Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP

Le premier RPG de Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru ! Créez votre personnage dans cet univers de folie, choisissez votre Clan et combattez pour votre survie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toki Nanase

Zweilt Level 0
Zweilt Level 0
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 21
Localisation : Aucune idée mais je dois lire en ce moment. ^^


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Jeu 15 Sep - 0:29

«Dors bien pour moi, ok» dit Toki en abattant le Duras.

La soirée venait à peine de commencer. Toki venait à peine de finir de combattre un Nidatorehi, la plus faible forme qu’un Duras puisse avoir. La créature l’avait blessé à l’épaule gauche. Elle fit un bandage. La Zweilt réfléchit à la raison pour laquelle les Duras apparaissaient si souvent. Toute la semaine après ses cours, elle détruisait des Nidatoreshi. C’était franchement épuisant pour la jeune fille. Il y avait quelque chose de louche la dessus et elle comptait le trouver. Elle commença à marcher à travers les rues bondées de Tokyo.

Elle regarda une bande d’amis souriant à travers la foule. Certaines fois, elle enviait les humains normaux. Ils ne voyaient pas des monstres, mais vivaient une vie tranquille loin de tous dangers. Elle eut un sourire amer. C’est elle qui a choisi cette vie de toute façon. Alors, il n’y a pas de place pour le regret, elle avait rencontré des gens super aussi. Elle repéra un couple main dans la main. Elle ne pense pas que l’amour existe. Un sentiment passager qui fanera un jour, c’était sa définition. Toki se promenait un peu partout.

C'était définitif, Toki s'était perdu. Elle ne connaissait pas trop ce coin. En fait, elle ne voulait juste pas avouer qu'elle avait un mauvais sens d'orientation. Loin du Château, perdu au beau milieu de Tokyo. Son portable, elle l'avait au Château disant qu'elle n'en aurait jamais besoin. La jeune fille était dans de beau drap. Les rues de Tokyo se vidaient tranquillement. Il était quel heure ? Combien temps avait-elle passée ici ? Malgré certaines indications d'inconnus, elle était égarée. Elle décida d'emprunter une petite rue espérant que s'était la bonne.

Ce n’était pas le cas. La rue était sombre et peu éclairée. Elle tourna la tête de gauche à droite. Personne n’ait en vue. Toki se gratta la tête frénétiquement. Elle ne savait où, elle se trouvait et elle était seule. La Zweilt ne souhaitait que prendre un bon bain, lire un peu et dormir. Elle ne sortirait plus seule, c’était une promesse. Elle suivra Tokô et Tsukumo autant qu’elle le pourrait. Avant de penser à cela, mieux voudrait qu’elle sorte de cet endroit. Revenir sur ses pas. Par quel côté, elle était venue déjà ? Ce n’était pas trop pratique. En plus, son épaule la faisait souffrir un peu.

Toki s’enfonça dans le couloir sombre, peut-être trouva-t-elle de l’aide en chemin. Elle dût s’arrêter, elle sentit l’aura d’un Duras. Ne se retournant même pas, elle dit :

«Pourquoi c’est au pire moment possible que vous devez être présent. Duras !»

Ils se pointaient au mauvais moment ou plutôt, elle était au mauvais endroit. Elle n’était pas en état de combattre, son épaule gauche était encore blessée. Fuir ne marcherait pas, se cacher non plus. Combattre était sa seule solution.
Elle sortit son fouet à contrecœur. C’était tuer ou se faire tuer. Bon cela s’applique dans ce genre de situation, non ?


Dernière édition par Toki Nanase le Mer 19 Oct - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Sam 17 Sep - 19:09

Uhmm… Tokyo…. Une ville très étrange, et très mouvementé en plus d’une concentration d’humains en état d’amassement. Cellhendynn avait beau loger dans un petit terrain vague près du parc Tokyoite depuis un moment déjà, il avait toujours autant de mal à cerné les humains…. Comment pouvaient-ils vivre ainsi 24h/24 et 365j/365 ?!? Le jeune Duras n’était pas vraiment sur de comprendre… En même temps, la notion de temps chez les Duras était très différente de celles de humains, et c’était peut être à cause de ce décalage important. Lui en tout cas, il n’aimait pas la foule. Surement à cause de sa nature personnelle. C’est pourquoi il ne sortait que le soir ou aux heures qui n’étaient pas de pointe.

Mais vu que la soirée débutait plutôt bien aujourd’hui, il décida d’aller faire une petite escapade en ville. Oui, certes, il était déjà en ville, mais dans son terrain vague, il se sentait à l’écart de celle-ci, entourer par ses hautes barrières de bois le coupant de tout.
Il avait passé sa journée tranquillement à gambader sur son terrain, et a y apporter des changements. Même que quelques gosses du quartier étaient venus l’embêter pour jouer au foot sur son terrain. Il n’avait pas trop apprécié, mais il ne les avait pas tué ni blessé : juste effrayer. Il aurait eu trop mauvaise conscience après… Bien que l’envie fût là, il ne voulait pas s’attirer de problème en ce moment. Les hommes en bleu et au quépit l’avait déjà plusieurs fois repris dans de mauvaises situation, du genre bagarre qui finissent mal, et lui avait posé de gros problème. Il avait été obligé d’en découper quelques uns avec sa fidèle amie, car ceux-ci ne voulait pas le lâcher.

Bref, il se baladait donc dans les rues de Tokyo, en essayant le plus que possible de n’emprunter que les rues les moins fréquentés. Et heureusement qu’il avait un assez bon sens de l’orientation, parce que les humain de cette ville vivaient vraiment dans un labyrinthe : un truc de malade !

Mais en faisant cela, en évitant les grandes rues, il se retrouvait dans les petites ruelles peu éclairé en soirée, sombre, et surtout assez mal fréquentée. Il s’en fichait un peu, puisqu’il ne craignait rien des humains. Les seuls êtres face à qui il savait n’avoir aucune chance étaient les Opasts, certains Zweilts difficiles à combattre surtout quand ils se trouvent être en paire, et quelques Midwirns. En général, il était à chance égal face à ces derniers, mais ne sait-on jamais : il y en a toujours qui sortent de l’ordinaire…
Et là, dans cette étroite rue, qui semblait n’avoir de fin à part quelques autres ruelles qui la rejoignait, il fit une mauvaise rencontre. Des humains. Ceux qu’en langage d’homme on appellerait « des racailles ou des hors la loi ». Un peu comme lui en fait, mais ils ne jouaient clairement pas dans la même cour.

« Eh toi là ! Ouais, le mec étrange aux ch’veux violet ! On t’a jamais dit qu’il ne fallait pas vnir squater sur notre territoire ? »

Ah ! C’était la meilleur ça ! Leur territoire ? Il avait pourtant appris au cours de sa vie ici que les rues étaient à tout le monde et publique ! Ils se prenaient pour qui là ?

« J’vais ou je veux. Tu m’diras pas quoi faire, sale moins que rien ! » leur lança-t-il sur un ton de défit très explicite.

Les quelques gars dans l’ombre s’avancèrent vers lui un peu plus et l’un d’eux s’adressa à Cellhendynn sur un ton qui ne plut pas au Duras :

« Sales moins que rien, dis-tu ? Haha, mOn pt’it, tu m’fais bien rire Haha ! On va voir qui est… »

Il ne put achever sa phrase ni son offensive, que Cellh, par reflexe et aussi par fierté, lui avait tranché la gorge.
Les autres, apeuré et même tétaniser face à lui, sachant leur chances de survie réduites à zéro si ils ne fuyaient pas, coururent en laissant tomber leurs armes et en criant.

« Pfff… j’ai pas pu me retenir là… Il me chauffait vraiment trop ce gars là… » se dit-il en chuchottant presque. Quelque part, il se disait aussi cela pour ne pas avoir ce meurtre sur sa conscience. Mais il avait horreur des sales type, et aussi qu’on le traite ainsi !
Il continua son chemin, après avoir ranger son arme. Mais là, il sentit une aura étrange. Il ne devina pas tout de suite de quoi il retournait, mais en s’avançant un peu plus, toujours en restant à couvert, il entendit ces mots, qui semblaient clairement s’adresser à lui :

«Pourquoi c’est au pire moment possible que vous devez être présent. Duras !»

Tient ? Cette fille, parce qu’il s’agissait bien d’une fille lorsqu’il observa son interlocuteur avec plus d’attention, connaissait son existence ? Elle avait deviné qu’il n’était pas de ce monde ? Comment cela se…. Puis il comprit. Oui, elle devait être une Zweilt, l’ennemie des Duras. Il n’en avait pour le moment jamais vraiment rencontré. C’était sa première fois. Elle lui semblait déjà éprouver une haine envers lui… Normal…Bien qu’il ne soit pas le plus méchant des duras, lui. Lui, il était loyal, et détestait les coups bas comme la possession d’un humain. Enfin en général… Il se montra alors, en faisant deux pas sur le coter pour sortir de sa cachette et se tenir debout derrière la jeune fille.

« Uhmm.. Tu connais mon existence… Tu es une Zweilt nan ? »

Il avait parler sur un ton neutre, mais cependant sûr de lui. Puis il ne put s’empecher de lui demander ceci :

« Que fais-tu dehors, dans un endroit pareil, à cette heure-ci ? Tu as reçu ordre de t'occuper de moi? » hasarda-t-il.

[Hrp: Désolée pour le petit délai retard... j'ai été plus occupée que ce que je ne pensait >< J'espère que ça te vas comme réponse ^^]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toki Nanase

Zweilt Level 0
Zweilt Level 0
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 21
Localisation : Aucune idée mais je dois lire en ce moment. ^^


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Jeu 22 Sep - 23:27

Après des secondes qui semblèrent des éternités à la Zweilt. Elle entendit des sons de pas qui se rapprochaient d’elle. Pour s’arrêter juste derrière elle. Elle était toujours retournée regardant un point vide. Toki se demandait comment elle a pu se perdre ici. Une voix masculine la sortie de sa rêverie.

« Uhmm.. Tu connais mon existence… Tu es une Zweilt nan ? »

Non, je suis une petite âme égarée dans cette rue. Si elle pouvait répondre comme cela. Elle leva un sourcil perplexe. Bien qu’il la parle comme s’il posait une question, son ton était légèrement contradictoire. Se pouvait-il qu’il soit un peu trop sûr de lui. Elle aurait pu être un Duras, quoique les Duras et les Zweilt ont des auras différentes.
Toki se retourna pour voir celui qui l’avait répondu. Ses cheveux étaient d’un violet assez foncé. Peut-être cette impression, car la rue est sombre. Des yeux azures brillant dans la nuit. Une expression neutre ornait son visage. Selon son apparence et son aura. Il était un Midwrin.

« Que fais-tu dehors, dans un endroit pareil, à cette heure-ci ? Tu as reçu ordre de t'occuper de moi? »

Toki se demandait honnêtement quelle heure, il était. Elle s’était perdue trop longtemps. Elle avait honte. La jeune fille ne pouvait pas raconter à un Duras, sa mésaventure dans une rue de Tokyo. Juste à y penser et des rougeurs apparaissaient sur ses joues. Comment répondre à cette question ?

«Ce que je fais ici, ne sont pas de tes affaires.»Dit Toki froidement

Elle était fière d’avoir répondu comme ça dans cette situation. Pourtant, la Zweilt savait qu’il était puissant. Elle savait qu’avec sa blessure, elle ne faisait pas le poids contre lui. Elle n’avait pas prévu rencontrer, une créature comme lui ici. D’ailleurs que faisait-il ici, d’abord. Pourquoi, il devait passer par ici, dans cette rue en particulier. Il y avait tellement rue à Tokyo. Il n’aurait pas pu prendre une autre rue et la laisser tranquille. Ils venaient de partout les Duras, c’était encore plus pire que les moustiques de fois. Malheureusement, elle ne pouvait pas le faire disparaître en utilisant un chasse- moustique. Ce n’était pas si simple. Le Midwrin avait l’air intelligent donc, elle ne s’en débarrasserait pas facilement ou pas du tout. S’affronter à lui était un suicide. Que faire pour se sortir du pétrin où elle s’est mise.

[HRP: Désolé du retard. Je dois m'excuser de la longeur du texte. Je n'avais plus d'inspiration. >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Ven 23 Sep - 16:37

Cellhendynn se retrouvait dans une drôle de situation.... Tomber nez à nez, ou presque, avec une Zweilt?! Il n'aurait jamais pu prévoir le coup... Mais il se demandait bien comment celle-ci allait réagir... il l'avait interpellé de façon neutre, pour ne pas l'effrayer au premeir abord, ou qu'elle soit directement sur l'offensive. Lui, il ne souhaitait aps se battre. Du moins, pour le moment... En fait, il était bien curieux de savoir comment cela allait tourner, et surtout ce qu'est un Zweilt exactement^, ce qu'il valait aussi bien moralement qu'au combat. Il voulait se faire un petit fichier dans sa tête sur ses êtres, supposé être ses ennemis, bien qu'il ne voit pas en quoi, jusqu'a présent, il pourrait en avoir après eux...

La jeune fille prit alors la parole. Il ne voyait pas son visage, mais que son dos et ses cheveux. Curieux, il aimerait bien voir le visage de celle qui l'intriguait...

"Ce que je fais ici, ne sont pas de tes affaires."

Uhm... plutôt froide cette Zweilt! Si tout les Zweilts étaient comme elles, ça ne lui valait asp la peine de les étudier bon sang! Bon, certes, d'un côté, elle avait raison: ce n'était pas ses affaires. Mais le Midwirn voyait clairement qu'elle ne voulait pas perdre son temps avec lui.... Allait-elle l'attaquer? Il devait envisager cela, et se tenir pret à tout moment, pour parer les eventuels attaques de l'inconnue, qui ne semblait pas porter les duras dans son coeur... Il mit par réflexe sa main droite sur le peaumau de l'un de ses katanas.

Il se décida peu après à avancer un peu plus vers la fille. Il fit quelques pas dans sa direction, et quand il fut plus près, à environ deux mettres d'elle, il remarqua, bien qu'elle soit encore de dos, qu'elle avait une blessure sur son épaule gauche.

* Tient, tient.... Elle est blessée.... Aurait-elle affronter quelqu'un? Une bagare? Une chose est sûre, elle est un peu désavantager si un combat s'engage.... Elle semble intelligente.... elle n'engageras peut être pas...*

Voilà un peu ce à quoi pensait notre jeune Duras. Son esprit d'analyse de situation était si développé, qu'il ne pouvait s'en empecher. C'était plus fort que lui: il aimait analyser les inconnus et potentiel ennemis pour, dison, comme avoir une sorte de base de donné sur eux. Etrange n'est-ce pas?
Mais il ne voyait asp quoi faire en cet instant: la Zweilt semblait froide et d'assez mauvaise humeur... le moindre faux pas de sa part pourrait faire rapidement chavirer la situation...

Il pensa soudain qu'avec sa main sur le peaumau de son épe, il ne paraissait pas forcément quelqu'un qui ne veut pour le moment pas de combat. Il l'ota donc rapidement. Son regard, il faisait de son mieux pour le tenir "normal". Je veux dire par là, qu'on ne voye pas de suite sa nature de sauvageon, de racaille. Il restait tout de même sur ses gardes, et avança encore un peu, de sorte à se retrouver en face de la jeune fille.
Là il lui glissa ces paroles, en rapprochant sa tête de la blessure de la Zweilt:

"Uhm... ... .(petit silence).. ... ...T'es blessée..."

C'était une constatation. Il voulait par là destabiliser la Zweilt. bah oui! Quel genre de duras agirait de la sorte? De ce fait, il pourrait voir comment elle réagirait.... Et bien sûr, si quoi que se soit venait à mal tourner, ses fidèles lames seraient au rendez-vous.

[Hrp: T'inquiète de rien, j'aime bien ton post ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toki Nanase

Zweilt Level 0
Zweilt Level 0
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 21
Localisation : Aucune idée mais je dois lire en ce moment. ^^


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Dim 25 Sep - 0:55

Toki commençait à stresser sérieusement. Elle faisait fonctionner ses méninges à une vitesse assez rapide. La Zweilt regardait toutes les possibilités possibles pour sortir de cette rue de malheur. Elle était à bout de nerf prête à s’énerver pour rien. Pourtant, il fallait se calmer et bien observer la situation. Elle se mit à observer le Duras du coin de l’œil. Il avait l’air parfaitement calme trop même. Toki ne voulait pas se battre, car le Duras jusqu’à présent n’a rien fait de mal. Également, son état n’était pas au meilleur.

Toki voulait comprendre ce Duras. Les autres se lançaient têtes baisser dans le combat, mais lui était resté la immobile depuis qu’il était sorti de sa cachette. Comme un poteau presque, mais elle sentait son regard la scruter le dos. Soudainement la réponse lui traversa l’esprit. Il voulait recueillir des informations sur les Zweilt. Elle mit sa main sur le fouet. S’il bougeait, elle ferait tous pour l’éloigner d’elle. Malheureusement, la douleur à l’épaule commençait à se propager dans tous le bras. Toki ne pouvait pas se soigner devant le Duras, sinon il saurait sa situation. Elle entendit dernière elle un son. Trop proche.

"Uhm... ... .. ... ...

Toutes ses phrases commencent par Uhm ou c’était elle. Il avait un petit silence. C’est qu’il prenait du temps. Bien que s’était que quelques secondes. La Zweilt s’impatientait.

T'es blessée..."

Toki paniqua littéralement. Premièrement parce qu’il avait découvert qu’elle était blessée. Deuxièmement sa tête était proche d’elle. Sans réfléchir, elle fit bouger son fouet essayant de l’éloigner. La douleur devint insupportable. Elle lâcha le fouet et tomba à genou ne supportant plus son propre poids. Elle sentit un haut-le-cœur et vomit en plein milieu de la rue. Toki n’était pas malade. Elle le savait. Par contre, c’était la première fois qu’un Nidatoreshi l’avait blessé. Peut-être que son corps voulait rejeter une chose, mais quoi. Elle vomit une deuxième fois. Elle s’adressa au Duras après avoir calmer ses vomissements :


«J’ai combattu un Nidatorehi toute la matinée. Il m’a blessé à l’épaule et la douleur s’est répandu dans mon bras et maintenant sur mon corps. Que se passe…»



Toki n’avait même pas eu le temps de finir sa phrase que sa vision se teinta de noir. Elle entendit que le bruit de son corps tomber sur le sol. Tous son corps lui faisait terriblement mal. Que se passait-il?


Dernière édition par Toki Nanase le Mer 19 Oct - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Lun 26 Sep - 18:37

Cellh se demandait bien comment cette blessure, qui ne lui semblait pas sans conséquences, lui avait été causée… Mais même en lui posant la question, il n’était pas sur d’obtenir une réponse… Et puis, il n’était pas là pour ça. Il souhaitait l’étudier un moment, pour mieux cerner les Zweilts sensés êtres ses ennemis. Je dis bien sensé, vu qu’il ne voit pas en quoi lui : ils ne lui ont rien fait personnellement à lui. Mais, d’un sens, il s’en fichait totalement de la blessure de ctte fille, il n’en avait rien à ciré en fait. Il la testait simplement en lui posant une question déstabilisante. Oui, oui, il adorait faire ça, déstabiliser les humains ! Rien de bien méchant, puisqu’il ne finissait généralement pas par les attaquer si on ne le cherchait pas, mais c’était une sorte d’amusement pour lui.

Puis, alors qu’il se moquait un peu intérieurement de la Zweilt, elle sembla perdue et paniquer. Et, tout en gardant son air froid extérieur, il la vit sortir son fouet. Il eu un léger mouvement de recul, et se prépara à attaquer en mettant sa main à ses lames. Voulait-elle l’attaquer ? Dans son état actuel, assez faible, Cellh doutait fort des capacités de cette fille. Mais si elle voulait allez à la mort, lui, il n’y voyait pas d’inconvénients majeur. Non, il ne la tuerait pas : elle l’intéressait pas mal d’un côté. Il la laisserais vivre. Elle avait su, inconsciemment certes, réveillé la curiosité de Cellhendynn.
Mais, au lieu de cela, comme le sentait venir le Duras, elle n’eut pas assez de force pour continuer à attaquer. C’était donc juste un mouvement de défense, conclut-il. Il la vit tomber à genoux à terre.
« Pfff, les humains étaient donc si faibles que ça ? »

Puis, il assista avec un peu de dégout à ses vomissements. Rahhh ! Elle ne pouvait pas aller faire ça ailleurs quoi ? Mais non, elle n’en semblait pas en état… cela parut se calmer un peu, et là, elle surpris Cellh. Comment ? bah, elle répondait à son affirmation de plus tôt. Il n’aurait aps imaginer cette réaction : il aurait plutôt pensé à des jurons ou autres. Mais non… cette Zweilt l’intriguait bien… Etait-ce seulement normal pour un Duras de l’être par une Humaine supposé être son ennemie ?

«J’ai combattu un Nidatoreshi toute la matinée. Il m’a blessé à l’épaule et la douleur s’est répandu dans mon bras et maintenant sur mon corps. Que se passe…»

Cellh ne voulait pas vraiment faire son compréhensif sur le moment. Bah oui ! Vous allez me dire qu’il était méchant, mais je vous rappelle qu’il reste un Duras ! Bref, il ne savait trop que faire face à cette Zweilt. La laisser dans un si mauvais état ? Continuer son chemin ?
Mais là, combattre un Nidatoreshi durant une matinée ?! Soit elle exagérait, soit il avait surestimé les Zweilts. Mais bon, il aurait peut être mis du temps lui aussi : certains restaient toutefois coriaces… Ah ! Les hommes ! Assez frêles finalement… Il en déduisit que sa petite analyse sur les Zweilt était finie pour aujourd’hui : il n’obtiendrait plus rien d’elle. D’ailleurs, au même moment, il la vit tomber au sol.

Raaaah ! Mais c’est qu’elle n’était pas bine résistante la petite ! De ce point de vue là, il était content de son corp se régénère un peu plus vite que celui des humains. Autrement, il serait aussi faible qu’elle. Bien que son niveau actuel doive bien équivaloir celui de la Zweilt si elle avait été en pleine forme. Il le sentait, qu’elle était assez forte. Et il se dit d’ailleurs qu’il était finalement chanceux qu’elle soit blessé : dans un combat, il n’aurait pas été si sûr de la battre…

Il mit sa tête dans sa main, et soupira.

« Pffff, nan mais franchement, t’es pas très maligne quand on y regarde… … … Se balader seule à cette heure dans ce type de lieux… »

Il ne lui demandait pas si elle allait bien ou pas ; il s’en fichait un peu à vrai dire. Il avait sa réponse devant les yeux : il voyait bien qu’elle n’était aps au mieux de sa forme ! Poser une question ne serait qu’inutile. Il se rapprocha de la fille, et s’accroupit devant elle, de façon à pouvoir voir sa tête. Il ne l’avait pas remarqué plus tôt, mais en fait…elle était plutôt belle. Son côté Duras le plus profond, lui disait bien de la laisser planté là... Mais son honneur, sa fierté, et son petit faible inavoué face aux filles, le rattrapait. Il ne pouvait juste fuir : il aurait un poids sur la conscience… Or il détestait ça ! Nan, il allait faire un truc pour elle, mais sans être trop gentil non plus ! C’est quand même un duras ! Et puis, il avait eu ce qu’il voulait : des informations comportementales sur les Zweilts.

Ainsi, toujours avec son regard froid et neutral, il s’adressa d’un ton agacé, et qui montrait qu’il faisait cela sans réel pensée affectueuse, à la fille :

« Bon… bon… …. Qu’est c’que vous faites, vous les z’humains, dans c’genre de cas ? … …»

Il ne lui posa même pas la question si elle était capable de parler ou pas… Pas très délicat notre Daïreos…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toki Nanase

Zweilt Level 0
Zweilt Level 0
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 21
Localisation : Aucune idée mais je dois lire en ce moment. ^^


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Mar 18 Oct - 0:38

Toki ouvrit les yeux, le noir existait partout où elle posait les yeux. Ses propres doigts s’était évanouit dans la noirceur. Où était-elle. Il y avait quelques minutes, elle était dans une rue peu éclairée de Tokyo avec un Duras dans les pattes. Il ne fallait pas l’oublier elle s’était blessée et le Midwrin en question, car s’en était un avait découvert son handicape. Puis tous ce qui s’était passé ensuite elle avait oublié. Elle était morte peut-être? Ces créatures pouvaient achever leurs victimes sans hésiter.

Toki aperçut une lumière au loin, elle devenait de plus en plus forte au point de l’aveugler à un certain moment. Ses yeux se fermèrent par réflexe. Elle ouvrit les yeux de nouveau mais au lieu de retrouver de l’obscurité. Elle vit un endroit lumineux. Elle vit de l’herbe sous ses pieds exactement comme à son ancien orphelinat mais c’était impossible. Son regard s’attarda sur ses mains devenues minuscules, selon elle. Elle passa ses mains sur son visage et y découvrit des traits enfantins. Elle devait s’être solidement frappée la tête pour penser à cet endroit. C’était totalement absurde, impossible, inimaginable. Elle aurait sorti pleins d’autres mots pour décrire la situation, mais c’était ceux-là qui était venu en premier. Elle rirait de la situation si elle n’aurait pas entendu son nom.

«Toki, ce nuage ressemble à un chien, tu ne trouve pas ?»

La voix la procura un frisson dans le dos, la voix n’avait rien d’effrayant bien au contraire. C’était le propriétaire, qui la faisait froid dans le dos. Celle qui avait tué les habitants de ce lieu sans le moindre regret, mais le sourire à la lèvre. Celle hantait ses cauchemars les plus monstrueux. Akina son ancienne meilleure amie. Elle revivait ce jour horrible pourtant encré dans sa mémoire, que ce soit les actions ou les paroles.

«Toki, tu vas bien? Tu as l’air terrifié par quelque chose.» dit la petite rousse.

Toki se calma puis fit un sourire, un faux, mais elle espérait qu’elle ne verrait rien.

«Je ne vois pas de quoi tu parles Akina. Je trouve que ce nuage ressemble plus à un cochon qu’autre chose.»
dit-elle en changeant de sujet.

La petite fille sourit puis fixa les nuages ne posant aucune question pour le reste de l’après-midi. Ce fut un calvaire pour Toki, toutes les minutes s’écoulaient très lentement. L’heure du coucher arriva. Toki se sentait mal sachant ce qui allait se passer, mais somnola pendant des heures avant de se lever une heure avant le moment qu’elle s’était levée à ce moment. Elle vit le dernier enfant mourir sous le regard attentif d’Akina possédant un couteau. Elle sourit méchamment en la voyant. Toki ne courra pas assumant ce qui allait se passer. Elle sentit le métal froid pénétrer son ventre. Elle regarda le sang qui coulait avec indifférence. Elle s’effondra sur le sol toujours calme. Ses paupières se fermèrent pour la troisième fois. C’était une délivrance, elle allait enfin partir de ce cauchemar.

Elle ouvrit ses yeux encore une fois et reconnu les rues de Tokyo. Toujours aussi sombre qu’avant. C’était plus rassurant que ce qui s’était passé plus tôt. La douleur à l’épaule lui faisait toujours mal, mais elle ne se plainerait plus. Sa tête se remettait doucement de son retour à la réalité. Sa vision était encore légèrement brouillée comme si elle venait de se réveiller d’un long sommeil. Pourtant, elle entendit clairement les mots du Duras.

« Bon… bon… …. Qu’est c’que vous faites, vous les z’humains, dans c’genre de cas ? … …»

Toki sourit légèrement. Elle avait remarqué qu’il avait un ton un peu agacé. Aussi, il ne l’avait pas tué. Il était unique dans son genre celui là. Pour quelles raisons, elle l’aurait bien observé si elle n’aurait pas été dans cette position d’ailleurs c’était quoi son nom. Elle ne pouvait pas l’appeler Duras tout le temps.

En ce moment toute sorte de question lui passait par la tête les plus farfelues au plus intelligente. Bien qu’elle veuille toutes les poser, le mieux était de poser les questions pertinentes comme la raison pour laquelle il était ici, la deuxième savait-il pourquoi on trouvait beaucoup Nidatoreshi en ville. Avant, il faudrait penser à se mettre assit. Ce qu’elle essaya de faire sans succès. Son bras la faisait souffrir, pourquoi maintenant?

«Si un humain me voyait comme ça il m’aiderait à me lever.» Dit Toki avec agacement.

Ce n’était son idée préférée, mais plus vite elle serait sur pied, elle pourrait lui poser ses questions puis éventuellement partir au Château. Un bruit provenant de son ventre la ramena à la réalité. Elle n’avait pas mangé pendant des heures. Quelqu’un voulait vraiment qu’elle s’humilie devant ce Duras en particulier ou quoi. Le fait qu’elle se soit perdue, vomit, évanouie devant lui n’était pas assez c’est ça! Maintenant son estomac se mettait de la partie. Elle haïssait cette soirée.

[HRP~Désolé pour le retard c'était presque un mois >< J'espère que ma réponse te semble correcte. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Lun 24 Oct - 17:20

Il attendit accroupi auprès de cette humaine de constitution semblait-il assez faible. Elle lui sembla ailleurs un moment, mais il finit par voir sur son visage ce qu’il interpréta comme un sourire, bien que très faible. Il ne put s’empêcher de penser, même si cela était méchant, que ce sourire reflétait parfaitement la condition actuelle de la jeune fille !

Son regard lui sembla très préoccupé. Il ne se demanda pas à quoi elle pensait, s’en fichant totalement en fait. Ce qu’il voulait, lui, c’était savoir ce qu’était un « Zweilt », qui étaient les adversaires de son ennemi juré, ce chien de Roi Démon. Puis, elle s’adressa à lui, et il fit semblant de ne pas entendre, en se penchant un peu plus vers elle. Il allait finir par sembler plus que désagréables à cette fille inconnue ! Mais c’est en quelque sorte ce qu’il voulait, pour voir comment une Zweilt réagissait. Ainsi, il pourrait apprendre à connaitre les ennemis de ce sale type qui dirigeait l’Infernus, et il pourrait éventuellement contrecarrer ses desseins en collaborant d’une façon infime avec ces humains hors de la norme.

«Si un humain me voyait comme ça il m’aiderait à me lever.»

Ah ! Mais bien sûr que oui ! Ou avait-il la tête, ce pauvre Cellh ? Il aurait pourtant fait de même pour un de ses congénères. Mais il faut dire que l’être humain le fascinait, et il le pensait si différent de sa race qu’il n’aurait pas fait le lien. Voilà, ce devait être une excuse valable ! Enfin, bine que se soit surtout la catégorie de Zweilt, réputé chasseur de Duras depuis si longtemps, qui attise vraiment sa grande -voir trop- curiosité naturelle. Et alors, qu’attendait-il pour agir ? Il ne voulait en fait pas se rabaisser à obéir à une humaine. Bien que ce n’en soit pas exactement le cas ici, puisqu’elle n’avait fait que répondre à sa question, en le lui expliquant. Décidément, il était bien contradictoire aujourd’hui, le Cellhendynn…

Il attendit un petit peu, comme pour ne pas lui paraitre trop « gentil », parce qu’il était quand même un Duras. Et cela, bien qu’il ait horreur qu’on généralise tout et qu’on le case avec les servant et partisans du Roi Démon…Pour lui, il y avait deux type de Duras, et non un seul.
Il entendit alors un bruit étrange, venant du ventre de la jeune fille au sol. Des gargouillis… Uhmm… Avait-elle faim ? En même temps, elle venait surement de recracher ses précédents repas de la journée. Il regarda alors, d’un air dégouté, la petite mare de vomis. Puis il reporta son attention rapidement sur la fille humaine.
Pour simple réponse à l’affirmation de la Zweilt, il prononça sur un ton neutral et peu prononcé :

« Ah…bon… »

Il tendit alors lentement un bras vers la Zweilt étendue au sol, qu’il passa doucement sous sa nuque et ses cheveux, en faisant bien attention à ne pas toucher son épaule blessée. Il ne voulait pas lui causer plus de mal, ça non : il n’était pas là pour ça, et il détestait tout bonnement voir des gens souffrir, qu’ils soient humains, Zweilt ou Duras n’y changeait rien. Sauf peut être si le Duras en question était trop fidèle au Roi démon….
Il prit alors son second bras, libre, pour s’aider à la relever doucement et délicatement. Il le posa sur le thorax de la fille. Il pu alors la relever lentement, en se relevant lui-même au même rythme, comme pour l’accompagner. Une fois à peu près debout, bine que légèrement bancal, il appuya la Zweilt sur son épaule à lui, bien entendu du côté où elle n’avait pas mal. Il essayait d’y veiller de son mieux, et ça se voyait, il était concentré dans son entreprise de sauvetage. C’est qu’il n’en avait pas l’habitude, en plus…

« Là…Et hop! » dit-il pour s’encourager, et soutenir la fille.

Il aperçut alors un banc, à quelque pas de là. Il pensa alors qu’il valait mieux la faire asseoir, histoire qu’elle récupère un peu. Mais s’il faisait tout ça pour l’aider, il espérait secrètement par derrière, obtenir des informations sur les Zweilts…Oh ! Pas pour de sombres desseins de conquête ou autres du monde humains, après avoir rasé les Zweilt ! Il n’en était pas capable, lui ! Et étant contre le roi démon, il trouvait là une occasion parfaite pour le contredire.

« Sa va ? Ne résiste pas, je vais te transporter sur le banc, juste là » lui expliqua-t-il doucement et d’une voix assez douce, pour une fois.

Il avança, tout doucement, avec la jeune fille en appui. Ce n’était pas facile, et il fallait être synchro. Mais il arriva en une dizaine de pas, au banc. Pour la faire s’asseoir, il se retourna, et la plaça délicatement sur le banc en bois. Elle arriverait bien à se rattraper toute seule, pour une meilleure position, pensai-t-il. Il en avait déjà peut être trop fait, il s’en rendait compte, mais elle était assez faible à son point de vue, et il ne la voyait pas se tenir debout. Pour s’éviter de la maintenir en permanence, il avait penser que l’asseoir était une bonne solution. Il ne parla pas d'avantage, et attendit de voir comment la jeune Zweilt allait réagir.

[Hrp: Désolé pour le retard, et aussi pour la couleur de tes paroles... Je n'arrive pas à mettre celle que tu avais à la base, alors j'ai mis la plus proche >< j'espère que ma réponse est Ok ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toki Nanase

Zweilt Level 0
Zweilt Level 0
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 21
Localisation : Aucune idée mais je dois lire en ce moment. ^^


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Lun 21 Nov - 0:02

C’était absolument gênant pour la Zweilt. Elle n’avait pas mangé cette après-midi. Trop occupée à combattre les Nidatorehi pour comprendre qu’elle avait faim. Ses gargouillis se calmèrent peu après. Toki essaya encore de se relever. Bien qu’elle ait répondu à la question du Duras cela ne voulait pas dire qu’il allait l’aider. Elle était débrouillarde, c’était une de ses meilleures qualités.

Mais il prenait énormément de temps à répondre c’était la moindre des choses à faire. De ce qu’elle a pu voir ce n’était pas le genre à faire une conversation ou parler avec un autre ton que le neutral. Ah oui! Elle avait oublié. Il y avait eu le ton agacé. Elle avait d’autre chose à faire que de penser à ce Duras. Il fallait essayer de se lever pour la énième fois. Elle prit un élan et mit tous son poids sur les jambes. Son corps était un peu trop lourd pour ses pieds. Se concentrer juste sur l’action et ne penser qu’à l’action. Donc oublier les bruits proches. C’était facile, la rue était tranquille.

« Ah…bon… »

Elle venait de retomber sur le sol. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il parle. Elle l’avait oublié sa présence pour un moment. Aussi, pourquoi devait-il parler lorsque qu’elle essayait de se mettre debout. Il n’allait pas l’aider c’était totalement impossible. Les Zweilt étaient surement ses ennemis comme la plupart de son espèce. Pourquoi avoir un fardeau sur les bras? Il aurait pu la tuer depuis le début s’aurait été facile, trop même.

Toki ne vit pas la main du Duras qui était tendu vers elle. Ses pensées étaient ailleurs sinon têtue comme elle était. Elle aurait refusé son aide. Elle sortit de sa rêverie quand elle sentit le bras du Duras passer sous ses cheveux. Avec son autre bras, il l’aida à la relever en posant sa main sur son thorax. Il l’appuya sur son épaule.

« Là…Et hop! »

Toki regarda le visage du Duras. Il avait l’air très concentré sur son sauvetage. C’était étrange. Il devait vouloir quelque chose en retour. Des informations sur les Zweilt? Yuki? Se débarrasser de Luka? Il ne fallait pas oublier le fait que celui-ci était très imprévisible. Il fallait envisager une toute autre option car on ne savait jamais avec lui.

« Sa va ? Ne résiste pas, je vais te transporter sur le banc, juste là »

Il avait le don de la faire sortir ses songes rien qu’en parlant. Elle aurait aimé résisté. Le problème ses jambes étaient molles et son épaule la faisait souffrir le martyr. Ils arrivèrent devant le banc en quelques minutes. Il la mit sur le banc en se retournant. Elle avait l’impression d’être une poupée de chiffon. Ce n’était pas très agréable. Elle se mit dans une position plus agréable. Elle s’adressa au Duras.

«Merci! Je te suis reconnaissante. »

Elle prit une pause. Faisant dans sa tête la liste des questions les plus importantes à demander en premier. La prioritaire était de lui demander son nom. Elle n’allait pas passer la nuit à l’appeler Duras. C’était très impoli de sa part. Lui demander l’heure aussi. Disons qu’en plus de n’avoir aucun sens de l’orientation, elle n’avait pas la notion du temps. Pourtant la question qui lui brûlait les lèvres sortit sans qu’elle ne s’en aperçoive.

«Mais il y a un problème pour moi. Pourquoi un Duras aiderait un Zweilt? Le Roi Démon ne vous dit-il pas de nous éliminer? Ai-je des raisons de penser que tu m’as aidé pour que je te doive quelque chose en retour?»

Elle ne voulait pas que ces questions sorte de cette façon. Elle jeta un regard légèrement craintif envers le Duras redoutant ses réponses. S’il y répondait bien sûr. Sur ça, elle n’avait aucun contrôle.

[Hrp~Pas de soucis. J'aime cette couleur aussi. :] J'espère que ma réponse est correcte. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   Dim 4 Déc - 14:14

Après avoir déposé la jeune humaine sur le banc, du mieux qu’il pût, il s’éloigna fit un pas en arrière. Ce ne fût chose des plus simples que de l’emmener jusqu’ici et de l’y déposer dans une position correcte. D’ailleurs, il remarqua bien que celle-ci ne sentait pas bien ainsi, et la vit se mettre plus à l’aise. Normal. Lui, il se sentait un peu fatigué. Il faut dire qu’il n’avait pas bien dormit la nuit dernière, puisque le même cauchemar que d’habitude l’avais repris plus violement cependant. Bref, à cause de ça, sa nuit et son repos avait été sévèrement altérés. La fille humaine lui parla alors, le sortant de ses pensées funèbres :

«Merci! Je te suis reconnaissante. »

Ah ! Cette réaction, c’était la dernière de celles qu’il s’était imaginés ! Il aurait pensé que, déjà, une Zweilt ne prendrait surement pas la peine de remercier un Duras, ce serait du jamais vu ! Et puis, il avait également imaginé qu’elle aurait résisté un peu plus, et qu’elle lui aurait posé des questions sur ces étranges actions, qu’elle serait partie après, en lui faisant comprendre qu’elle n’avait pas aimé qu’il la prenne en pitié ainsi etc… Mais non ! Cette Zweilt là, elle avait dit ce mot. Ce mot que Cellh n’entendait presque jamais à son égard, elle le lui avait bien adressé. Un « merci »…
Il prit un air pensif. De plus qu’elle lui était « reconnaissante » ! Elle devant sans aucun doute, pour lui, être une personne aimable. Il la regarda d’avantage, cherchant à comprendre. Puis, après un instant de silence où l’on entendait plus que les bruits des voitures ou des gens des rues voisines, elle reprit la parole, lui déboulant alors tout un tas de questions :

«Mais il y a un problème pour moi. Pourquoi un Duras aiderait un Zweilt? Le Roi Démon ne vous dit-il pas de nous éliminer? Ai-je des raisons de penser que tu m’as aidé pour que je te doive quelque chose en retour?»

Ah ! Là, il ne fut absolument pas surpris par cette suite de questions. Elles étaient toutes logiques, et c’étaient celles auxquelles il s’était attendu en fait. C’était même celles qu’il avait grande habitude d’entendre, comme si les duras étaient tous les mêmes, comme si on ne pouvait pas échapper à son destin déjà sois disant tout tracé par l’appartenance à une telle race… Lui, il allait au contraire de toutes ces théories, complètements absurdes ! Lui, il voulait affronter cela, montrer que tout les duras, ou du moins une petite minorité, s’opposait au Roi démon. Et de ce fait, il en venait logiquement qu’il n’avait rien contre les Zweilt, qui devenaient ainsi de simples êtres mortels…

Lorsqu’il la regarda, il remarqua qu’elle le dévisageait presque, de façon craintive. Avait-elle peur de lui ? De ce qu’il allait répondre ? De comment il allait réagir ? C’était une réaction normale, venant d’un humain face à un Duras, après tout… Mais pourtant, Cellhendynn se sentit un peu déçu, et ressentit même une sorte de tristesse profonde, qui faisait rejaillir en lui de souvenirs passés et très douloureux. Il essaya bien de les retenir, de les laisser profondément ancrés en lui, caché, mais il n’y parvint pas. Ils étaient plus forts que lui. Bien plus fort. C’était comme si son combat intérieur depuis des années contre sa nature Duras, venait d’être réduit à néant, juste pas de simples questions…venant d’une humaine en plus….Avait-elle se pouvoir sur lui ? Il ne les vaincrait jamais…

Un sentiment de haine, ainsi caché et gardé enfoui depuis des années, remonta en lui. Il ressentit brusquement l'envie de vengeance! venger son Clan! Se venger lui même! Il le fallait, il ne tenait plus! Il n'était pourtant pas assez fort pour le moment, et il le savait, mais cette force ténébreuse qui venait de se libéré en lui, le tentait fortement de penser le contraire....Oui, il devenait là, presque obnubilé par son désir de vengeance...L'aurais-t-il seulement un jour...?
Son visage se crispa légèrement, et ses traits devinrent plus « durasiens ». Je veux dire par là, qu’il avait l’air bien moins inoffensif qu’avant…Même si il était toujours lui. Un « lui » plus « duras » peut être.

Il répondit pourtant à la fille, mais d’une voix pas forcément méchante, mais qui faisait comprendre qu’il s’était passé quelque chose ne lui, que ses questions avait fait remonté de douloureux souvenirs...et sentiments :

« Le Roi démon…ce chien bâtard…je ne le suis plus…depuis longtemps déjà. Alors que tu sois Zweilt ou non, pour moi, je m’en fiche : tue st une simple mortel, c’est tout, une humaine quoi. Tout les Duras ont leur propre histoire. La mienne a fait de moi un Duras différent des Duras en général... »

Il marqua une courte pause, le temps de se calmer un peu. Ses traits étaient toujours aussi sombres, et sa voix haineuse. Il repris :

« Vous faites une grossière erreur en pensant que TOUT les duras sont aux ordres du Roi démon. Certains combattent. Certains se fiche de ses longs siècles d’histoires de guerres. Certains n’aspirent qu’a une vie plus tranquille… ....»

Sur ces dernières phrases, il avait, sans s’en rendre compte, haussé la voix, jusqu'à presque crié. Il s’était laissé emporté par ses sentiments haineux, trop longtemps enfouis en son fond, et venant juste de remonter.

" Je crois que tu as là toute les réponses... je n'attend rien de toi...du mois, rien d'important..."

Oui, car il voulait toujours des renseignements sur le comportement des Zweilts, ou plutôt des humains en général également. Il voulait mieux comprendre. Et pour ça, il avait besoin de ses précieux renseignement...
Aussi, dans tous ses propos précédents, on sentait très bien sa haine, envers ce roi, et aussi sa douleur. Il ne chercha pas à la cacher. Il avait lâché tout ça, comme ça, comme ça venait. Un voile froid, à la fois mystérieux et obscure, l’entourait cependant.

[Hrp: Voilà ma réponse ^^ J'espère que c'est bon. Et désolé pour le temps de réponse ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre désavantageuse [PV:Cellhendynn Daïreos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP :: Tokyo :: Gallerie Marchande :: Ruelles-