, à l’âge de sept ans, je fis recueillit par le grand-père de Senshirô, ce dernier se prêtant immédiatement en affection avec moi, étant été gentil dès la première seconde de notre rencontre. Ils avaient tous été aimable, bien que je ne comprenne pas cet effort envers moi. Je n’avais pas besoin d’eux, je pouvais me gérer seul, inutile d’être un poids supplémentaire pour leur personne. Ma première réaction suite à un désir de m’amuser ne leur plut guère, toutefois, je n’allais pas les berner d’illusions, il devait m’accepter comme j’étais. Je n’avais pas le temps à consumer mon temps en me berçant dans des jeux stupides qui ne m’avancerait à rien. Senshirô avait été intrigué par ma bague quand pendant nous nous entraînions aux arts martiaux, mon pendentif était tombé à terre, et s’en emparant, il avait remarqué : « C’est à un Zweilt ? ». J’avais réagit très violemment, Grand-père avait essayé de me faire oublier le passé afin de me concentrer sur l’avenir, au courant de ce qui s’était tramé jadis. Je m’étais enfui pour me bercer dans cette solitude qui était la seule compagne à pouvoir adoucir mes plaies, ayant porté ma bague contre moi comme si elle était mon cœur. Quand j’avais eus la force de revenir au manoir, Senshirô m’avait remit à l’ordre…comment pouvait-il s’inquiéter autant pour quelqu’un comme moi ? En quoi valais-je autant d’importance et de tendresse ?
Cette inquiétude n’ayant été guère faussée, je m’en surpris moi-même de leur part.
Un foyer, j’avais donc un foyer, une famille avec laquelle vivre des jours heureux.
Ce simple incident bouleversa un temps soit peu ma vision de voir les choses.
Grand-père me fit goûter la joie du jeu de shogi, sur lequel je l’investissais corps et âme, me sentant heureux dans ce jeu.

J’en fis très rapidement ma voie professionnelle, y entrant très jeune bien que j’avais grandit entre temps. Ce jour là m’avait ennuyé, je ne voyais pas l’intérêt de me préparer autant de festivités pour une promotion, m’étant exaspéré du comportement de Tsubaki.
A croire que Senshirô et elle voulait devenir fiancés…C’était lors de cet évènement que nous fûmes prit en photo, la seule photo que nous avions de nous trois, sur laquelle je n’avais aucun sourire. Je décidai d’être un peu seul un peu plus tard, et nous avions regardés un peu plus tard les étoiles, notre début de complicité se soudant à cet instant.
Je souris, pour la première fois depuis tout jeune, un sourire qui avait illuminé Senshirô.
Un nouveau jour fatidique se déroula quelques temps après, reprit dans le cauchemar de la mort de mon ancien partenaire, revoyant le visage de cet homme. Senshirô, haletant, m’emmena loin de l’endroit que j’étais dans un lieu clos.

« Nous avons construit cette pièce, juste au cas où. » M’avait déclaré Senshirô.

« Hé, qu’est-ce que c’est censé signifier ? Réponds-moi ! »

« Nous avons été attaqués…»

J’assimilai rapidement le sens de ses paroles, j’allais de nouveau le revoir.
Par ma faute…

« C’est un Opast aux cheveux rouges, se faisant appeler Cadenza. »

Une simple confirmation, qui me fit rappeler son visage, ce visage, avec cette phrase qu’il m’avait posé que je n’avais jamais oublié : « Me détestes-tu ? Alors viens et tue-moi. »
La haine m’avait enveloppée, je voulais partir de cet endroit, le revoir, le tuer de mes propres mains…lui qui avait été la cause de ma déchéance, lui qui m’avait imposé le fardeau du malheur ! Senshirô me retenu par ses bras en prenant les miens pour m’empêcher de partir, à mon grand étonnement…pourquoi ne me laissait-il donc pas m'en aller ?

« Je sais…Je sais que c’est l’Opast qui a tué ton partenaire ! » M’avait avoué Senshirô.

« Alors pourquoi m’arrêter ? Si nous ne faisons pas quelque chose, toutes les membres du dojo vont…» M’étais-je écrié.

« Kuroto ! Te protéger…Protéger les Zweilt est notre responsabilité ! De plus, même si tu lui fais face, tu mourras simplement. »

Senshirô était ferme dans ses paroles, augmentant ma haine de savoir que dehors, une hécatombe avait eut lieu. J’avais fermé les yeux, assurant avec fermeté :

« Et même si c’était le cas, je…Le but de ma vie est de le défaire ! »

Inutile d’en rajouter davantage. Sortir d’ici, l’affronter, affronter le but même de mon existence, le tuer, le tuer…je me fichais bien de ma vie, il devait me laisser m’en aller. Je m’en sortis par la force, je m’apprêtai à sortir, la haine bouillant en moi devenant mon vecteur de puissance, mais une voix me coupa, celle du Grand-père :

« Arrête, Kuroto ! C’est ton devoir de vivre. »

« Maître Garan…»

« Je vais placer une barrière sur cette porte. Même un vieil homme comme moi peut gagner assez de temps pour que Takashiro-dono vienne ici. Senshirô, je te laisse le reste. »

« Attendez…Maître ! »

Je ne voulais pas d’un nouveau drame, qui allait se dérouler indirectement sous mes yeux. Non, je n’en voulais pas, je ne voulais pas de nouvelle tragédie !
Ma présence dans ce lieu était la faute même de tout ce qui s’était passé, je n’avais aucune raison de continuer à vivre tandis que ce pourquoi je vivais était dehors.
Savoir cela me détruisit de l’intérieur, me faisant oublier cette rancœur tellement profonde, m’enfermant dans un soudain désespoir me faisant tomber à genoux, dévoilant au grand jour cette facette brisée que je dissimulais depuis déjà bien longtemps, prenant ma bague entre mes mains.

« Pourquoi ?...Pourquoi ? »

Quand la porte s’ouvrit, c’était Takashiro qui se présenta devant nous, et nous apprîmes que maître Garan était mort après avoir protégé jusqu’à son dernier souffle cette porte qui m’avait empêché de le sauver, où je vis Ruka.
Le lendemain, j’essayais avec peine d’approuver ce qui était arrivé, me souvenant des parties que je faisais avec lui.
Je pris la décision de partir, c’était le meilleur choix à faire.
Ne plus s’attacher à personne…
Oublier…oublier toute possibilité de joie qui ne me serait aucunement ouverte.
Cette vérité m’attristait, mais je ne pouvais plus reculer devant cela, même si cela devait me déchirait les entrailles, me demander la raison même de mon existence…
Sauf qu’il ne me laissa pas mener ma vie comme je l’entendais, car même à cet instant, il était derrière moi, comme un ange gardien, alors que j’avais tué son grand-père, que j’avais tout anéantit dans sa vie depuis que j’étais arrivé, me stoppant dans mon ambition de m’en aller, ne comprenant pas son acharnement à rester avec moi, décidant d’être entièrement franc avec lui :

« Kuroto ! Où vas-tu ? »

« Je ne devrais pas rester près de toi. »

« Pourquoi pas ? »

« Je suis un signe avant-coureur de la mort ! Si je n’étais pas venu ici, ceci ne serait jamais arrivé à Grand-père. »

« Kuroto…»

« A partir de maintenant, quand tu verras mon visage, tu te souviendras ! Tu te souviendras des jours que tu as passés avec Grand-père ! Et ce qu’il s’est passé cette nuit ! Si tu restes avec moi, tu…»

« Tu te trompes ! Le seul avec qui je peux évoquer des souvenirs sur mon Grand-père…Et le seul qui comprenne ma frustration et ma douleur, c’est toi. »

Des paroles touchantes pour mon cœur en ruine…avais-je donc ma place malgré ce que représentait mon existence pour les autres ? Il fit un geste auquel je ne m’attendais guère, il s’avança vers moi, prenant la bague autour de mon cou dans un de ses poings, m’assurant :

« Fais de moi ton partenaire. Je deviendrai un Zweilt ! »

A cause de moi, il avait enduré quatre ans de pénibles douleurs pour arriver à ce but, jusqu’au jour où je lui avais transmit cette bague…je m’étais renfermé sur moi-même entre-temps, ayant trop de douleur à enterrer dans mon interne. Même après avoir été mon partenaire, il demeurait triste, impuissant face à ma condition. Je m’étais élevé dans le shogi, comme pour remercier Grand-père de m’avoir initié à ce jeu.
Malgré le fait que j’étais rentré dans les meilleurs, je pris la décision avec regret mais d’un autre côté en connaissance de cause, de me retirer de là où j’étais parvenu quand je su que pour me concentrer essentiellement sur mon rôle de Zweilt.
Devant la réunion, je n’avais pas faiblit :

« Je suis désolé, mais dorénavant, je ne jouerais plus au shogi. »

« C’est absurde ! Vous êtes un prodige ! »

« Vous venez juste de commencer notre carrière ! »

« Personne ne pensera du mal de vous. Reconsidérez votre choix. »

« Non. J’ai déjà pris ma décision. »

C’était après cette réunion que Senshirô était venu me chercher, et j’avais rencontré Yuki, n’ayant fait aucune objection à sa présence, ce dernier m’ayant parlé du shogi quand nous allions le ramener à la maison principale du clan. J’avais assuré avec fermeté :

« Je viens d’y renoncer. »

Un étonnement de leur part, Yuki me demandant des explications, ce que je fis :

« Ce n’était pas une décision facile à prendre. Mais autant le shogi que le combat exigent toute mon attention. La vie du joueur professionnel de shogi, Horai Kuroto, est terminée. Je consacrerai le reste de ma vie à la chasse aux Duras. »

Nous l’avions mené jusqu’à notre demeure, ayant regardé d’un coup d’œil Yuki seul à seul avec Ruka. Je revis Yuki plus tard quand par le plus grand des hasards, il voulait rechercher Ruka, Senshiro et moi l’ayant accompagné. Un peu plus tard, nous eûmes une conversation seul à seul, exprimant dedans mes conclusions à l’amour qu’il éprouvait entre eux tout en le rassurant vis-à-vis de cela, lui parlant très faiblement de Senshirô avant de retourner m’entraîner. Pour ma dernière partie de shogi avant d’arrêter définitivement, je pris la décision de lui parler de mon passé, lui narrant avec détresse la mort de mon partenaire, ma rencontre avec Senshirô, la mort de Grand-père, le choix de Senshirô…
J’avais conclu d’une voix ferme :

« J’ai causé un grand malheur aux personnes qui m’ont sauvé de la solitude et qui m’ont donné une maison. C’est pourquoi je ne mérite pas d’être heureux. »

Yuki était partit sans prévenir, et inquiet, nous nous étions mit à sa recherche, Senshirô et moi. Tantôt, nous avions eus une conversation pendant laquelle
Cela m’avait stressé tendîmes que nous courrions dans la forêt !
Je détestais qu’Yuki disparaisse ainsi, ce n’était pas bon signe, surtout dans cette période de guerre où il avait été emmené là-bas justement pour être protégé !

« Merde, où est Yuki ? »

« Kuroto. Tu pensais vraiment ce que tu as dis hier ? »

La vieille, j’avais parlé à Yuki de mes inquiétudes à demi-voix sur Senshirô, lui ayant rassuré qu’il n’était pas fait pour se battre ; et, me comptant indirectement, que rien ne sortirait de la haine et de la vengeance dans laquelle je m’étais enfermé.
Apparemment, il avait eut ouïe de cela.
J’avais dit ce que j’avais à dire, inutile d’en faire tout un plat pour si peu !
Ce n’était pas la première fois, non, que je tenais ce discours vis-à-vis de Senshirô ?

« Ce n’est pas le moment. » Déclarai-je en continuant ma route en marchant.

« Tu iras bien tout seul ? Et le dîner ? Tes vêtements ? Si je ne conduis pas, tu peux même être malade en voiture. Et tu…»

« Pourquoi, tu… ? »

« Je n’ai pas l’intention de te quitter. Peu importe qui me méprise…peu importe qui me marche sous les pieds…même si le monde m’abandonne…Je resterais à tes côtés jusqu’à la toute fin. J’espère que tu ne douteras pas de moi »

Une barrière nous intrigua, nous coupant dans cette conversation où je ne voyais pas l’intérêt qu’il le déballe maintenant. Bien que je ne pouvais que reconnaître que la sincérité de Senshirô me touchait ; bien qu’il me rassurait dans ce qu’il pensait vivre ; je demeurais strict sur le fait qu’il ne savait pas de quoi il parlait. J’étais voué à une vie de combattant, et je mourrais aisément quand j’aurais ramené Cadenza dans l’autre monde pour l’éternité.
Cette vengeance n’était que ma raison de vivre, et la solitude resterait notre prison.
Quand nous nous précipitâmes vers le temple, l’Opast en question m’était familier !
Je l’avais retrouvé…à nouveau…Cadenza…Je n’allais pas le rater cette fois-ci, surtout qu’il avait eut l’intention de s’en prendre à Yuki ! Il avait arrêté nos coups sans peine, m’ayant déclaré, toujours dans ce même regard :

« Nous nous rencontrons à nouveau, et c’est comme ça que tu me salues, Zweilt à l’Epée Sombre ? »

Il avait remarqué avec moquerie mon nouveau partenaire, et après un recul de notre part, il nous déclara sombrement :

« J’ai pensé que je devrais saluer la nouvelle Lumière de Dieu. Mais il semble que tu es venu à nouveau, pour que je puisse me délecter de tes cris. Exactement comme ce jour…»

Haine, détermination, objectif…une concentration comme celle pendant je jouais.
Dire que mon cœur ne palpitait pas d’effroi face à la remémoration de ce souvenir était un mensonge, toutefois, jamais je le montrerais aux autres, j’arrivais à supporter cela tout en me concentrant sur mon seul but. Protéger Yuki, le terrasser !
Je l’attaquais à nouveau, désirant l’avoir à coup sûr, me jetant certes dans le tas, mais n’étant plus moi-même, devenant l’haineux qui avait assez souffert en silence, qui se savait parfaitement responsable de ses nombreux péchés, qui combattait en s’était résigné à tout bonheur, excepté un simple désir égoïste. Un combat rapproché, avec de la coordination, tout pour gagner, en nous épuisant, le regard de haine tandis qu’il en rit et nous complimenta de notre expression avant de nous expulser violemment au sol. Je n’eus pas le temps de reprendre complètement mes esprits que je sentis sa main sur ma nuque qui m’étrangla.
Yuki n’avait pas bougé depuis le début du combat…Senshirô, où était-il ?

« Déjà finit ? Ce vieil homme m’a offert une grande bataille. »

« Ne parle pas de lui avec ta bouche répugnante…»

« Est-ce que ton langage est la seule chose à avoir mûri ? Ne me déçois pas, Zweilt à l’Epée Sombre»

Ce fut Yuki, qui prenant mon épée à terre, me sauva du tourment que je subissais, Cadenza contraint de me lâcher afin de parer l’attaque. Yuki, idiot !
Son but principal était de te tuer, inutile de se jeter tête baissée face à un ennemi dont il ne pouvait pas faire le poids ! Il s’apprêta à tuer Yuki, quand je m’interposai devant lui afin de le protéger, l’ordonnant de courir, de nous laisser nous débrouiller seul avec lui, ne pouvant pas tolérer que Senshirô meure pour moi. Il s’exécuta, découvrant par la suite avec effroi que Cadenza nous dominait en puissance…Il s’apprêta à nous achever en nous entre-tuant mutuellement via notre âme, Yuki craquant sous cette scène qui l’horrifia, faisant naître le Mur Saint qui nous épargna de notre sort inévitable.
Ironiquement, celui qui avait fait renoncer l’ennemi avait été Reiga en personne, qui avait remit à l’ordre Cadenza pour son comportement effronté, déclarant un combat direct entre eux d’eux avant qu’Hostuma y mette son grain ! Malgré cela, Cadenza restait debout, bien là !
Reiga avait finit par battre en retraite ainsi que le principal concerné tandis que Yuki s’effondra d’épuisement, l’obligeant à le faire rester au lit, ce qui me fit remplir de remords supplémentaires. Heureusement pour nous, celui se rétablit vite, mais notre bonheur vu de courte durée, les Opsats de Reiga revenant à la charge, Senshirô et moi nous occupions à nouveau de Cadenza, où l’aide apportée par Ruka nous fut nécessaire.
Yuki fut enlevé par Reiga…que nous allâmes sauver sans plus attendre, nous retrouvant de nouveau contre notre adversaire, n’arrivant toujours pas à lui régler son compte !
Après un combat qui avait dû être explosif entre Ruka et Reiga, nous retrouvâmes Yuki qui s’éveilla de son nouveau périple douloureux, un temps de pause s’étant installé pour notre clan. J’allais passer voir Hostuma qui avait encore perdu à un jeu vidéo, éteignant la console et réagissant à l’épée, quand Sodom, le familier de Yuki arriva nous empêchant de nous combattre tous les deux. Nous rejoignîmes par la suite, dans l’aurore, Ruka et Yuki qui s’étaient apparemment échangés des mots de fidélités éternels.

Récemment, le Roi Démon avait commencé à bouger, détruisant cette faible stabilité qui serait éphémère à ne pas s’y tromper, qui était né. Il semblerait qu’il avait pour intention de kidnapper Yuki mais que ô joie, il n’y était guère parvenu, Ruka ayant toutefois était blessé, détail qui m’avait alarmé quand j’en appris la nouvelle.
Les Opstats bougeaient énormément ces temps ci, Yuki devenait énormément une cible facile, et que sais-je quel serait l’évènement qui déclencherait pour de bon cette guerre, condamnant ce monde aux ténèbres si nous ne faisons rien !
Je ne pouvais pas denier ce qui se préparait derrière moi, excepté le sentir à moitié.
Dans tous les cas, nous devions lutter pour ne pas perdre.
Non, jamais, plus jamais.






Autres

Arme un katana (ne possède pas de pouvoir particulier)




Et & vous ?

Prénom Roxane, mais surnom Fan'
Âge 18 ans
Code Okay by Iina x3
Comment trouvez-vous le forum ? Ou ?
Très beau forum ^-^ Par pur hasard sur Google en recherchant un RPG sur Uragiri 8D
Un commentaire ? Très bien fait 8D



Dernière édition par Kuroto Horai le Ven 30 Déc - 0:36, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 10:47

Bienvenue sur le forum ! =D

Contente que tu le trouves beau x3 et d'avoir un Kuroto aussi =3

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à poser tes questions ^w^




________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Hotsuma Renjou


avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 07/06/2011
Localisation : Uhm... je suis l'Ombre de Shusei ! ^^


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 10:58

Yes! Le clan des Zweilt/Giou s'agrandit xDD

Bienvenue sur le fofow', cher Kuroto!! =)

En espérant que tu t'y amuse Very Happy!
Et bonne continuation pour ta fiche! J'ai hâte de la voir! =3

________________________________________

Kit fait par Iinarika, un grand merci à elle =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Hibiki


avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 28/11/2011
Age : 24
Localisation : Près des arbres


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 12:49

Hello Kuroto ~ Bienvenue sur le fow!♥
J'espère que t'auras pas trop d'mal à faire ta fiche!xD Mais même si c'était le cas j'pense que tu pourras venir nous demander de l'aide sans hésitation x')
Sur ce je te souhaite bonne chance pour continuer ta fiche, en espérant te voir rapidement validé ~ x')

________________________________________

Il est trop chou Sodom ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekaijutsu.forumgratuit.org/
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 23


MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 12:54

Ma fiche va avancer petit à petit mais sûrement 8D
Coup de pot, Kuroto n'était pas prit donc j'ai sauté sur l’occasion ~
Merci de votre accueil très chaleureux à tous, et je compte bien m’amuser 8D

Concernant ma fiche, Erika, je vais faire tout mon possible pour y mettre le plus d'informations possible (* s'est revu quelques épisodes de la série dernièrement donc normalement, devrait s'en sortir*). Je n'hésiterais pas à vous demander de l'aide si vraiment je n'y arrive pas 8D

Merci beaucoup encore une fois !

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toki Nanase

Zweilt Level 0
Zweilt Level 0
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 20
Localisation : Aucune idée mais je dois lire en ce moment. ^^


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 17:12

Bienvenue Kuroto!
Je suis contente il y a de plus en plus de Zweilt. -^.^- On a eu une période d'invasion de Duras sur le fofo. ~Tu vas nous sauver. (8 -bus-
J'espère que tu n'auras pas de problèmes pour terminer ta fiche.
Bonne chance!~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usui Shusei


avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 23
Localisation : Avec Hotsuma tant qu'il aura besoin de moi.


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 17:22

Bienvenue et bon courage pour faire ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Crosszeria


avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 27
Localisation : Avec Yuki ? *-*


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 18:10

Bienvenue sur le forum et courage pour ta prés'. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 23


MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Jeu 29 Déc - 23:50

Fiche finie ? 8D" Nous pouvons considérer ainsi.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurashi Ace

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 30
Localisation : Infernus


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Ven 30 Déc - 9:22

Bienvenue^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Ven 30 Déc - 10:55

Bouuuuh x3
*se demande ce que la fiche fait déjà dans fiches validées Oo'*

En tout cas ça change pas grand chose x3 tu es validééé !

J'ai eu l'impression de revoir les épisodes avec l'histoire ! xD

Bon Rp x3

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 23


MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Ven 30 Déc - 10:56

Merci 8D
Oui, je me suis demandée aussi XD Pour l'histoire, disons que je me suis défoulée XD

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Ven 30 Déc - 10:57

N'oublies pas de mettre ton vava à la bonne taille ^w^

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Tsukumo Murasame


avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 26/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    Lun 2 Jan - 0:35

Bienvenue Kuruto ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Kuroto Horai ~    

Revenir en haut Aller en bas
 

Kuroto Horai ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Histoire de Kuroto II
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP :: Avant Tout :: Présentation :: Personnages Validés-