Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP

Le premier RPG de Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru ! Créez votre personnage dans cet univers de folie, choisissez votre Clan et combattez pour votre survie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 12:10

Le manteau de la nuit s’était façonné dans le ciel, déclarant que cette nouvelle journée se finalisait. Kuroto avait passé cette dernière à s’entraîner, ayant fait uniquement des pauses pour se nourrir et retrouver le nombre de forces nécessaires afin de continuer son entraînement farouche. A chaque coup de sabre dans le vide, il déchirait la vision de Cadenza.
Il se consumait par cette image qu’il ne parvenait guère à oublier.
Ses cheveux rouges, son regard assassin…ses mots qui déchiraient sa stabilité morale.
La haine, tout était gouverné par la haine, se sachant que c’était en quelque sorte inutile de s’y attacher même si c’était la dernière chose qui nous tenait debout.
Son esprit finissait par se brouiller de manière inconsciente à la pensée de son partenaire.
Senshirô…
Fort heureusement pour le jeune homme, l’inquiétude pour son partenaire était revenue quand l’épuisement l’avait enveloppé, de ce fait, il n’avait pas trouvé cela étrange de sa part.
Kuroto se faisait de plus en plus de soucis pour son partenaire, de plus en plus sans raison dans son intérieur, bien qu’extérieurement, malgré son impassibilité totale en sa présence, il essayait en vain de lui faire comprendre que rester avec l’être qui était revenait à avoir un risque à ce que la même tragédie passée se reproduise.
Aux vus des ambitions de Cadenza, celui-ci s’était ennuyé de l’avoir en objet souffre douleur, voulant avoir désormais le fruit de ses souffrances assassines, avant de l’anéantir comme un objet usé qu’on balançait dans une décharge. Il n’y avait plus aucun doute possible.
Seul Senshirô et Yuki en étaient informés…
De toute façon, faire étancher l’affaire à tous les Zweilts ne l’enchanterait pas, il n’avait aucunement l’intention d’en parler.
Sentant une légère brise l’entourer tandis qu’il reprenait ses forces, il se leva avec douceur, allant poser son arme, avant d’aller mains dans les poches traîner dans la forêt alentours.

Il profitait de ce moment pour se vider l’esprit sur tout ce qui pouvait le tourmenter, et l’empêcher de se concentrer : ce souvenir, d’anciennes paroles de Senshirô à son égard…
Pourtant, n’était-il pas seul depuis quelques jours ? Ne faisait-il pas le fantôme de tous les Zweilt présent ici ? Cela, en lui-même, ne le dérangerait guère, mais lui donnait un sentiment de mal à l’aise d’être trop à l’écart alors qu’il avait tout sacrifié afin de protéger de son mieux Yuki. Ce dernier devant véritablement se préparer mentalement et contextuellement à affronter la guerre, ce qui n’était pas encore le cas. Yuki…il méritait toute son attention.
Dernièrement, Kuroto observé et demander au chef si l’ennemi n’était pas réapparut, afin de me retrouver devant le fait accompli si ce dernier venait à les attaquer.
Etait-il le seul qui était enfermé dans son rôle de Zweilt ?
Hotsuma trouvait encore du bon temps à jouer à des jeux vidéos ; Shusei, Toko, et Tsukumo ainsi que ce dernier allaient en cours et parvenaient apparemment avec aisance à combattre les Duras…Concernant Ruka, il restait continuellement auprès de Yuki pour constamment le protéger, bien que le contexte avait démontré qu’il n’était pas éternellement cantonné à ce rôle. Kuroto eut une pensée ironique et défavorable envers Senshirô, qui malgré son rôle et tout ce qu’il avait enduré, continuait de s’occuper de lui comme s’il était un enfant de bas-âge, et n’était pas concentré essentiellement sur sa mission.
Senshirô…à nouveau, cette pensée le troubla.
Pour son retour, ne devait-il pas lui faire un petit présent après tout ce qu’il avait fait pour lui ? Nouveau soupir intérieur. Comme si cela allait faire renaître un sourire sur son visage !
Il leva les yeux au ciel, consentant à sa propre idée soudaine, décidant d’aller de ce pas dans la ville de Tokyo afin de voir ce qu’il pouvait convenir à son partenaire.
Il prit le train en essayant de passer inaperçu, toutefois, son départ dans du shogi avait mouvementé bon nombre de personnes. Kuroto s’était contenté de croiser les bras, ignorant ses gamineries d’autrui vis-à-vis de son choix.
Se retrouvant dans la ville de Tokyo, il s’en alla dans les ruelles, ayant acheté préalablement son trajet de retour.
Kuroto aurait préféré que Senshirô soit là, qu’il l’accompagne…
Il ignora la foule, toujours les mains dans les poches, observant avec anxiété les vitrines des magasins. Kuroto murmura en serrant les dents, après quelques minutes de recherche, ne trouvant rien pouvant convenir à son compagnon, tout en prêtant pas véritablement attention quand il bouscula une jeune fille :

«Quel cadeau te ferait plaisir, Senshirô ? »

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 14:20

Rentrée chez elle après deux semaines faites de rencontres diverses, Iinarika ne savait plus trop ou donner de la tête. Il y a deux jours, elle s’était faite attaquée par un envoyé du roi démon. De plus, elle croisait de plus en plus de Zweilt. Elle sentait beaucoup plus d’aura démoniaque. Il y avait vraiment quelque chose qui se préparait. Le Roi Démon était en train de mettre des plans en actions, de préparer des troupes. Elle ne savait pas ce qu’il voulait faire… Ramener tous les Duras qui se sont enfuis à l’Infernus ? Ou voulait-il tout simplement conquérir le monde ? Elle se disait que la deuxième proposition était sûrement la meilleure. Pourquoi perdrait-il un temps fou à réunir des duras qui préféreraient mourir plutôt que d’obéir à une créature telle que lui ?

Iinarika était en train de marcher vers la ville. Elle ne savait pas trop pourquoi, elle voulait déjà vérifier la présence de tous ces duras et zweilt. Les Duras étaient faciles à repérer pour elle, mais pas les Zweilt. Enfin, elle pouvait aisément les repérer à leurs bagues, bien qu’elle n’aille pas leur prendre la main pour vérifier évidemment. Elle voulait savoir ou elle pouvait être en sécurité. Ils devaient sûrement avoir un quartier général pas loin vu le nombre qu’elle avait déjà rencontrés. Ou… Un rassemblement à Tokyo peut-être ? C’était la capitale, et donc c’était assez plausible comme hypothèse.

Elle venait de trouver une idée : elle allait essayer de trouver un travail. Enfin, de voir les affiches pour les différents jobs qu’elle pouvait trouver. Quelque chose de manuel, elle préférait. Quelque chose qui ne demandait pas trop d’étude non plus, parce que les mathématiques hein… Elle n’a pas eu l’immense joie de pouvoir faire des études pour apprendre un métier. Elle voulait juste gagner de l’argent pour s’acheter des habits décents. Elle les volait mais bon, elle se sentait toujours assez coupable. Elle portait un tee-shirt à manches longues rouge foncé avec une capuche – qu’elle ne mettait pas- et un pantalon noir en jeans.

Elle se prit d’un coup un type. Elle lâcha un « Hey » et aurait voulu continuer, pour lui dire qu’il pouvait faire attention, seulement elle se raidit et pâlit rien qu’à sa vue. Elle vit sa bague à son doigt. Ce type-là n’était pas comme les autres Zweilt qu’elle avait déjà croisés. Elle serra les mains, les duras étaient reconnaissable grâce à leur aura mais aussi leur ongles noirs, et leur peau pâle. Elle se demandait comment ça allait finir ce coup-ci. Elle était encore blessée au cou et au bras. Ca n’était toujours pas partie, elle était dans une mauvaise posture. Un Zweilt c’était toujours un duo, elle espérait que l’autre n’était pas là.

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 15:57

Kuroto, prit état de la jeune fille qu’il avait percutée en entendant son « hey », portant son regard vers elle pour la regarder, découvrant avec sursaut l’identité de l’inconnue.
Un Dura, devant lui…Kuroto se recula, son esprit lui faisant rappeler le visage de Cadenza qui s’amplifiait dans sa tête, revoyant des traînées de sang par milliers lui provoquant des tremblements de haine. L’ennemie devant lui pourtant était tellement jolie, malgré cela, elle demeurait reconnaissable par ses ongles noirs ainsi que son teint pâle, qui plus est, maintenant qu’il la regardait, son aura ne pouvait guère la trahir.
Kuroto devait réfléchir efficacement à un moyen de prendre en main la situation.
Elle l’avait vu sa bague, elle savait donc qu’elle était un Zweilt, de ce fait, à tout moment, malgré un comportement humain pour le moment, elle pouvait à tout moment décider de le tuer…Le Zweilt en question continua de la scruter, son esprit ailleurs, faisant un point stratégique, tout en étudiant l’environnement autour de lui.

L’effort que faisait Kuroto à l’instant de contrôler sa haine était assez déroutant à mort, il tremblait en essayant d’être le plus discret possible, il avait serré une partie de ses lèvres, même dans son regard, on percevait une once de contrôle bien que son regard était noir.
Kuroto s’en voulait, il ne pouvait pas se pardonner d’avoir lâché le prénom de son partenaire au moment même où il l’avait percuté. De plus, il n’avait aucune idée de la raison de sa présence. Un regroupement de Duras dans la ville, l’assassinat commandité d’un Zweilt, la recherche de Yuki qui était dans le coin ?
Il n’espérait aucune des trois.
Si c’était bel et bien un regroupement, le Roi Démon avait enclenché les choses pour la guerre. Si c’était l’assassinat d’un de ses confrères, au vu du sang qu’elle avait sur elle cela le certifiait avec peur dans cette supposition, c’était pour atteindre le clan dont il faisait partit afin d’arriver à la source Yuki. Il s’imagina un court instant ce dernier trempant dans son sang, ce qui augmenta sa haine ainsi que son self-control.
Quant à la troisième, elle était à la fois évidente tout en étant aussi possible.
Elle penserait au bout d’un moment que s’il était là, cela signifiait que Yuki était aussi présent, qu’il n’était là qu’en bouclier humain, de ce fait, qu’il fallait le terrasser pour atteindre sa cible.

Kuroto inspira profondément, engloutissant dans cette reprise de respiration le visage de l’Opast qui le hantait. Être stratégique…
Ils étaient en ville, en pleine rue où du monde passait.
Il y avait de fortes chances pour que d’autres Duras soient présents dans la ville.
Yuki pouvait très bien y être de même.
La foule les empêchait de se combattre, il devait donc utiliser la diplomatie.
Kuroto savait pertinemment qu’il était dans un beau pétrin, et qu’il devait agir en conséquence pour que cette rencontre ne fasse pas de grandes répercutions.
Il ne pouvait aucunement se permettre de la conduire à Yuki, et de même, il était dans le droit de ne pas faillir face à elle. Etrangement, la rencontre avec un ennemi ne le faisait pas véritablement peur, Kuroto craignait plutôt de mal jouer et d’entraîner des problèmes que d’avoir une rencontre avec ceux qu’il détestait.
Son ennemie pouvait le remercier de s’être uniquement contenté de la regarder sans prononcer la moindre parole dans un visage à demi-impassible afin de contrôler cette haine pour que leurs couvertures demeurent intacts.
Le Zweilt ne perdit pas son temps à penser.
Il savait maintenant ce qu’il devait faire, inutile de perdre davantage son temps.
Soudainement, Kuroto lui harpa le bras, l’emmenant dans une ruelle davantage sombre, et éloignée de toutes ses foules, contrôlant toujours sa haine dans quelques grincements tandis qu’il enserrait fermement son poignet. Il la lâcha quand ils arrivèrent à destination.

« Que faites-vous ici ? »

Une question simple, une question bête, une manière efficace de gagner du temps, et de ne pas se combattre. Parler de Yuki était trop risqué, elle en chercherait immédiatement à en savoir davantage, et ce sujet se retournerait derrière lui. Sa voix était sèche, bien que son regard noir s’était quelque peu envolé, ayant prit ses distances par rapport à la jeune fille.
Des cheveux rouges…des yeux rouges…
Kuroto tentait vainement de garder son calme.
Il refoula de nouveau la pensée amère de Cadenza, cette jeune fille ennemie le lui rappelant énormément.
Kuroto espérait que cette rencontre n’allait pas dérailler dans le combat…
Il était seul, seul et paniqué…Il resongea à l’avant dernière fois qu’il avait vu Cadenza, dans sa jeunesse. Un nouveau grincement de colère sortit de sa bouche tandis qu’il se fortifiait moralement à la conversation qu’il allait suivre ainsi qu’au lourd danger auquel il s’était entraîné. Il ne mourrait pas temps qu’il ne l’aurait pas terrassé, même si cette fille refaisait surgir ses souvenirs, il tiendrait la tête haute, il protégerait leur clan et Yuki au mieux.
Kuroto ne prononça rien d’autre, attendant avec patience, une réponse de la jeune fille. Le Zweilt ne voulait pas donner raison à Senshirô d’avoir constamment besoin de lui pour survivre ! Il devait prouver qu’il pouvait s’occuper de cela seul, comme un grand !
Senshirô…
Kuroto allait devoir lui en faire part de cette rencontre quand sa bonté sera là.
Il était dans l’obligation d’en faire part à ses compagnons et au chef.
Surtout que Kuroto n’avait pas son temps à perdre, il avait un train à prendre afin de revenir chez lui. Rester à Tokyo ne faisait guère partie de ses préoccupations, il avait plus rien à y faire. A cette pensée, sa gorge se noua. Les Duras pouvaient très bien, par le plus grand des hasards, le reconnaître, ayant vu précédemment les journaux traitant son départ de sa carrière.
De plus, Kuroto pensa brusquement à une autre chose qui lui glaça le sang : Cadenza aurait pu très bien rependre le surnom qui lui donnait, « Zweilt à l’Epée Sombre », aux autres Duras.
Kuroto après tout ignorait maintenant à quel point son pire ennemi désirait sa mort, et la supposition des larbins à son service n’était pas à mettre de côté.

« Merde ! » S’alarma sa pensée, sentant son self-control devenir de plus en plus difficile.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 16:44

Iinarika n’était pas du tout le genre de personne à lire les journaux, mais elle venait de s’y mettre pour pouvoir chercher un petit boulot sympa. Elle avait d’ailleurs dans la poche de son haut quelques petits bouts de papier qui était tombés suite à sa chute. Elle était toujours parterre. Elle choppa les petit bouts de papier, tout en gardant un œil sur le jeune Zweilt. Son aura se fit noire, colérique, elle pouvait le sentir et le voir dans ses yeux : il n’était assurément pas content de la voir. En même temps elle ne comprenait. Cependant une Midwirn contre un Zweilt même seul le calcul était déjà fait d’avance : elle perdrait.

Le Zweilt lui demandait ce qu’elle faisait ici. Iinarika voulait encore s’énerver et dire « quoi ce que je fais ici ? je marche, comme tout le monde, c’est interdit aux duras ou quoi ?! ». Seulement, elle ne voulait pas se faire taper dessus, même si elle avait sans doute raison, elle se retint. Iinarika eut d’un coup un « déjà-vu ». Elle se disait bien que ce type là lui rappelait quelqu’un, elle l’avait vu une fois à la télévision. Champion de Shogi ou d’un truc qui ressemblait à ce mot. Elle le regardait, ouais c’était bien lui… Elle essayait de se rappeler de son prénom… Son nom de famille elle l’avait déjà oubliée.

« Ku.. Kuroto ? C’est ça ? »

Elle avait une jolie voix, pas envoutante ou un truc comme cela que l’on attribuait aux démons, mais simplement une voix normale et un peu cristalline. Elle avait même oublié de mettre la main sur Antics Rune. Elle ne savait pas pourquoi mais, de toute façon, combattre en plein jour avec un Zweilt : mauvaise idée ! Elle ne saignait pas vraiment, mais il y avait des croutes quoi. Elle essaya de se lever. Sa cheville était déjà guérie. Elle évitait de croiser son regard. Pour répondre à sa question, elle lui tendit le bout de papier. Pas besoin de parler, elle pensait qu’il était assez intelligent pour se dire qu’elle cherchait du travail.

Elle se releva ensuite, s’étirant, mais essayant de pas faire de geste brusque pour ne pas se retrouver avec une arme dans le cœur en quelques secondes. Elle eut soudain une idée. Certes, elle n’était pas très brillante mais elle pouvait toujours essayer ce genre de défense.

« Dites ? Kuroto ne ? Hum… Vous connaissez Yuki ? Je ne connais pas son nom de famille, mais c’est un ami de Ruka Crosszeria, qui est aussi un ami à moi… Si vous êtes un Zweilt gentil, vous devez connaître Yuki et Ruka non ? C’est pas parce que je suis une Duras que je suis forcément méchante, vous vous êtes effrayant par contre. »

Pas sûr comme défense, mais elle disait la vérité de toute façon, on verra comme cela marchera.

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 18:07

« Ku.. Kuroto ? C’est ça ? »

Le concerné pâlit brusquement, se posant contre le mur de la ruelle, ne s’attendant point à ce qu’on prononce son prénom, confirmant ses pensées d’avant.
Pourtant, elle lui avait parlé poliment, voire avec du respect, dans une belle voix normale comme les humains dans une voix un peu lumineuse.
Elle n’avait pas encore répondu à sa question, et le jeune homme démontrait avec brio qu’excepté taper dans le tas, il arrivait difficilement à rester calme en présence d’un de ses ennemis. En sa présence, il n’y arrivait pas. Si cela avait été un autre avec une apparence quelque peu différente, il aurait pu être confiant. Il la vit essayer de se lever en évitant de croiser son regard. Le Zweilt déglutit, tandis que la jeune fille lui passa un bout de papier qu’il regarda, calmant brusquement son état colérique.
Ainsi dont, elle était venue chercher du travail. Elle était étrange…
Pour quelle raison un Duras voudrait-il travailler ?
Cela n’était point dans leur style de se fondre dans le décor afin de mieux parvenir au bout de leur ambitions. De toute manière, elle paraissait coopérative avec lui.
Lui faire confiance ? Beaucoup trop tôt. Associé à une idée stupide !
Il n’avait aucune raison de lui faire confiance.

La Duras se releva par la suite, en s’étirant en prêtant garde à ne pas faire de gestes bruts afin de ne pas alarmer excessivement sa méfiance qui pousserait à la descendre.
Elle lui reparla sur le même ton :

« Dites ? Kuroto ne ? Hum… Vous connaissez Yuki ? Je ne connais pas son nom de famille, mais c’est un ami de Ruka Crosszeria, qui est aussi un ami à moi… Si vous êtes un Zweilt gentil, vous devez connaître Yuki et Ruka non ? C’est pas parce que je suis une Duras que je suis forcément méchante, vous vous êtes effrayant par contre. »

Kuroto haussa un sourcil, avant de relever le visage, un visage d’impassible bien que ses yeux avaient un mélange de traumatisme comme ce jour où il avait été impuissant et finement de haine comme s’il aimerait la briser en lui plantant des poignards rien qu’au regard, scrutant le visage de la demoiselle, lui rendant le bout de papier pour lui faire comprendre qu’il avait prit en compte ce détail. Il était légèrement surprit de recevoir de sa part un tel respect de sa personne, et d’être aucunement méprisante alors qu’elle pourrait lui jeter à la figure plein de reproches suite à ce qu’il était. Elle était polie, ce qui était un mérite de sa part.
Le sujet de ses dires par contre ne le rendait guère enjoué, et il trouvait bien habile de sa part la façon de tourner les choses suite à sa dernière phrase. Elle le vouvoyait tout en le considérant comme une connaissance qui pourrait l’aider sans peine. Elle avait même utilisé le mot « gentil » à côté de son rôle, ce qui était à la fois amusant et déconcertant de sa part.
Amie de Ruka ? Il avait bien entendu ? Elle était une pacifiste ? Excuse bidon, réalité ?
De plus, elle l’avait habilement piégé dans ses phrases.
Kuroto détourna un instant la tête, ne supportant plus de voir son visage, afin de se calmer et de prendre bien en note tous les éléments qu’elle lui faisait citer.
Il était dominateur.
Avant de se donner un jugement clair, sachant que de toute façon, elle ne l’emmenait pas voir Yuki, il devait lui soutirer quelques informations essentielles et vérifier quelques éléments.

« Vraisemblablement, tu as entendu parler de moi. Je m’appelle bien Kuroto, et j’aimerais que vous donnez de même votre prénom, je me sentirais moins mit à découvert. Je m’étonne qu’un Duras comme vous s’attèle à chercher du travail, je croyais que vous avez des priorités plus importantes. Avant de répondre à tes questions, j’aimerais avoir une preuve que Rukia et toi êtes amis, et que cela n’est pas un moyen de me manipuler afin d’arriver à Yuki facilement, et de me tuer dans la foulée. Si nous devons nous faire confiance mutuellement, il serait préférable d’en avoir une preuve réciproque, n’est-ce pas ? »

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 19:09

Iinarika avait peur mais elle essayait de ne pas le montrer. Elle ne voulait pas qu’il ne la croie pas. Il semblait assez répulsif, presque dégouté de la voir. Elle n’aimait pas ce genre de truc. Elle remarqua qu’il fut surprit lorsqu’elle prononça son prénom. Il était connu et puis c’était tout, il devait y être habitué. Pas devant d’une duras c’est clair. Il semblait tout aussi surprit avec le petit bout de papier, ce n’était pas net hein ? Elle voulait juste se socialiser un peu. Elle trouvait ça stupide. Elle traînait toute seule : jugée comme une méchante duras. Elle essayait de trouver un boulot : elle était jugée comme une menteuse. Que faire alors pour être crue et comprise ? Si seulement Ruka et Hotsuma Sempai était là… Elle soupira, si seulement, ils pourraient la défendre comme ça.

« Vous devriez choisir entre me tutoyer et me vouvoyer. »

Elle ne put s’empêcher de rire un peu à sa propre remarque. Il lui rappelait ses propres paroles devant Ruka il y a deux semaines de cela. Aussi peu d’expérience qu’elle apparemment. Il paraissait assez renfermé en fait, ça devait être ça. Elle rougit – ce qui se voyait bien avec sa peau pâle- décidément, elle était la reine de la maladresse.

« Iinarika, je m’appelle Iinarika Fukushin… Je suis une Midwirn, alors pas besoin de me dévisager de cette manière, je ne suis pas bien dangereuse. »

Elle essaya de sourire pour se rassurer. C’est qu’il croyait qu’elle faisait partie des troupes du roi démon ? Qu’elle avait un objectif en venant ici ? Mais pas du tout ! Il se trompait sur toute la ligne, il la prenait comme quelqu’un d’autre sûrement. Elle soupira et décida de lui exposer posément la situation.

« Je ne suis pas une alliée du roi démon, je ne suis non plus pas à la recherche de Yuki… Je suis juste là pour me promener et chercher un travail. Je ne chasse pas les humains non plus, et puis en plus je ne suis vraiment pas douée pour le combat… »

Iinarika se mise à réfléchir… Une preuve n’est-ce pas ? Il était clair qu’il allait difficilement lui accorder sa confiance. Elle ne voyait pas du tout quel genre de preuve lui montrer. Elle mit son index sur son menton en réfléchissant. Elle aurait pu lui raconter sa rencontre avec Hotsuma Sempai, avec Ruka, mais elle aurait très bien pu l’inventer, quoi que cela pouvait tellement ressembler à de la science-fiction qu’il n’aurait pas eu de problème à la croire.

« Je ne vois pas trop comment vous prouver que je ne suis pas méchante, mais je ne vois pas pourquoi je serais la seule à être mise en garde comme cela. Savez-vous, un Zweilt a tué ma famille, ce n’est pas pour cela que je suis méfiante avec les Zweilt, j’ai appris à me calmer avec le temps. »

Iinarika ne savait pas que Kuroto aussi lui avait aussi un partenaire tué par un Duras. En un sens ils se ressemblaient non ? Sauf qu’il n’avait pas encore évacué sa haine des duras.

« Vous travaillez avec Ruka, il n’est pas le seul à se rebeller contre le Roi Démon. Ne voyez pas le mal partout s’il vous plait, je ne suis pas méchante, je ne vous veux pas de mal… »

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 20:32

Elle l’entendit soupirer, bientôt suivit par une remarque :

« Vous devriez choisir entre me tutoyer et me vouvoyer. »

Kuroto n’avait pas vraiment fait attention à ce changement de position, bien qu’indirectement, après avoir été déconcerté par sa manière très sérieuse de chercher du travail, il pouvait se permettre d’être davantage familier avec elle. A la fin de sa remarque, elle se mit à rire, ce qui lui provoqua à nouveau un haussement de sourcil. Vraiment pas comme les autres…
Le visage de la jeune fille se teinta de rouge, apparemment de la honte.

« Iinarika, je m’appelle Iinarika Fukushin… Je suis une Midwirn, alors pas besoin de me dévisager de cette manière, je ne suis pas bien dangereuse. »

Kuroto s’assit doucement contre le mur, laissant retomber ses mains.
En effet, il s’était angoissé pour rien, il lui suffisait de lever le petit doigt en termes de colère pour la réduire de la surface de ce monde. Une expression quelque peu rassurée s’installa sur son visage tandis que ses tremblements s’envolèrent. Iinarika lui sourit dans un signe d’apaisement de ses craintes, avant de soupirer à nouveau, exposant par la suite calmement :

« Je ne suis pas une alliée du roi démon, je ne suis non plus pas à la recherche de Yuki… Je suis juste là pour me promener et chercher un travail. Je ne chasse pas les humains non plus, et puis en plus je ne suis vraiment pas douée pour le combat… »

Kuroto lâcha un soupir de soulagement à ses dires, relevant un peu plus la tête, refusant néanmoins toujours de la regarder. Le Zweilt demeurait assez tourmenté par autant de gentillesse, il ne s’était guère attendu à ce qu’elle soit autant posée vu la manière dont il avait interagit avec elle. Devait-il sans doute se permettre d’en dire un peu plus sur lui, non ?
Un retour aisément des choses. L’aspect de la preuve fut un détail qui la tourmentait.
Il ne la vit pas poser son index sur le menton, il l’entendit uniquement :

« Je ne vois pas trop comment vous prouver que je ne suis pas méchante, mais je ne vois pas pourquoi je serais la seule à être mise en garde comme cela. Savez-vous, un Zweilt a tué ma famille, ce n’est pas pour cela que je suis méfiante avec les Zweilt, j’ai appris à me calmer avec le temps. »

Kuroto sursauta à la découverte de cette révélation sur elle.
Il y avait une ressemblance sans équivoque entre eux, le camp opposé ayant montré le point de sa cruauté. Le Zweilt ignorait s’il devait s’en sentir désolé ou pas de ce qu’il lui était arrivé. L’avait t’elle mérité, ou était-ce comme lui, un acharnement du sort ? Elle finalisa :

« Vous travaillez avec Ruka, il n’est pas le seul à se rebeller contre le Roi Démon. Ne voyez pas le mal partout s’il vous plait, je ne suis pas méchante, je ne vous veux pas de mal… »

Mit à découvert pour de bon, et ayant toutes les preuves en sa possession dans ce qui la concernait, c’était désormais à son tour d’en faire de même.

« Après ce que ce je viens t’entendre, je vais te tutoyer. Enchanté. »

Petit pause de sa part, avant de reprendre, essayant de contrôler le moindre de ses mots :

« Kuroto Horai, faisant partit du clan Giou. Je dois avouer être surprit par tes préoccupations, c’est bien la première fois que je rencontre une personne comme toi. »

Nouveau temps de pause.

« Je suis venu à Tokyo afin de chercher un cadeau pour mon partenaire qui n’est pas présent, donc tu n’as rien à craindre de moi. Je trouve notre situation assez étonnante aux vus de notre passé respectif. »

Nouveau temps de pause, Kuroto déglutit, avant d’avouer sur un ton amer :

« Un Opast appelé Cadenza m’a prit pour cible, et me hante depuis la fin de guerre précédente. Il a été à l’origine de la mort de mon ancien partenaire, et tu lui ressembles physiquement : des cheveux et des yeux rouges. Ce qui m’a rendu aussi impulsif depuis que je t’ai vu, de ce fait, accepte mes excuses »

Il ne trouva rien d’autre à dire, se relevant doucement, regardant d’un faible coup d’œil sa bague. Il n’avait aucune idée de comment prendre en charge le reste de la conversation, ni de leur rencontre. Kuroto était solitaire, et n’avait pas du tout l’habitude d’aller vers les autres.
Bien que n’ayant pas apprécié d’avoir dû révéler une telle chose, s’il pouvait en tirer profil indirectement, cela ne le dérangerait guère.
Qui sait, elle savait peut-être de qui il parlait !

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 30 Déc - 20:55

La situation semblait se calmer peu un peu. Un gros quiproquo, chacun croyant que l’autre voulait tuer l’autre. Chacun ne se comprenant pas, et ayant une sorte de stéréotype, d’avis et de première impression sur une personne inconnue. C’était ce que ressentait Iinarika. Il avait l’air surprit pendant sa révélation sur la mort de ses parents. Elle était surprise aussi, d’habitude les gens lui disaient « ils l’ont mérités, c’est pour ça qu’ils sont morts ! ». Il ne disait rien lui. Elle trouvait cela gentil et honorable. Ah oui ! Hourai, son nom de famille ! Maintenant elle s’en souviendrait en tout cas ! Elle avait entendu parler du clan Giou, vite fait, de la part de ses parents. Yuki, c’était sûrement Yuki Giou son nom de famille. Et puis, Renjou Hotsuma, elle pensait qu’il en faisait partie aussi, elle lui demandera plus tard. Il avait choisi de la tutoyer, cela ne lui posait aucun problème. De plus, il avait l’air beaucoup plus calme depuis qu’elle lui avait dit qu’elle était pas très douée et qu’elle n’était qu’une simple midwirn.

Oh ? Un cadeau pour son partenaire ? Elle trouvait ça vraiment trop mignon ! Il lui disait en plus qu’elle n’avait rien à craindre, tant mieux, elle sourit, et rougit. Elle se disait qu’avec Hotsuma c’était pareil, il adorait son partenaire, et cela devait sans doute être réciproque.

« Un cadeau ? Vraiment ? C’est vraiment mignon ça ! Il doit en avoir de la chance ! J’espère que tu trouveras ! Différente ? Sempai m’a déjà dit aussi que j’étais différente… Je comprends pas trop pourquoi… Je me sens normale après tout… Non ? »

Iinarika se demandait le pourquoi de son passé, mais elle eut bien vite sa réponse. Son ancien partenaire tué par un Opast ? Qui lui ressemblait en plus ? C’était vraiment dommage pour lui. Le pauvre, la croisé en plus. Iinarika mis sa capuche, essayant de cacher ses cheveux rouges.

« Oh… Désolée… Je ne connais pas ce Cadenza, de plus j’ai été élevée sur terre principalement, les opast, mis à part ceux célèbres je ne les connais pas et je ne saurais pas t’y mener. Si mon apparence t’ennuies, je cache mes cheveux, mais je ne peux rien faire pour mes yeux par contre. »

Elle était vraiment désolée pour lui, elle savait ce que c’était de perdre des êtres qui étaient chers. Elle ne voulait pas lui rappeler de mauvais souvenirs.

« Oh, et puis c’est pas grave ne t’inquiète pas, je comprends. Arrête de penser à des choses aussi noires, cherchons un cadeau pour ton partenaire ! Enfin, si je peux rester à tes côtés ? Sinon, aucun soucis, je vais me chercher mon ennuyeux boulot »

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Sam 31 Déc - 11:16

Iinarika sourit, rougissant peu après lui avoir dit qu’elle n’avait rien à craindre.
Kuroto s’était trompé et avait très mal interpréter la situation, enfermés dans ses prés-avis qui avait provoqué un immense quiproquo, concluant de ce fait qu’ils n’avaient pas pu se comprendre. Sur le coup, le Zweilt se sentait un peu déstabilisé, mais n’ayant jamais vu d’Opast étant un tel comportement, cela le remettait en question dans les principes qu’il avait pour juger sans transition les autres. Se sentant plus en confiance, elle lui avait donc lâché son nom et son appartenance, sachant pertinemment que si elle venait à retrouver Ruka et qu’elle lui en parlait, cela lui retomberait dessus vu qu’il était la source.
Malgré un début de quiétude, il se sentait toujours mal à l’aise.

« Un cadeau ? Vraiment ? C’est vraiment mignon ça ! Il doit en avoir de la chance ! J’espère que tu trouveras ! Différente ? Sempai m’a déjà dit aussi que j’étais différente… Je comprends pas trop pourquoi… Je me sens normale après tout… Non ? »

Kuroto se mit à rougir en entendant le mot « mignon », se souvenant immédiatement que c’était le compliment phare de Senshirô. Il se secoua la tête pour se reprendre.
Senpai ? De qui parlait-elle par Senpai ? Ruka ?
Il la regarda bizarrement en la voyant se considérer comme normale, bien qu’en tant que Zweilt, il pouvait certifier aisément qu’elle était différente des autres Duras marginales démuni de toute émotion uniquement à la bonne écoute des ordres de leur maître.
En soi, c’était amusant sa remarque, car il pouvait se compter dedans.
Comme dans un geste de compréhension de sa douleur, elle remit sa capuche afin de dissimuler ses cheveux, immédiatement, il put la voir à nouveau.

« Oh… Désolée… Je ne connais pas ce Cadenza, de plus j’ai été élevée sur terre principalement, les opast, mis à part ceux célèbres je ne les connais pas et je ne saurais pas t’y mener. Si mon apparence t’ennuies, je cache mes cheveux, mais je ne peux rien faire pour mes yeux par contre.»

Il décrocha un faible sourire en signe de remerciement de prendre en compte ses sentiments.
C’était noble, et le Zweilt ne pouvait aucunement dénier maintenant qu’elle ne lui voulait aucun mal.

« Oh, et puis c’est pas grave ne t’inquiète pas, je comprends. Arrête de penser à des choses aussi noires, cherchons un cadeau pour ton partenaire ! Enfin, si je peux rester à tes côtés ? Sinon, aucun soucis, je vais me chercher mon ennuyeux boulot »

Elle l’appréhendait. S’il savait qu’un jour, une telle situation se serait déroulée, il n’aurait pas voulu y croire, riant au nez à la personne de l’individu. Quant à abandonner ses pensées noires, Kuroto ne pouvait guère se détacher, excepté si nous le trouvions une raison de vivre excepté de venger la mort de son ancien partenaire et de mener à bien éternellement son rôle.
Il avait laissé de côté le shogi pour cela…
Il s’avança vers la jeune fille, la regardant dans des yeux plutôt accueillant, sa posture restant assez impénétrables.

« Tu peux rester à mes côtés. Quant à mes idées noires, il te sera difficile de me les enlever : j’ai délaissé le shogi pour être le plus performant en tant que Zweilt. Je te remercie de cacher tes cheveux, je devrais pouvoir te regarder sans m’énerver. C’est un cadeau de remerciement pour mon partenaire d'être resté à mes côtés malgré tous les malheurs que je lui ai causé. Tu es différente, en tant que Zweilt, je ne peux que le confirmer. Senpai ? Tu parles de Ruka ? »

Tout en parlant, il la mena à nouveau dans les ruelles bondées de Tokyo, faisant une observation globale des différents magasins, avant de se digérer vers une ruelle afin d’observer plus précisément les vitrines, posant sa main ayant sa bague de Zweilt sur la vitre, approchant la tête pour mieux distinguer ce qu’il y avait à l’intérieur. Il y avait un regard enfantin dans ses yeux, regardant par faibles coup d’œil Iianarika.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Sam 31 Déc - 14:19

Iinarika était toute contente d’avoir réussi à faire rougit le petit noiraud qui avait eu tout méchant au début ! Elle pensait qu’il n’avait pas trop l’habitude de ça, elle non plus d’ailleurs ! Il vit qu’il la dévisageait un peu gentiment. Elle ne savait pas trop pourquoi d’ailleurs, mais bon, elle passa outre, elle savait que ce n’était pas méchamment, il devait sans doute être intrigué par sa personnalité un peu folle du moment. Elle le vit sourire en plus, elle avait tout gagné, elle sourit encore plus, elle faisait des heureux et c’était tant mieux ! Elle gardait donc sa jolie capuche en guise de gentille attention.

Elle vit que quelque chose avait changé chez Kuroto : il était plus calme qu’au tout début. Elle s’en félicita mentalement, tout en se disant que peut-être ils seraient amis aussi ? Son cœur se remplit de joie à cela, elle partageait de bons moments avec quelqu’un. Elle ne put s’empêcher de sourire aussi, se moquant d’elle : tous ses amis étaient des gentils durs. Hotsuma, Ruka et Kuroto avaient l’air méchant au début, puis cela c’était calmé. Peut-être était douée pour faire ressortir le vrai côté des gens ? Elle l’espérait !

Elle trouvait cela dommage qu’il ait délaissé ses passions pour être un Zweilt, elle espérait qu’il aimait son travail en tant que Zweilt. Elle le remercia lorsqu’elle apprit qu’elle pouvait rester à ses côtés. Elle ne savait pas trop quoi faire, mais il s’avançait avec elle vers les vitrines. Iinarika était émue, c’était la première fois qu’elle vivait quelque chose de semblable. Elle trouvait ça mignon, elle se sentait bien et à l’aise, même s’il était un Zweilt. Elle resta cependant triste. Il semblait qu’il pensait du mal de lui-même, elle essaya de le rassurer un petit peu, espérant trouver les bons mots.

« Tu sais, je ne sais pas ce qu’il s’est passé en détails, mais, je ne pense pas que ton ancien coéquipier serait heureux de te voir pleurer et être si triste que cela, tout comme ton coéquipier actuel. Je ne pense pas que cela soit ta faute. »

Iinarika lui sourit, elle ne voulait pas qu’il soit triste lorsqu’il cherchait un cadeau pour son précieux partenaire. C’était mieux d’être heureux en le choisissant, en tout cas c’est ce qu’elle pensait. Elle ne put s’empêcher de rire lorsqu’il compara Ruka à son Sempai. Ils se ressemblaient, mais ils étaient deux personnes bien différentes.

« Non non, Ruka n’est pas mon Sempai. Mon Sempai est un Zweilt. Ah ! Mais j’y pense, il est possible que tu le connaisses ! C’est Hotsuma, Renjou Hotsuma. On a commencé notre rencontre par une petite engueulade aussi. Mais maintenant, c’est complètement différent ! »

Au début, Iinarika ne se doutait pas qu’il allait changer sa vie comme cela. Il n’avait même pas été patient avec elle, mais qu’est-ce qu’elle l’adorait maintenant. Elle se demandait bien si elle ne connaissait, elle s’était déjà posé la question plus tôt. On avait déjà été surprit par cette révélation. C’est vrai qu’Hotsuma Sempai détestait les Duras, il avait dit et avouer qu’elle était différente.

« Tu sais, Kuroto, je pense qu’un cadeau choisis lorsque tu es triste ne sera pas forcément bien. Je pense que tu devrais sourire, et choisir un cadeau en fonction de cela. Un cadeau qui te fait penser à lui et qui te fait sourire. Je pense que te voir sourire est un très beau cadeau pour lui… Mais après… je ne connais pas cette personne, désolée si je suis indiscrète ou si je dis des bêtises. »

Iinarika ne voulait pas se tromper sur toute la ligne ! Elle ne savait pas trop, mais elle ne s’y connaissait pas trop en cadeau non plus, elle en avait rarement offert et rarement reçut.


________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Sam 31 Déc - 16:01

« Tu sais, je ne sais pas ce qu’il s’est passé en détails, mais, je ne pense pas que ton ancien coéquipier serait heureux de te voir pleurer et être si triste que cela, tout comme ton coéquipier actuel. Je ne pense pas que cela soit ta faute. »

Kuroto posa la tête contre la vitre, se souvenant avec amertume d’une enfance pas aussi lointaine. En parler, il n’avait pas d’autre choix de le faire pour lui permettre de comprendre. Elle n’avait certes aucunement tord concernant son partenaire actuel.
Ses paroles le touchaient.
Iinarika cherchait à l’aider, dévoilant qu’elle était peinée de le voir malheureux…dans un sens, elle lui rappelait Senshirô.
Elle était la troisième personne à vouloir l’aider…
Une mine triste s’afficha quand elle traita le fait que ce n’était pas de sa faute…
Une obligation pour lui, afin de réfuter ses paroles, de lui résumer ce qui était passé.
Il resongea à Grand-père…

Elle lui souriait, un de ses sourires rassurant qu’il connaissait, qui faisait chaud au cœur d’une certaine façon, un de ses sourires auquel on pouvait se dévoiler sans risque.
Il s’était véritablement trompé sur la personne quand il l’avait croisé.
Elle était vraiment sérieuse dans son idée que les Duras n’étaient pas tous criminel, elle en était la preuve même.
Elle l’entendit rire suite à sa question si Senpai était Ruka.

« Non non, Ruka n’est pas mon Sempai. Mon Sempai est un Zweilt. Ah ! Mais j’y pense, il est possible que tu le connaisses ! C’est Hotsuma, Renjou Hotsuma. On a commencé notre rencontre par une petite engueulade aussi. Mais maintenant, c’est complètement différent ! »

Hotsuma ? La grosse tête dure qui détestait comme lui les Duras, et qui pouvait s’enflammer à la moindre contrariété ? Ils étaient amis tous les deux ? Elle avait donc déjà rencontré un des membres du clan Giou avant lui ! Le Zweilt pouvait donc lui faire entièrement confiance.
Surtout qu’au vu de ce qu’il avait dit sur lui, il préférait l’avoir en amie.
Des amis, il n’en avait pas beaucoup…il n’avait pas véritablement sympathisé avec ses autres compagnons, demeurant cloitré chez eux avec Senshirô. Il avait établit quelques liens avec Yuki, ainsi qu’avec Hotsuma, mais le courant ne passait aucunement entre eux.

« Tu sais, Kuroto, je pense qu’un cadeau choisis lorsque tu es triste ne sera pas forcément bien. Je pense que tu devrais sourire, et choisir un cadeau en fonction de cela. Un cadeau qui te fait penser à lui et qui te fait sourire. Je pense que te voir sourire est un très beau cadeau pour lui… Mais après… je ne connais pas cette personne, désolée si je suis indiscrète ou si je dis des bêtises. »

Elle avait raison. Senshirô appréciait son sourire, qu’il avait pu distinguer une unique fois quand il avait sept ans…sans cesse, par la suite, il avait cherché à lui en faire ramener un, en vain…Kuroto n’avait pas l’habitude de sourire, et la définition du bonheur lui paraissait trop éloignée pour pouvoir la sentir. Ces derniers dires lui fit rappeler que Senshirô avait un goût particulier pour l’art, et qu’il s’y intéressait comme une passion…Devait-il lui acheter un livre sur la matière ou du matériel pour travailler ainsi que quelques chocolats ? Malheureusement, le Zweilt ignorait complètement les goûts spécifiques pour ces deux solutions. En termes de matériel, cela passerait assez simple à rechercher : des toiles, des pinceaux…bien que comme cadeau, cela semblait guère pas assez, un geste pas assez révélateur d’une reconnaissance. Kuroto soupira intérieurement.
Son comportement lui valait vraiment des tours pour ce genre de situation !
Il soupira, le Zweilt devait se mettre à parler, et avait matière à dire.
Gardant l’air qu’il avait prit, Kuroto assura doucement :

« Je n’ai pas l’habitude de sourire, ni même de faire transparaître mes émotions. »

Petit blanc.

« Tu n’as pas tord, la seule fois qu’il m’a vu sourire, il a prit cela comme un véritable cadeau. En y repensant face à tes paroles, je me suis rendu compte que je ne connais même pas autant mon partenaire qu’il me connaît moi-même. »

Il déglutit, avant de reprendre une expression neutre, en lâchant sur un ton davantage amusé :

« Hotsuma, ton senpai ? Cette grosse tête dure à cuire? A ce que je vois, je ne suis pas le seul membre Giou que tu rencontres, mais si tu es vraiment amie avec lui, je pense que tu pourras être la mienne aussi. Après avoir comme amis les plus durs du groupe, les autres Zweilts pourront te prendre au sérieux. Je le connais, oui, bien que notre relation soit très houleuse. Nous ne sommes pas vraiment en bons termes lui et moi. »

A la fin de ses phrases sur le sujet, il refit une pause, inspirant, s’attaquant désormais à la partie à la plus difficile de la conversation. Le Zweilt prenait sur lui, rattrapant de même une expression triste, voir d’un enfant désespéré, observant sa bague pour se donner du courage.
Il s’enferma dans un monde où il n’y avait qu’elle et lui, où les passants n’existaient plus, que seule la froideur de la vitre lui permettait de se raccrocher au présent.
Après avoir prit un bol d’air obligatoire, Kuroto narra, très calmement, très doucement, dans une voix nostalgique :

« Je t’en suis reconnaissant de chercher à m’aider…certes, Senshirô, mon partenaire n’aime pas me voir dans cet état, mais m’a connu ainsi. En ce qui concerne le fait que cela n’est, apparemment, pas de ma faute, je dois t’en dire plus sur moi afin que tu comprennes la complexité de la situation. J’ai rencontré Senshirô quand j’avais sept ans, ayant été emmené chez son grand-père, qui protégeait les Zweilts. C’est grâce à Grand-père que j’ai prit goût au shogi, et Senshirô a accepté très tôt mon comportement marginal. Malheureusement, la paix qui durait entre nous a été détruite par un évènement inattendu. Un jour, un Opast a attaqué la villa, qui n’était rien d’autre que Cadenza venu pour me tuer, Senshirô m’ayant emmené dans une pièce isolée afin de me protéger tandis que les personnes du dojo se faisaient assassiner. Grand-père est mort afin de sécuriser la barrière du lieu, m’ayant interdit de partir de la pièce, et Senshirô m’a retenu quand je voulais partir quand j’ai su qui était l’Opast en question. Le lendemain, j’avais l’intention de partir, continuer de subvenir par moi-même, de combattre par moi-même, et que sais-je, de mourir sans doute par moi-même, afin de protéger Senshirô de tout malheur, ayant été la cause de la mort de son grand-père. Il m’a empêché de partir, et est devenu un Zweilt afin de devenir mon partenaire…afin de rester auprès de moi au prix d’années de souffrance par son choix pour demeurer avec moi. Je ne cesse de répéter à Senshirô ces derniers temps le risque qu’il prend de continuer de me côtoyer. J’avoue avoir peur de le prendre à nouveau par ma faute. Le fait que je me sois refusé tout bonheur est un choix personnel. Je considère ne pas le mériter, et de ne pas y avoir droit, car tous ceux qui m’ont retiré de la solitude sont morts ou malheureux. Je m’attache peut-être à cette idée stupide, mais les évènements de la vie ne sont pas en ma défaveur. Sans compter que sincèrement, je continue à vivre afin de défaire Cadenza qui est la cause de ma déchéance de ma vie…»

Il s’arrêta dans son récit, aussi calmement qu’il avait commencé, laissant un nouveau temps de pause pour qu’elle prenne bien en compte ses paroles, le Zweilt serrant le poing pour contrôler ses diverses émotions, son expression restant la même.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Sam 31 Déc - 17:01

Iinarika écoutait attentivement tous les dires de Kuroto. Il fallait qu’il prenne l’habitude de montrer ses émotions un peu comme elle ! Iinarika l’y encouragerait ! Elle sourit. Elle savait bien qu’elle avait raison pour son sourire. Elle était contente de l’avoir vu, ne serait-ce qu’un petit instant. Iinarika ne pu s’empêcher de prendre les mains de Kuroto pour lui dire un grand « merci ! » lorsqu’il dit qu’elle pourrait être son ami a elle aussi alors ! Elle était si heureuse. Elle se recula quand même lui lâchant les mains, elle riait aussi, de la manière dont il avait qualifié son sempai !

« Ah ? Désolée ! J’espère que tu n’as pas été dérangé par ça. »

Iinarika rougit, elle n’était pas habituée aux contacts, et c’était la première fois qu’elle essayait d’être comme cela avec un humain. La jeune duras écoutait attentivement le Zweilt narrer son récit. Elle n’en perdit pas une miette, elle ne voulait pas l’énerver. Elle était tellement désolée pour lui, elle trouvait cela tellement triste. D’un côté elle trouvait aussi son partenaire très gentil, très protecteur, elle aurait bien aimé le rencontrer. Elle lui releva un peu le visage bien qu’elle soit plus petite que lui.

« Je comprends que tu veuilles remercier ton partenaire pour tout cela, mais ne dit pas que tu ne mérites pas le bonheur. Ils t’ont sauver pour que tu sois heureux et pas triste. »

Iinarika essayait de lui offrir des petits sourires réconfortants. Elle faisait vraiment du mieux qu’elle pouvait. En un sens il lui rappelait un peu Toki, la Zweilt qui l’avait attaqué dans son hangar. Iinarika passa doucement une main derrière son dos. Il n’avait pas l’air très bien. Elle tenta donc de l’enlacer un peu, avec tous les sentiments qu’elle pouvait y mettre. Elle était très touchée par ce jeune Zweilt. Elle espérait vraiment ne pas trop le gêner avec tous ses contacts. C’est alors que lui vint soudain une idée !

« Viens ! Suis-moi »

Iinarika prit la main de son nouvel amis pour le trainer dans les rues tout en souriant, il était évident qu’elle avait une idée derrière la tête ! Elle l’emmena près du photomaton le plus proche de la ville ! Il n’était pas très difficile d’en trouver étant donné que la jeune fille connaissait la ville par cœur à force de s’y promener. De plus, elle avait entendu parler que les japonais aimaient beaucoup faire ce genre de photo entre ami. Elle s’arrêta donc devant, ne lui lâchant pas la main.

« J’ai une idée pour le cadeau que tu voudrais lui offrir. Je ne suis vraiment pas douée en cadeau tu sais, Kuroto, mais je pense que tu devrais lui offrir une photo de toi, en train de sourire, ça serait le plus beau de tous les cadeaux. »

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Sam 31 Déc - 21:38

Kuroto n’aurait jamais imaginé Iinarika aussi enjouée, entreprenante…
Qu’elle puisse rester avec lui était une excellente idée, bien qu’il avait un train à prendre, et qu’il ignorait où la demoiselle habitait, lui qui allait très rarement à Tokyo…
Pouvait-il se permettre de rester dans la capitale ? Le Zweilt l’ignorait lui-même.
Il avait le minimum d’argent pour se nourrir dans Tokyo, acheter son cadeau.
La Dura rayonnait de bonheur tandis qu’il répondait à ses questions, une expression dont il n’avait aucunement été initié. Elle lui prit les mains en lâchant un « merci ! » quand il était question de devenir son ami, geste qui étonna intérieurement le Zweilt.
Elle recula en lâchant ces dernières en riant par la considération qu’il avait d’Hotsuma.

« Ah ? Désolée ! J’espère que tu n’as pas été dérangé par ça. »

Elle rougit, non, il n’en était pas dérangé. Kuroto commençait véritablement à se prendre d’affection, voir de véritable amitié envers elle…Tous les deux se ressemblaient dans leur passé, voir même dans leur combat et dans leur haine, mais ils demeuraient tous deux opposés. Le Zweilt ne pouvait que se douter qu’elle avait fait un pas de plus, car il ne pouvait pas se le cacher, il avait du mal à cerner sa quiétude, une certaine insouciance dans cette vie.
Durant son long récit résumant les épreuves douloureuses qu’il avait vécu, il remarqua qu’elle ne lui avait aucunement coupé la parole, lui relevant un peu le visage peu après, bien qu’étant plus petite que lui.

« Je comprends que tu veuilles remercier ton partenaire pour tout cela, mais ne dit pas que tu ne mérites pas le bonheur. Ils t’ont sauver pour que tu sois heureux et pas triste. »

Elle lui donna des sourires rassurants, passant sa main derrière son dos, geste qu’il accepta dans un sursaut, pas véritablement habitué à être touché. Kuroto bloquait.
Il n’avait aucun contre- argument à ses dires. Grand-père lui avait dit clairement, Senshirô l’avait fait sous-entendre…le Zweilt était tellement renfermé dans le poids qu’il pensait être qu’il avait sans doute refusé immédiatement cette vision des choses.
Peut-être devait-il faire l’effort de s’ouvrir ? Comment ? Il l’ignorait.
Il était comme un enfant sur ce thème, il n’en savait rien. Ni même la théorie.
Kuroto essaya de se rappeler de l’expression de Senshirô quand il avait décidé d’arrêter le shogi. Une expression…forcée, résignée ? Oui, c’était cela, tandis qu’il était ferme de son côté. Un sourire triste d’après son souvenir avait été un détail troublant, et le silence permanent du Zweilt n’avait pas permit à Senshirô d’épaissir le sujet.
Tout comme, d’un certain point de vue extérieur, ses mots qui lui avait dit, lié au fait qu’il jurait qu’il ne l’abandonnerait pas, était-ce aussi un moyen pour son partenaire de lui prouver qu’il n’avait plus à autant se tourmenter sur lui-même ? Possible…voir même évident.
Après tout, l’instant d’après, il avait refusé que Senshirô meurt sur le champ de bataille !
Pas uniquement parce qu’il était son partenaire, pas uniquement parce qu’il avait une reconnaissance derrière, pas uniquement parce qu’il tenait à lui…
Kuroto n’avait même jamais envisagé l’aspect que Senshirô puisse le laisser tomber…quoi que, à un temps, il avait pensé qu’il pourrait faire une croix sur sa présence, de n’être que le meurtrier de Grand-père qui était à châtier et à écarter de la société…
Mais maintenant…Kuroto s’y prenait certes mal mais il essayait de protéger son partenaire.
Cette idée de cadeau soudaine n’était pas aussi anodine, et le fait qu’un autre que lui avait pu accepter ce qu’il était le remettait en question.
Naturellement, même s’il changeait, même s’il enfermait à nouveau dans ce jeu stupide d’insouciance, son objectif final ne bougerait pas. Excepté qu’il aurait goûté un délice plus doux que celui de la haine qui était maître dans son corps…
Il se fit, ne s’en rendant pas véritablement compte sur le coup, qu’il se faisait enlacer, avec énormément de tendresse, et énormément de sentiments positifs.
Kuroto cligna des yeux, prit d’une sensation étrange qu’il n’avait point été habitué, ni même ressentit dans cette nouvelle vie. Une sorte de câlin…de l’affection…
Le Zweilt se rendit compte de ce qu’elle lui avait fait quand cela se termina, comme si brusquement, elle avait eut une idée pendant ce court contact !
Ses joues se tintèrent finement de rose, à la fois honteux, gêné et touché.
Recevoir une preuve même qu’il était apprécié et aimé, de manière concrète, différents des gestes suicidaires et sous-entends qu’il avait reçu lui allait droit au cœur, tout en lui faisant alourdir sa confusion morale.

« Viens ! Suis-moi »

Elle lui prit la main, le faisant traîner dans les rues en riant. Kuroto regardait autour de lui, essayant de se donner des points de repère pour ne pas se perdre.
Le chemin du retour, il ne l’imaginait pas. En y repensant, il avait été fou d’y aller seul.
D’un : il pouvait très bien se perdre. De deux : il pouvait tomber sur des méchants Duras au mauvais moment, et il n’avait pas véritablement toutes les possibilités en main pour faire son travail en pleine discrétion dans une ville qui ne connaissait pas véritablement.
De trois : en admettant qu’il y restait plus longtemps que prévu, il n’aurait pas suffisamment de sous pour rentrer, sachant qu’à part le train, il y allait soit à pied soit en taxis quand il y avait une gaieté de cœur !
Il n’eut pas vraiment le temps de se concentrer sur ses points de repère vu qu’ils s’arrêtèrent vite. Le Zweilt regarda le fameux endroit : un photomaton.
Iinaraka se mit devant lui, se stoppant, ne lui lâchant pas la main, déclarant :

« J’ai une idée pour le cadeau que tu voudrais lui offrir. Je ne suis vraiment pas douée en cadeau tu sais, Kuroto, mais je pense que tu devrais lui offrir une photo de toi, en train de sourire, ça serait le plus beau de tous les cadeaux. »

Kuroto la regarda, une fois, puis deux, avant de cligner des yeux.
Il ne semblait faire aucune attraction à ce cadeau tellement simple qui plairait à Senshirô.
Son esprit se l’imaginait parfaitement en train de se dandiner devant la photo de lui tout souriant, des étoiles dans les yeux qui s’illumineraient de bonheur dans un « Tu es magnifique quand tu souris Kuroto ! ~ ». Le Zweilt trouvait son imagination légèrement exagérée, bien que suite à sa respiration sur le fait qu’il était mignon, et qu’il le dessinait pendant qu’il dort, il pouvait s’attendre à une réaction de ce genre.
Une excellente idée mais qui valait au Zweilt de prendre énormément sur lui !
Il dévoila doucement :

« Excellente idée. Je vais essayer de faire une photo sur laquelle je souris. »

Essayer était pour une fois faussée dans sa phrase. Il allait le faire, concrètement.
C’était un cadeau, il se devait de le réaliser parfaitement, comme une partie de shogi !
Comme un combat contre un Dura…quoi que, cette pensée là, était un mauvais exemple.
Il inspira bien profondément, observant le prix de la photo. Son budget de la journée était assez serré, il ne devait pas dépenser inutilement. Après tout, s’il s’arrangerait bien pour ne pas gaspiller d’argent, il aurait de quoi se payer un autre billet de train afin de rester à Tokyo un peu plus longtemps. Qu’allait-il faire une fois de sortir chez lui ? S’entraîner…
Pour une fois qu’il avait l’occasion de goûter à d’autres plaisirs et de se faire facilement comprendre par une présumée ennemie, il n’allait pas la laisser passer !
Il lâcha la main de la jeune fille, l’embrassant sur la joue sans aucune hésitation, le geste lui venant naturellement comme geste symbolique de remerciement.
Un geste dont le jeune Zweilt, une fois dans la cabine, se demandait pourquoi il l’avait fait.
De l’avoir appréhendé, accepté, de l’aimer ? Un peu des trois…

Il s’installa sur le siège, inspirant à bonnes bouffées, regardant l’objectif de la caméra tout en passant l’argent là où il fallait. Le pauvre Kuroto était un peu déstabilisé avec toute cette technologie moderne qu’il n’avait pas l’habitude, ayant été élevé dans des plaisirs simples, et s’étant lui-même digéré vers des loisirs traditionnelles qui n’avait comme apport que d’avoir de la résistance morale et de se surmonter soi-même !
Rien à voir avec Hotsuma qui lui adorait jouer aux jeux vidéo !
Kuroto inspira à nouveau, profondément, appuyant sur un bouton afin que la photo commence. Une seule photo, donc aucune erreur. Une perfection totale.
Il avait quelques secondes devant lui pour arriver à ses fins !
Le Zweilt repensa au visage de Grand-père, si joyeux, si heureux, si enjoué d’avoir Kuroto avec lui. Il repensa au visage enfantin et protecteur de Senshirô quand il avait sept ans, c’était si attendrissant d’y resonger maintenant qu’il avait bien grandit.
Kuroto ferma les yeux, se concentrant davantage.
Il se remémora dans son esprit le plaisir qu’il avait à toucher chaque pièce du shogi, à les déplacer une par une sur le terrain de jeu, dévisageant l’adversaire dans une expression impassible, chaque coup bien contrôlé. Le plaisir qu’il ressentait de toucher le bois poli du terrain de jeu, qui lui rappelait tant de parties, tant d’entraînement, tant de persistance pour arriver à ses buts. Un début de sourire se façonna sur son visage.
Senshirô…Senshirô…ses joies, son sourire, sa gaieté, ses mots.
La manière qu’il avait à le rassurer, à lui porter son affection, désormais, il en comprenait certains de ses gestes, ses étonnements face à son comportement bizarre.
Il hésita à rouvrir les yeux pour voir sa bague…non, pas de nostalgie.
Malheureusement, elle avait reprit, il revoyait le visage de cet assassin aux cheveux rouges, néanmoins, il garda son sourire, il modifia sa pensée pour voir son corps mort, étendu sur le sol, un bain de sang autour de lui, et lui, victorieux, triomphant.
Un câlin de Senshirô s’en suivit de cette pensée, une remémoration des paroles qu’elle lui avait dites. Un sourire vraie, sortit du cœur, voir enfantin sortit à ce moment précis à la seconde où un chiquement s’entendit, bruit signifiant que la photo avait été prise.
Il n’avait fait que penser à remercier Senshirô dans ce sourire, voir toutes les personnes qu’il l’accepterait un jour ou qu’il l’avait accepté.
Le Zweilt ouvrit les yeux, un sentiment étrange présent dans tout son corps, un sentiment nouveau qu’il n’avait jamais sentit du cœur. Il sortit, observant la ville dans une manière légèrement plus différente que quand il était rentré.
Toute cette agitation dans les rues était-elle aussi ennuyeuse et sans importance ?
Excellente question.
Le Zweilt se rendit compte qu’il n’était pas seul, qu’il y avait Iinarika qui avait dû attendre tranquillement qu’il aille faire sa photo, cette dernière qu’il prit de la machine, la regardant, légèrement surprit de se voir aussi attendrissant dans un sourire aussi gamin vu son âge.
Il passa la photo à la Dura pour avoir un avis extérieur, s’il avait bien fait ou pas tout en demandant calmement, ignorant l’heure qu’il était en ce moment :

« J’ai fait de mon mieux. Ma demande va te sembler étrange, mais pourrais-tu m’indiquer où tu habites ? Je n’ai plus l’habitude de Tokyo, y allant très rarement, de ce fait, je doute que nous puissions nous revoir aussi facilement qu’aujourd’hui. Sans compter que j’ai un train à prendre, et que j’ignore l’heure qu’il est. J’ai suffisamment de sous pour me payer un autre billet de train, et vu que je t’ai croisé, autant en profiter pour rester avec toi, afin de me forcer à connaître des gens que je ne connais pas qui me rendront moins tristes. Au fait, le sentiment bizarre que je ressens, c’est le goût de la vie ? »

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Dim 1 Jan - 14:00

Iinarika était vraiment contente qu’il acceptait son affection. Elle était heureuse d’avoir un nouvel ami. Elle espérait ne pas trop l’avoir surpris en le trainant dans la ville qu’elle connaissait si bien. Elle était aussi heureuse qu’il ait accepté de faire une photo pour son partenaire. Elle pensait vraiment que cela puisse être le meilleur cadeau pour lui. S’il était comme Kuroto le disait, cela devait vraiment lui faire très plaisir. Elle attendait donc qu’il sorte du photomaton. Il avait l’air assez stressé en fait. Elle n’avait jamais vu quelqu’un aussi stressé parce qu’il devait prendre une simple photo de lui-même entrain de sourire. Il sortit ensuite. Il lui tendit la photo. Elle ne pu réprimer un joli sourire quand elle le vit. C’était vraiment mignon. Elle pensait que les zweilt avaient vraiment un rapport étrange, mais elle trouvait cela très joli. Un peu comme son sempai et Shusei.

« Il est joli ton sourire, je suis sûre que ça va vraiment lui faire plaisir ! Plus que quelque chose d’autre. »

C’est alors que le jeune zweilt lui demandait ou elle habitait. Elle pâlit un petit peu. Iinarika n’avait pas vraiment de maison. Elle vivait dans un lieu plein de mignonnes petites souris dont elle prenait soin, elle volait de la nourriture pour survivre –même si elle pourrait s’en passer-. Elle espérait qu’il ne s’attendait pas trop à une grande demeure ou quelque chose comme cela, sinon son nouvel ami serait vraiment déçu. Elle avait entendu parler que c’était courant d’inviter ses amis chez soi. Iinarika lui montra un sourire un peu forcé et finit par dire.

« Je n’ai pas vraiment de maison tu sais. Je n’ai pas d’argent non plus. Je vis là-bas. »

Iinarika pointa les hangars du quai. Ils n’en étaient pas très loin. Elle était un peu honteuse d’un côté, même si elle adorait cet endroit, elle ne pouvait pas l’inviter là-dedans. Elle était un peu ce que les humains appelaient une « sans domicile fixe ». Le fixe était faux, mais bon, peu lui importait. Elle voyait bien qu’il était en train de se poser plein de question sur sa vie et sur plein d’autres choses encore. Elle pointa l’horloge pour lui dire l’heure qu’il était, il y avait une pharmacie, qui affichait l’heure. Elle fut contente qu’il veuille rester avec elle.

« Je serais contente de rester avec toi. Ton train est à quelle heure ? Et puis… Tu sais… J’aurais honte de t’emmener dans ma « maison » . Le gout de la vie ? Oui, c’est sûrement ça, soit heureux c’est tout. »


[premier Rp de 2012 ! xD]

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Dim 1 Jan - 15:26

Iinarika réprima un magnifique sourire quand elle découvrit la photo, ce qui le rassura. Il craignait de refaire un essai. Elle lui déclara calmement :

« Il est joli ton sourire, je suis sûre que ça va vraiment lui faire plaisir ! Plus que quelque chose d’autre. »

Kuroto reprit délicatement la photo, rougissant au compliment.
Le Zweilt avait retrouvé mécaniquement son impassibilité, bien que légèrement étonné des sentiments qu’il éprouvait en ce moment qui changeait sa vision des choses.
Après lui avoir demandé où elle habitait, elle avait pâlit légèrement, concluant que ça ne devait pas être un endroit agréable comme il l’imaginait.
Elle eut un sourire forcé tout en lui répondant :

« Je n’ai pas vraiment de maison tu sais. Je n’ai pas d’argent non plus. Je vis là-bas. »

N’étant pas loin des hangars, elle les lui pointa dans un air honteux, Kuroto saisissant très vite où elle voulait en finir, et d’où le fait qu’elle avait besoin impérativement d’un travail afin de subvenir à ses besoins. Le Zweilt trouvait cela ironique, il habitait à un lieu précis auquel il avait été recueillit, l’argent qu’il avait se tenait à ce qu’il avait mit de côté quand il était professionnel, et il était entièrement dépendant de Senshirô bien qu’il refusait catégoriquement de l’admettre de vive voix.
De plus, il était impossible pour lui de l’inviter chez lui, qui n’était pas véritablement son chez lui, puisque qu’elle ne pourrait guère y pénétrer.
Elle lui pointa par la suite une horloge d’une pharmacie tout en lui indiquant.
Il n’était pas tard, seulement, le Zweilt voulait avoir suffisamment de temps pour revenir vers la gare.

« Je serais contente de rester avec toi. Ton train est à quelle heure ? Et puis… Tu sais… J’aurais honte de t’emmener dans ma « maison » . Le gout de la vie ? Oui, c’est sûrement ça, soit heureux c’est tout. »

« Difficile d’être heureux quand on renie soi-même ce bonheur » Lâcha t’il presque sagement en écoutant la dernière phrase.

Petit temps de pause, ne pouvant pas cacher que cela lui faisait un temps soit peu plaisir de s’être fait une amie auquel il s’était attaché très vite. Aux vus des circonstances, ils auraient du mal à se retrouver, les autres Zweilts pourraient se poser des questions s’il commençait à faire des va et viens à Tokyo, surtout qu’on pourrait avoir besoin de lui à tout moment.
Surtout que Kuroto n’avait guère l’habitude d’y aller par ses propres moyens, il était partit hier soir, il allait revenir dans la nuit. Partir à Tokyo seul revenait à une journée ou deux sans sa présence. Il poursuivit :

« Mon train est à 16h, je n’avais pas prédit que j’y resterais aussi longtemps, sans compter que je ne connais pas vraiment la ville, et que je suis venu par mes propres moyens. Habituellement, mon partenaire m’emmène, donc je ne m’en occupe pas. Pour ce qui est de ma « maison », c’est tout bonnement impossible que tu puisses venir. Je comprends mieux pourquoi ce travail est essentiel pour toi, et je comprends aussi pourquoi tu es honteuse de m’emmener dans ce qui sert de vivre. Tu n’es pas véritablement récompensée de ta différence dans ta vie de tous les jours. »

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Dim 1 Jan - 18:55

[trompée de compte xD]

Iinarika essayait de se remettre un peu sur pied. Elle ne voulait pas décevoir Kuroto. Il devait arrêter de renier son propre bonheur, il avait parfois l’air d’un martyr qui faisait exprès d’avoir mal. Le pauvre, pensait-elle, il doit sûrement mal se sentir. Iinarika savait très bien que comme tous les autres amis qu’elle s’était faite, ils ne pourraient pas se voir très souvent. Ils n’étaient pas pareils de toute façon. Elle restait une fille avec une apparence ennemie quoi qu’en dise les autres.

« Je m’en doutais tu sais, que tu ne pourrais pas m’emmener chez toi. Je reste une ennemie quand même, même en étant une duras pacifiste. »

Elle disait cela sur un ton presque nostalgique. Elle était pas fâchée, mais triste de ne pas faire comme pour les humains. Elle haussa les épaules gentiment. Elle ne pu que sourire face aux propos qu’il tenait devant elle. Il était gentil. Cependant elle ne considérait pas son endroit comme un dépotoir, c’était sa maison rien qu’à elle et aux animaux. Elle ne voulait pas la partager au début. Elle n’avait pas honte de vivre dans un tel endroit, il y avait une autre différence, qu’elle essayait d’expliquer à son nouvel ami.

« Tu sais, je n’aurais pas honte de t’y emmener. Cependant, je serais plutôt triste que tu sois triste pour moi. C’est l’endroit ou j’ai vécu avec mes parents et, il y fait bon vivre. J’aime cet endroit et je ne veux pas le quitter. »

Iinarika se voyait mal habiter dans un petit appartement pour le moment, elle voulait juste de l’argent pour ne plus voler aux marchés. Elle trouvait cela mal. Elle savait que c’était mal, mais pour le moment elle ne pouvait pas faire autrement. Jamais elle en volerait les gens, qu’ils soient bons ou mauvais. Elle n’avait jamais voler les racailles non plus après tout, c’était une gentille fille sincère qui commençait à penser aux autres avant elle, et c’était tout à fait nouveau pour elle.

« Si tu veux voir l’endroit ou je vis ce n’est pas un problème. Et puis, tu n’es pas obligé de prendre le train. Je suppose que tu as un portable non ? Quelqu’un pourrait venir te chercher plus tard. Les zweilt vous devez avoir pas mal de moyens je suppose… Non ? »

Iinarika ne disait pas cela d’une mauvaise manière, elle était juste curieuse de savoir comment elle vivait. Iinarika n’était pas sale, elle se baignait tous les jours, elle lavait ses vêtements tous les deux jours. Elle rougit tout d’un coup. Son ventre se mis soudain à gargouiller. Elle fut très gênée, c’est qu’elle n’avait pas manger depuis un petit moment, elle ne tenait pas à ce qu’il le sache.

« Dé… Désolée.. C’est gênant »

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Lun 2 Jan - 11:22

« Je m’en doutais tu sais, que tu ne pourrais pas m’emmener chez toi. Je reste une ennemie quand même, même en étant une duras pacifiste. »

« Une Duras pacifiste », c’était exceptionnel, mais cela la représentait bien.
Elle en avait parlé sur un ton nostalgique, légèrement triste de n’être pas comme les humains.
Kuroto était triste pour elle désormais qu’il avait découvert sa particularité de cette jeune fille.
Elle haussa les épaules doucement suite à ses phrases sur son chez elle, souriant face à ses propos qu’il faisait preuve d’une grande gentillesse.
Kuroto était certes renfermé dans ses considérations, mais pouvait faire preuve d’une grande tolérance, d’une ouverture d’esprit. Il était protecteur, attentionné malgré son air froid.

« Tu sais, je n’aurais pas honte de t’y emmener. Cependant, je serais plutôt triste que tu sois triste pour moi. C’est l’endroit ou j’ai vécu avec mes parents et, il y fait bon vivre. J’aime cet endroit et je ne veux pas le quitter. »

Kuroto appréhendait que ce lieu ait une valeur sentimentale pour elle.
Être triste pour elle, il l’était, un minimum, trouvant déplorable ces conditions de vie, mais au vus de ses informations, le Zweilt la comprenait.

« Si tu veux voir l’endroit où je vis ce n’est pas un problème. Et puis, tu n’es pas obligé de prendre le train. Je suppose que tu as un portable non ? Quelqu’un pourrait venir te chercher plus tard. Les zweilt vous devez avoir pas mal de moyens je suppose… Non ? »

Kuroto ne pouvait guère dénier qu’ils avaient pas mal de moyens pour leur travail.
Concernant le portable, il en possédait, le portait toujours sur lui : un cadeau de Senshirô.
Ce dernier avait considéré que ce serait un moyen pratique pour se joindre s’ils n’étaient pas ensemble, bien qu’il n’était pas véritablement attiré par ce genre de technologie.
Après avoir rencontré tous les membres du clan Giou, j’avais prit leur portable dans mes souvenirs, ainsi, je pourrais me faire joindre au moindre problème.
La plupart des membres étaient au Château du Crépuscule dont je passais de temps à autre, les voir à la résidente principale, là où je vivais, étaient plus rares.
Le Zweilt fouilla quelques secondes dans sa poche. Il l’avait emmené.
Brusquement, il entendit le ventre d’Iinarika gargouiller qui la rendit très gênée.

« Dé… Désolée.. C’est gênant »

Kuroto rit amusé, il avait faim aussi. Il n’avait pas mangé depuis son arrivée ici.
Il déclara après un petit moment de pause :

« Je confirme. Nous avons pas mal de moyen. Oui, j’ai leur portable, mais je ne leur est pas prévenu de mon départ. J’essayerai de les appeler, sinon, je partirais en train. Vu le prix du cadeau, j’ai assez de sous pour me payer une autre place. »

Temps de pause.

« Tu as faim ? Moi aussi, je n’ai pas mangé depuis que je suis arrivé. Je vais te payer un restaurant, et je ne vais pas refuser de voir ton lieu de vie. J’entends dans ta voix que cet endroit a une valeur sentimentale pour toi. Je passerais te voir quand je pourrais. Tu es peut-être une ennemie, mais c’est plus par ta nature que ta manière d’être. »

Nouveau temps de pause.

« Je n’aurais jamais imaginé qu’un Duras comme toi pouvait exister. »

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Mer 4 Jan - 15:01

Iinarika ne trouvait – quant à elle- ses conditions de vie pas du tout déplorables. Elle les aimait même ! Elle avouait cependant qu’elle n’aimait pas toujours voler de la nourriture, qu’elle n’aimait pas se battre contre les racailles, ce n’est pas qu’elle ne voulait pas leur faire de mal, mais plutôt qu’il l’embêtait tellement que cela en devenait ennuyeux. De plus, elle n’aimait pas non plus le fait que tout le monde vienne chez elle comme ça – même si ce n’est pas vraiment chez elle - . Le pire c’était sans doute l’eau. Elle devait toujours se déplacer lorsqu’elle avait soif, ou encore pour se laver, elle devait toujours aller à la piscine. Bien que ses parents aient vécus avec elle dans ce lieu, elle aurait maintenant aimé un peu en changer.

Iinarika trouva dommage et était attristée parce qu’il ne pouvait pas rester chez elle un petit moment pour ensuite repartir chez lui avec une voiture. Elle ne se laissa cependant pas abattre si facilement ! Il lui disait qu’il viendrait bien une fois lorsqu’il aurait le temps. Et puis, de toute manière elle comprenait, il n’avait pas du tout prévu de la rencontrer et il n’avait pas assez d’argent pour repartir plus tard dans la soirée. Il n’avait prévenu personne, il ne pouvait donc pas aller dormir chez elle, et puis il fallait bien qu’elle se l’avoue aussi, Iinarika bien qu’elle avait aménagé son petit endroit de vie, elle aurait honte que son nouvel ami dorme dehors dans la crasse. Grâce à elle il lui restait encore un peu d’argent, tant mieux !

« Tant mieux alors, ne t’en fait pas, ce n’est pas grave. »

Raahh ! Baka Kuroto ! Iinarika ne voulait pas qu’il lui paye quelque chose ! Ils venaient à peine de se rencontrer. Elle était trop timide pour accepter quoi que ce soit de sa part, ce n’était vraiment pas son genre de demander quelque chose à une connaissance ou même un ami – pour le peu qu’elle en avait bien sûr-. Non, vraiment elle ne voulait pas du tout qu’il fasse cela pour elle. Elle se vit rougir lorsqu’il dit qu’elle était quelque d’exceptionnel. Elle ne s’attendait pas à entendre quelque chose comme cela aujourd’hui, surtout pas venant d’un ami qu’elle venait de se faire. Son teint pâle avait complètement changé pour devenir tout cramoisi à souhait. Elle n’aimait pas, son corps montrait beaucoup trop ses émotions.

« Non non, je ne veux pas que tu me payes quelque chose vraiment, un duras, ça tient longtemps sans manger, et puis de toute façon, j’ai encore à manger chez moi, alors ça ira ne t’en fait pas, Kuroto »

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Mer 4 Jan - 20:35

« Tant mieux alors, ne t’en fait pas, ce n’est pas grave. »

Kuroto acquiesça en silence. C’était malheureux pour lui, mais il devait faire avec le programme qu’il s’était façonné « au départ ». Le fait de dormir chez elle, celui lui avait traversé l’esprit, mais elle s’était guère préparée à son arrivé, de ce fait, il avait des doutes sur l’endroit où il allait dormir. La prochaine fois, il préviendra aussi ses amis Zweilts vu que cette fois-ci, il aurait une raison très claire et précise de ce qu’allait faire à Tokyo.
Elle changea brusquement de teinte, elle passa du pâle au rouge, un sur plein d’émotion suite à sa proposition, il supposait ! Il lâcha échappé un rire amusé, elle était toute mignonne ainsi.

« Non non, je ne veux pas que tu me payes quelque chose vraiment, un duras, ça tient longtemps sans manger, et puis de toute façon, j’ai encore à manger chez moi, alors ça ira ne t’en fait pas, Kuroto »

Dommage, le Zweilt avait prêt à sacrifier son porte monnaie pour un bon repas, surtout qu’il avait vraiment faim lui ! Il n’était pas le genre de personne à se contenter d’un simple échec, certes, il pouvait se résigner…Insister était-elle une bonne chose ? Non, pas ici, pas dans cette situation. Elle avait sortit un argument clé, voir deux, des choses qu’il ne pouvait pas vérifier !
Ah moins de rentrer dans sa maison clandestinement, mais il ne fallait pas abuser non plus !
Kuroto n’était pas un délinquant, ni une racaille qui irait jusqu’à défoncer une porte d’un ami pour fouiller dans ses affaires ! Kuroto était plutôt entêté, voir borné sur certains sujets !
Une vraie tête de mule égoïste parfois !
Toujours dans son rire amusé, il lâcha :

« Tu es si mignonne toute rouge. Dommage pour ma proposition, c’était un bon moyen de pouvoir rester ensemble. J’aurais prit un train de nuit, cela ne m’aurait pas dérangé. Je ne pars pas tout de suite, j’ai encore du temps devant moi, et je meurs vraiment de faim pour ma part…Je mangerais ce soir, avant de partir, car je te dois un service : tu m’as aidé, et je sais, mon expérience de Zweilt est une source sûre, que tu auras du mal à avoir un travail que tu veux si tu continues de le faire toute seule. Permets-moi de ce faire ce service avant que je m’en aille. J’ai prit mes points de repère, et je pense être assez fort en sprint pour ne pas arriver en retard. »

Il se calma dans son rire amusé, retrouvant son expression impassible avec des yeux brillants, qu’il dissipa peu après. Dévoiler ses émotions aussi ouvertement, Kuroto s’en sentait déstabilisé, bien qu’il acceptait petit à petit un changement concret avec elle.
D’une certaine façon, Kuroto avait toujours été très gentil, attentionné, et protecteur, voir même stressé plus pour eux que lui-même avec toutes les personnes qui comptaient pour lui.
Iinarika n’échappait guère à cette règle !
Il ajouta calmement, pour la rassurer d’avance sur un retour proche :

« J’irais te voir chez toi, et ce, assez rapidement. Ainsi, on pourra amplifier nos liens déjà présents. Je m’organiserais pour que nous passions quelques jours ensembles. »

Kuroto était sérieux dans ses dires, cela se ressentait dans le ton de sa voix, étant conscient de toute l’organisation qu’il y aurait eut derrière tellement que cela lui tenait à cœur.
Pour une fois, il irait un point commun avec ce cher Hotsuma, et vu qu’elle tenait énormément à lui, le Zweilt irait s’arranger pour l’encourager à venir avec lui !
Maintenant, c’était vis-à-vis de son travail qu’il devait aussi se poser des dates.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 6 Jan - 23:31

Il la fit encore plus rougir notre petite duras, quel homme ! Elle n’avait jamais rougit autant depuis sa naissance l’Iinarika. Elle essayait de s’ouvrir un peu aux autres, et ça marchait, elle était heureuse mais elle aurait bien voulu savoir pourquoi il était si gentil avec elle, pourquoi elle n’avait pas réussi à faire cela plus tôt, pourquoi elle était si maladroite. Serait-ce son inexpérience qui était en cause ? Sûrement ! Après l’avoir écouté, elle ne put s’empêcher d’être timide. Elle ne voulait pas trop accepter d’aide de sa part, déjà qu’il avait fait d’elle son amie, c’était un rêve qui se réalisait pour elle : avoir des amis gentils.

« Je n’ai pas envie de t’embêter tu sais »

C’est alors qu’elle réfléchissait. Il voulait vraiment l’aider. Elle lui avait rendu un service, il voulait lui rendre ce qu’il lui avait donné. Iinarika connaissait ce genre de choses, d’échanges. Elle avait fait cette expérience avec son premier ami : Hotsuma. Iinarika avait été très triste de ne pas pouvoir lui rendre un service alors qu’il avait été si gentil, avenant et patient avec elle. Elle se sentait triste comme ce jour là. Plein de nostalgie. Elle réalisa, que si elle disait cela à Kuroto, son comportement devrait sans doute lui infliger les même sentiments qu’elle avait subit : une sorte d’abandon, et elle avait réalisé bien plus tard qu’il n’en était rien, qu’il avait juste quelque chose d’autre à faire qui ne pouvait pas attendre.

« Bon d’accord, j’ai déjà une annonce, vient je t’emmène. »

Iinarika lui reprit à nouveau le bras, elle allait assez vite, elle ne voulait pas qu’il soit en retard. Elle revérifia une fois l’adresse qu’elle avait sur son petit bout de journal puis traversait les rues, faisant attention aux voitures, elle n’avait pas trop l’habitude des passages piétons, elle faisait sa kamikaze d’habitude, elle ne ferait évidemment pas pareil avec Kuroto. Au bout de quelques minutes, ils étaient plus proches de la gare routière par laquelle passerait plus tard Kuroto. Elle le regarda et annonça.

« Voila, c’est ici que je vais postuler »

On pouvait vraiment être surprit par l’espèce de magasin qui se montrait devant eux. On pouvait y voir des choses noires, des fleurs, plus particulièrement des chrysentèmes de toutes les couleurs qui égayaient l’endroit et surtout, bien évidemment des cercueils disposés au fond du magasin pour ne pas trop faire peur aux foules. Vous l’avez deviné, Iinarika va postuler dans un magasin de pompe funèbre.

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Sam 7 Jan - 20:03

Iinaraka rougit de plus belle ! Kuroto n’avait pas véritablement côtoyé les femmes, mais en comprenait vite la sensibilité dont elles pouvaient faire preuve !
Le Zweilt essayait petit à petit de se faire au contact avec les autres, essayant de cacher sa confusion. Il n’avait pas l’habitude de parler autant. Après ses dires, vu qu’il n’avait pas pu s’empêcher d’insister en tournant cette fois-ci la chose différemment, entêté comme il était, elle se sentait davantage timide, comme si elle avait du mal à approuver l’aide qu’il lui donnait. Pour Kuroto, c’était un retour normale des choses, bien qu’il se rendait compte que maintenant de la signification de ce automatisme du donnant-donnant.
Bien qu’avec Senshirô, cela ne coordonnait pas véritablement…Senshirô lui avait tout donné, Kuroto lui avait tout retiré…et contradiction du sort, ils étaient redevables l’un envers l’autre pour des sujets différents !

« Je n’ai pas envie de t’embêter tu sais »

Kuroto s’apprêta à renoncer à autant insister pour rien, comme Senshirô, il n’allait pas rester dans le « non ». Il allait réussir à tendre dans le « oui » excepté si son insistance était vaine malgré les arguments qu’il pouvait énoncer. Plier aux autres, c’était difficile pour le Zweilt.
Les autres avaient toujours été obligés de lui exposer des limites, où par sa colère, qu’il faisait lui-même explosé…Heureusement que son comportement surprotecteur arrangeait ce trait de comportement de gros égoïste ! Il renonça de se rétracter en la voyant réfléchir.
Rien n’était encore décidé.
Il avait raison d’être patient, car la phrase qui suivit se fit sans appel :

« Bon d’accord, j’ai déjà une annonce, vient je t’emmène. »

La curiosité de Kuroto était piquée à vif : où allait-elle postuler ?
Le Zweilt n’eut pas le temps de réfléchir à ce sujet qu’il se fit harper le bras à nouveau, étant mené dans la ville d’une manière un peu plus rapide pour éviter qu’il soit en retard, une vraie course contre la montre pour réussir à tout faire ! Elle revérifia l’adresse afin de ne pas se tromper, prenant garde aux voitures bien que le Zweilt vit qu’elle n’avait pas l’habitude, un peu comme lui qui n’était guère rassuré par toute cette foule autour !
Kuroto avait l’impression de se trouver dans une ruche d’abeille, cela bougeait de partout, où que tu regarde, tu avais toujours des passants, tout aussi nombreux les uns que les autres, avec des jeux de lumières pour les magasins qui emplissaient les rues !
Pour Kuroto qui avait l’habitude du calme, de la campagne et du traditionnel, cela faisait un choc des cultures ! Le Zweilt était l’habitude de la droiture, pas de l’excentrisme à tout bout de champ ! Qui plus est, il avait un certain mal à l’aise de n’avoir pas été à l’école comme Hotsuma par exemple…sa culture provenait des livres, son éducation de Grand-père !
Senshirô était dotant plus habitué au monde capitaliste du Japon que l’était Kuroto !

Après quelques minutes, tous ce raffut diminua petit à petit, le Zweilt remarquant qu’ils étaient proches de la gare, une aubaine pour lui que l’endroit où elle voulait aller était tout proche ! Iinarika le regarda, annonçant :

« Voila, c’est ici que je vais postuler »

Kuroto leva les yeux, remarquant avec un petit sursaut de surprise, car c’était surprenant dans un certain côté, que le « magasin » avait une ambiance morbide, maussade tout en étant un poil fantaisiste : des pompes funèbres. Drôle d’idée pour avoir un travail, soit, cependant, elle avait ses raisons pour y aller. S’il devait l’aider à trouver un travail, il devait en savoir les raisons qui l’attiraient à le faire.

« Drôle d’idée, même si ici, tu peux être sûr de ne pas avoir grand monde avec qui discuter excepté des cadavres que tu devras soigneusement mettre dans un cercueil. Afin de t’aider en faisant des louages à ton futur employeur sur ton sujet, je pourrais savoir ce qui t’attire réellement dans ce travail afin d’être plus persuasif ? »

L’expression mi-amusée de façon gentille mi-sérieuse mi-surprise ajoutée à une voix mélodieuse qui était mi-indifférente mi-amusée permettait au Zweilt de dissimuler sa peine que son ancien partenaire n’avait pas eut la chance d’avoir eut un tombeau vu qu’il avait été réduit en poussière. Quelle cruauté pour lui de n’avoir que son souvenir et la bague que portait son deuxième partenaire comme preuve d’un passé réellement révolu.
De plus, le Zweilt était « mortel » dans un certain sens, bien que réincarné de nombreuses fois, le sujet de la mort ne le laissait guère indifférent. Il était conscient qu’il pouvait finir dans une tombe par ce combat qui les opposait aux Duras, c’était le risque premier !
Il craignait aussi, très régulièrement, que Senshirô qui n’était pas un Zweilt proprement dit finisse ainsi ! Il ne le voulait pas. Il se calma intérieurement dans ses pensées noires que lui avait procurées, bien que tout en finesse sans que cela se voit extérieurement, la vue des pompes funèbres, attendant avec impatience une réponse de sa part afin de surmonter le défi et le réussir ! Elle se procurait ce job !

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Ven 13 Jan - 20:04

Iinarika regardait l’enseigne. Elle tourna ensuite la tête vers son nouvel ami pour sa réaction. La jeun duras en fut en effet amusée. Il avait l’air d’être surpris. Il y avait de quoi de toute manière : c’était très rare que l’on postule dans une agence ou l’on s’occupe de soigner les morts pour les familles. Or, ce n’était pas spécialement cela qu’Iinarika voulait faire. Non, mais cela elle lui expliquerait lorsqu’il le demanderait, parce que c’était plutôt drôle à voir. Elle souriait, regardant dans la porter ou « poussez » était marqué devant, les vitre étaient un petit peu tintée, elle trouvait cela presque logique. Il s’en dégageait une ambiance assez morbide oui, mais la pièce avait malgré la teinture, avait l’air d’être lumineuse à souhait.

Vint justement le moment ou Kuroto lui demandait pourquoi elle avait choisis ce travail, et ce qu’il l’attirait. Elle était heureuse qu’il veuille l’aider à trouver ce travail même si elle avait prétendu le contraire il y a quelques minutes. Enfin, c’était surtout pour ne pas l’embêter, pour ne pas qu’il perde son train, qu’il n’ai plus d’argent ou d’autre raisons toutes aussi farfelues que les autres. C’est alors, que toute souriante elle le regardait et décida de lui avouer les véritables raisons de ce choix de travail.

« J’ai trouvé cette annonce il y a quelques jours. Ce n’est pas pour mettre des corps dans des cercueils noirs. C’est pour aller au cimetière la nuit pour protéger des tombes, car il y a de plus en plus de pillages selon ces gens-là. De plus, les racailles du coin me connaissent déjà assez, je serais assez persuasive je pense. »

En effet, la plupart des racailles qui trainaient à « sa maison » étaient celles qui trainaient aussi dans les autres endroits de la ville. Elle savait qu’elle pourrait aisément faire ce travail de protection de l’honneur des morts. Cela pouvait presque aussi s’avérer amusant de monter la garde. Elle aimait beaucoup marcher la nuit et contempler les étoiles, elle savait se battre, ce travail était presque fait pour elle en fait.

« Tu viens, Kuroto ? »

Elle lui ouvrit la porte et attendit ensuite qu’il passe pour passer derrière lui. Comme elle l’avait vu derrière cette teinture, malgré ce morbide et macabre qui se dégageait de l’endroit, la pièce était éclairée et presque chaleureuse. Il était évident que les résidents d’ici devaient parfois se sentir bien seuls, et qu’ils faisaient tout pour être un peu plus joyeux. Une dame vint vers elle. Elle avait l’air assez âgée, mais encore en âge de travailler. Iinarika inclina la tête et se présenta.

« Bonjour, je l’appelle Iinarika Fukushin. Je suis à la recherche d’un travail et j’ai trouvé l’annonce dans le journal – elle l’a tendit – je suis interessée par ce poste. Est-il toujours libre ?

« Bonjour, je suis Fujiko Gokiyama. Merci de vous présenter ici. Oui, en effet, nous recherchons toujours quelqu’un le plus vite possible. Seulement, vous n’avez pas vraiment la stature de quelqu’un de coriace qui sait résister aux pilleurs. »

Elle afficha une mine déçue, elle était décidée à la faire changer d’avis et lui prouver sa valeur. Besoin de l’aide d’un petit noiraud ?

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Sam 14 Jan - 13:34

La Duras était amusée par la réaction du Zweilt, son étonnement étant commun face à la situation dans lequel il s’était retrouvé. Après lui avoir demandé les raisons de choisir un tel travail et ce qu’il l’attirait pour le faire, elle le regardait dans un énorme sourire tout en lui répondant, dévoilant son bonheur :

« J’ai trouvé cette annonce il y a quelques jours. Ce n’est pas pour mettre des corps dans des cercueils noirs. C’est pour aller au cimetière la nuit pour protéger des tombes, car il y a de plus en plus de pillages selon ces gens-là. De plus, les racailles du coin me connaissent déjà assez, je serais assez persuasive je pense. »

Il y avait donc un objectif derrière, pas uniquement pour le travail en lui-même.
C’était une bonne chose. Le Zweilt réfléchit afin d’utiliser cet argument pour faire dissuader le patron de ne pas la prendre, bien que la finesse était d’ordre aux vus du physique de la jeune femme. Ce n’était pas déjà pas commun qu’une femme désirait s’investir dans un tel métier, surtout de son plein gré, cela faisait déjà un énorme argument de taille !

« Tu viens, Kuroto ? »

Il sortit de ses pensées tandis qu’elle ouvrit la porte de l’enseigne, entrant en premier suivant par elle. L’atmosphère du lieu laissait un poids moral sur le Zweilt uniquement dans la représentation du magasin, au moins, ici, c’était entièrement silencieux, voir même entièrement dédié à la solitude. Il fallait des nerfs d’acier pour espérer vivre dans un tel endroit, tout comme il fallait des nerfs d’acier pour accepter de sans doute finir ici en connaissance de cause sans trembler, ni même ciller des yeux.
Une dame vint vers eux, bien qu’assez âgée, elle avait encore du temps devant elle avant une bonne retraite. Iinarika inclina la tête, se présentant respectueusement :

« Bonjour, je l’appelle Iinarika Fukushin. Je suis à la recherche d’un travail et j’ai trouvé l’annonce dans le journal – elle l’a tendit – je suis intéressée par ce poste. Est-il toujours libre ?

« Bonjour, je suis Fujiko Gokiyama. Merci de vous présenter ici. Oui, en effet, nous recherchons toujours quelqu’un le plus vite possible. Seulement, vous n’avez pas vraiment la stature de quelqu’un de coriace qui sait résister aux pilleurs. »

Iinarika afficha une mine déçue, il avait été dur et radical dans ses dires.
C’était le moment pour Kuroto de rentrer en scène, parlant très calmement dans une voix normale dans un air arrogant naturel afin de contrer les arguments donnés par la dame :

« Kuroto Horai, je suis un ami d’Iinarika. Je me permets de vous faire remarquer qu’elle sait très bien ce battre, que sa motivation est sans égale pour ce travail. Vous pouvez aisément lui faire confiance. Elle saura parfaitement faire fuir les pilleurs. »

Il n’avait pas besoin d’en dire plus, se taisant sur ses mots en regardant la dame dans les yeux, sortant ces derniers de ces mèches, l’air toujours aussi impassible.
Des paroles sûres, sans aucune hésitation, il savait parler au public.
Il savait se faire intransigeant dans ces décisions ou dans les thèses qu’il déclarait, comme la fois où il avait abandonné le shogi par quelques mots. Iinarika n’avait vraiment pas à s’inquiéter pour lui : il ne serait pas en retard pour son train, la gare était proche, et la négociation n’allait pas durer longtemps.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iinarika Fukushin

Midwirn Level 1
Midwirn Level 1
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
Localisation : Entrepôt perdu à Tokyo


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Lun 16 Jan - 20:54

Iinarika était assez stressée en fait. C’était la première fois de sa vie qu’elle postulait pour un métier, enfin qu’elle postulait tout court après tout. Sa petite mission qu’elle s’était donnée avec le petit chat et la petite fille à qui elle l’avait rendu. Depuis, elle était un peu moins timide. Surtout que son nouveau travail qu’elle voulait allait pouvoir changer sa vie à jamais : avec ceci, elle pourrait enfin avoir un petit appartement – même un studio lui conviendrait- ou elle pourrait inviter ses amis, elle pourrait même avoir un animal de compagnie. Elle attendait impatiemment ces moments ou elle invitera Hotsuma, Ruka et Kuroto. Elle était si heureuse. Enfin, il fallait qu’elle ait ce travail maintenant !

La madame ne semblait pas tout d’abord d’accord avec Iinarika. C’est vrai que la jeune fille était assez frêle et qu’elle semblait faible. Elle espérait que cela n’allait pas trop compter. Elle voulait vraiment un travail, et en plus celui-ci était vraiment bien payé ! Dès qu’il se présenta comme un ami, elle fut encore plus heureuse. Son nouvel ami avait compris qu’elle voulait vraiment ce travail et qu’elle n’était pas faible. Elle aurait juste voulu lu sauter au cou mais ce serait vraiment mal venu. Ainsi elle l’écouta. La dame la regardait d’une manière suspicieuse. Elle réfléchissait. Elle alla ensuite chercher une feuille. Iinarika l’observait et, elle lui tendait feuille. Elle ne comprenait pas, la vieille dame lui dit donc.

« Oui, très bien alors, signez ici. Vous commencez votre travail demain. Vous travaillez de 22h à 6h du matin. »

Iinarika était très contente, elle lui dit un grand merci et sauta au cou de Kuroto, lui faisait un énorme câlin. Le remerciant de tout son cœur. Elle signa ensuite en prenant un stylo et écrivait de sa plus belle écriture. Elle prit ensuite son contrat de travail. Elle prit ensuite l’uniforme des pompes funèbres. Il était noir. Cette couleur, elle savait qu’elle lui allait très bien même si elle l’assombrissait. Elle prit ensuite la main de son nouvel ami et le regarda gentiment, le regard sincère.

« Voila, maintenant allons à la gare, sinon tu vas être en retard pour ton train. »

Elle choppa ensuite sa main pour aller vers la gare. Elle prit ensuite son téléphone et y entra son numéro, pour s’envoyer un message. Maintenant ils avaient leurs numéros de téléphone en commun. Le train pour chez lui. Elle lui fit ensuite un petit câlin.

« Merci beaucoup, Kuroto. Je t’ai mis mon numéro de téléphone. N’oublies pas de bien offrir ce présent à Senshiro San. Je t’appelerais lorsque j’aurais un appartement pour moi en te donnant l’adresse, et tu pourras venir dormir avec ton partenaire. Passe lui le bonjour pour moi. »

Elle sourit ensuite triste à l’idée de sa séparation.

________________________________________


Midwirn ♠️ Haineuse ♠️ Méfiante ♠️ Est Seule

Ma Fiche ♠️ Mes Rp & Liens ♠️



userbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uragiri-rpg.forumgratuit.org
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   Mar 17 Jan - 11:32

Comme il l’avait pensé, sa simple phrase et contestation aux dires de la dame avaient suffit pour renier toute résistance, son regard se tournait vers celle qui désirait postuler dans un air suspicieuse, réfléchissant, avant d’aller chercher une feuille qui signifiait toute la réussite de l’opération. Tout en restant de marbre, il vit qu’Iinarika la regardait, l’air déboussolé avant que les dires de la vieille dame parvinrent à ses oreilles :

« Oui, très bien alors, signez ici. Vous commencez votre travail demain. Vous travaillez de 22h à 6h du matin. »

La joie de la jeune Duras ne fit pas attendre, lâchant un énorme merci, sautant brusquement au cou du Zweilt, qui sentant qu’il était câliné, se sentit rougir, n’ayant vraiment pas l’habitude.
Elle signa par la suite, le jeune homme en profitant pour se remettre naturellement de sa rougeur, souriant intérieurement de la voir ainsi. Elle prit par la suite l’uniforme noir de son nouveau travail, prenant la main de Kuroto en le regardant gentiment, un regard sincère, lui rendant ceci malgré son visage habituel qui semblait véritablement impénétrable et un sourire difficilement dur à faire.

« Voila, maintenant allons à la gare, sinon tu vas être en retard pour ton train. »

Il hocha la tête, se laissant entraîner mais cette fois-ci, sans moins de résignation intérieure, en profitant pour prendre son numéro et en prenant le sien, se félicitant lui-même de l’avoir prit.
Il pourrait toujours lui envoyer des messages de nouvelles ainsi, Kuroto ne faisait d’exception à personne quand il tenait à des proches. Le train pour rentrer n’allait pas vraiment tarder à arriver, ce qui symboliserait une séparation, le comportement solitaire de jeune adulte qui lui permettait de mieux encaisser le coup. Il n’allait pas fondre en larmes pour cela !
Malgré cela, il était nostalgique. Son petit câlin le ramena un temps soit peu dans la réalité, lui faisant comprendre qu’il n’était plus seul, qu’il avait une chance infime d’être accepté bien qu’il se refusait de se l’avouer encore lui-même.

« Merci beaucoup, Kuroto. Je t’ai mis mon numéro de téléphone. N’oublies pas de bien offrir ce présent à Senshiro San. Je t’appelerais lorsque j’aurais un appartement pour moi en te donnant l’adresse, et tu pourras venir dormir avec ton partenaire. Passe lui le bonjour pour moi. »

Elle lui sourit tristement, devinant que le poids de la séparation pour elle n’était guère similaire à la sienne. Il lui décoiffa légèrement les cheveux pour qu’elle relativise, lui répondant sur un ton sympathique, et assez ouvert, qui n’avait rien à voir avec le ton de leur rencontre :

« Concernant ton travail, je te devais bien ça. J’attendrais avec impatience ce moment. Je n’oublierais pas de donner le cadeau, et je lui passerais avec grand plaisir le bonjour. Je te remercie aussi pour tout ce que tu as fais pour moi. »

Il fit un très fin sourire joyeux, qui lui était apparut mécaniquement pour prouver sa sincérité, terminant de la décoiffer, assurant avant de s’incliner respectueusement :

« Tu auras vite de mes nouvelles. »

Il l’embrassa sur la joue comme symbole d’adieu, avant de lui tourner le dos, allant attendre sur le quai, l’air tout aussi sombre qu’à son arrivée dans la ville, comme s’il était qu’une ombre. Rien autour ne semblait l’atteindre, vérifiant s’il ne s’était pas trompé de quai.
Le Zweilt soupira, prenant son portable afin d’envoyer un message à Iinarika qui devait sûrement s’en faire, et se sentir brusquement seule : « J’ignore dans quel état que tu es, cependant, souris. ».
Il envoya le message, avant d’en refaire un autre, prit par une impulsion d’émotion, vérifiant d’un coup d’œil l’heure, et les oreilles attentives à la moindre remarque audible : « Tu es quelqu’un de formidable. ».
Le Zweilt regarda le ciel à cet instant, pensant à Senshirô et à Iinarika tout en sortant la photo qui serait le cadeau pour son souvenir, ayant un léger sourire triste à ce sourire qu’il avait tant eut de mal à faire. Il la rangea assez rapidement, au même instant que le train arriva, Kuroto y allant posément comparé aux groupies qui se jetaient dedans. Le voyage de retour était là, regardant Tokyo une dernière fois, l’air entièrement renfermé, sombre, dévoilant son anti sociabilité, bien que ses yeux fussent sans conteste nostalgiques. Il en informa à nouveau Iinarika par message, s’excusant de n’être vraiment pas habitué à s’entretenir avec les autres, ayant de la remercier à nouveau. Le pauvre Zweilt devait se l’avouer, pour la première fois de sa vie, il était confus, il doutait s’il avait bien agit ou non.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre stérile ou fructueuse ? [PV Iinarika Fukushin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un vente, fructueuse ? [Privé : Pnj ou personne]
» Une amitié fructueuse ou un danger à venir ? {PV Clovis et Aidan} (terminé)
» La pêche était-elle fructueuse ?
» Le palais Sans-souci en Danger
» Mithlond en périle
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP :: Tokyo :: Gallerie Marchande :: Ruelles-