Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP

Le premier RPG de Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru ! Créez votre personnage dans cet univers de folie, choisissez votre Clan et combattez pour votre survie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 23
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Sam 1 Oct - 13:49

Encore un imprévu de malheur!
Et ma tranquillité alors?!?


Aujourd'hui, Cellhendynn avait décidé de s'aérer un peu les idées. Oui, il en avait mare de Tokyo, de tout ce bruit et pollution ambulante, de ce troupeaux d'humains en masse! Il avait beau habité dans un coin reculé de Tokyo, sur son terrain vague aux ruines, cela ne changeait rien à tout cela! Dès qu'il sortait, parce qu'il détestait rester cloitré chez lui bien que cela lui arrivait de temps à autres, il se retrouvait dans cette masse incontrôlable et bruyante, où cela lui devenait presque impossible d'avoir son espace vital. En parlant de cela, c'est vrai qu'il faille considérer le fait que Mr Daïreos ait toujours eu besoin d'un espace vital assez grand.Habitude de famille? Peut être...
Bref, à cause de cela, il éprouvait un certain mal à s'adapter à la société humaine complétement. D'ailleurs, il n'avait toujours pas de travail, du fait qu'il ne voulait pas se rabaisser au niveau des hommes. Non, lui, il n'avait pas besoin de travailler pour vivre! Il lui suffisait de mettre en œuvre ses talents caché de petit voleurs, pardi!

Et pour se changer les idée de ce quotidiens assez déstabilisant pour lui, il avait décider aujourd'hui, en ce beau matin, de se rendre à la forêt. Là-bas, au moins, c'était tranquille. Et la nature était là, rappelant un peu son petit coin de vie en Infernus, bien que la nature n'y était pas si belle. Eh oui, dans le monde humain, pour l'instant, la seule chose qu'il trouvait belle et de mieux qu'en Infernus était le Nature. Oui, mis à part qu'elle était quelque peu aucunement respecté par ses satané humains égoïstes! Bon, je sais, vous allez me dire que, pour un Duras, c'est une chose bien étrange d'appréciée la nature, mais Cellh était comme ça! C'était l'une des choses qui pouvait l'attendrir, ou le rendre furieux comme jamais quand on s'en prenait à elle devant lui.

Il se dirigeait donc vers la forêt, en laissant cette ville de malheur derrière lui. Il ne devait pas être plus de dix heure, le soleil n'étant pas encore à son summum.Il faisait beau aujourd'hui, et le soleil brillait dans le ciel bleu azur, parsemé de quelque petit nuage blanc. Il faisait même un peu chaud à vrai dire. C'est pourquoi Cellh s'était dit qu'une fois dans la forêt, il irait s'installer un moment sous l'ombre d'un arbre. cela lui ferait du bien, et il pourrait décompresser un peu, se reposer pleinement, dans le calme et la tranquillité naturelle.
L'idée lui plaisait si bien, qu'il s'était perdu dans ses pensées. Et du coup, tout en avançant, il trébucha sur une racine qu'il n'avait pas vue. Cette mini-chute le ramena à la réalité rapidement. Il se rendit alors compte qu'il était arrivé à l'orée de la forêt, qui ne se trouvait finalement pas aussi loin qu'il l'avait cru. Il pouvait en effet voir les premier arbres. Et vus du sol, ils paraissaient incroyablement imposant. Cela lui procura une étrange sensation... indescriptible en fait.
Il n'attendit plus, et se releva rapidement. Il était assez maladroit aujourd'hui... il commençait bien la journée, va! Bizarrement, il ne s'était pas énervé contre cette foutu racine, qui l'avait fait trébucher. En temps normal, il aurait eu une quelconque réaction...

La forêt... Il était maintenant entré dans cette dernière. Et le changement de climat l'avait revigoré, si je puis dire. Il n'aimait pas tant que ça le soleil, disant qu'il lui donnait toujours un mal de crane pas possible ou qu'il faisait simplement trop chaud. Lui, il préférait de loin l'obscurité parsemé d'un peu de lumière tout de même,la nature, l'ombre, et l'humidité procuré par celle-ci. Dans la forêt, à l'abri du soleil, c'était exactement ces critères qui régnaient. Il pouvait entendre le chant des oiseaux, qu'il avait cependant du mal à supporter. Allez savoir pourquoi...

Puis, au bout d'un petit moment de marche, alors qu'il s'était bien enfoncé dans la forêt, il aperçut un grand chêne, imposant. Il trônait au plein milieu d'une clairière, sur une petite colline. L'endroit idéal pour se reposer un peu, à l'ombre majestueuse de cet arbre immense. Il ne tarda plus, et se mit à courir vers cet arbre. Il se jeta à ses pied, entre ses grosse racines. Ahh! qu'on y était bien! Il se sentait si bien, si à l'aise. Enfin, il allait pouvoir se reposer, sans encombre. Et tout ça dans une tranquillité des plus sympathique!

Mais alors qu'il allait fermer les yeux pour s'endormir, tout en planifiant tout de même de rester attentif à ce qui se passait autour de lui, quelque chose l'en empêcha. En effet, il venait de repérer l'aura d'un Duras. Et pas n'importe laquelle: celle-ci était puissante, dégageait une grande force... Qu'est ce qu'un Duras apparemment si puissant pouvait bien faire sur Terre?

Cellhendynn ne comprenait pas trop... Du coup, il ne pouvait plus dormir, et, une fois de plus, on l'avait encore dérangé! Que d'imprévus de malheur! Mince alors, c'est qu'il en avait ras le bol, le Daïreos, de tout ça! Surtout, il devait rester prudent, attentif, et prêt à tout. Si ce mystérieux Duras, qui devait sans doute être un Opast ou du moins un haut gradé, venait lui cherchait des embrouilles, bien qu'il n'en voyait pas la raison possible, il devait se tenir prêt. Il opta donc pour rester discret. peut être cet être des enfer passerait son chemin sans le voir, ou du moins sans prêter attention à lui. Il savait qu'il ne fallait surtout pas se retrouver face à un tel être: il n'avait que peu de chance de s'en tirer vivant à ce moment... Il soupira:

"Eh merde! Y'a pas interêt qu'il viennent m'embêter celui là! Pour une fois que j'arrive à trouver la tranquillité! Mais que pourrais-je bien faire face à lui, si il est ce dont je crois...."

Il esperait cependant que cela ne l'implique pas. Mais avait-il le choix?


Dernière édition par Cellhendynn Daïreos le Jeu 8 Déc - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Lun 3 Oct - 19:40


Eh bien, tu n'en a pas !


Luwen méditait tranquillement sur un toit. Il était plutôt sage lorsqu'il était sur Terre, bien qu'il pourrait faire un tas de bêtises, du genre à embêter les humains. Pour le moment il réfléchissait à tout et à rien. Aux intentions du Roi démon surtout, pourquoi l'avait-il envoyé sur Terre ? Luwen n'en avait aucune idée en fait. Pour réunir les Duras, oui, mais il ne savait pas pourquoi il devait les réunir, et aller chercher des rebelles pour les engager. Il pensait que c'était pour dominer le monde, mais se demandait s'il n'avait pas autre chose caché la dessous. Il était intelligent, Luwen savait qu'il finirait par trouver quelque chose. Il demandera au Roi Démon de toute façon. Il regarda Ignis. Elle était sous sa forme Humaine, elle avait voulu être libérée un petit peu de sa forme économique. Elle adorait tellement être sous sa forme humaine : elle parlait plus facilement avec son maître et généralement elle attirait les regards, elle avait de longs cheveux rouges et des yeux jaunes, quoi de plus normal me direz vous ?

Il entendit ensuite des croassements. Il ouvrit ses yeux azur pour se concentrer sur le ciel bleu. Un beau corbeau vint se poser sur le bras qu'avant tendu le Grand-Duc. Il avait une lettre pour Luwen. Celle-ci disait qu'il devait au plus vite commencer le recrutement d'autres Duras pour permettre au Roi Démon d'élargir ses rangs et d'ainsi, peut-être avoir des espions dans ses troupes. C'était ça alors, il voulait que ces personnes ne les trahissent pas directement et donnent des informations à des intermédiaires pour les transmettre au Roi Démon, pour qu'il puisse ainsi surveiller tout son territoire. C'était plutôt pas mal jouer. Mais ce dont le Roi Démon devait se méfier c'était des agents doubles. Cependant, à son avis, Luwen n'avait pas besoin d'en informer le maître de l'Infernus : il le savait déjà. Il donna une caresse au corbeau puis celui-ci s'envola en direction de l'Infernus.

" On y va Ignis, lèves-toi "

Celle-ci s'exécuta. Après une petite recherche, il avait pu repérer une aura de démon dans la forêt. Il allait commencer avec un faible, c'est-à-dire quelqu'un en dessous de lui, un Midwirn, le Roi Démon n'avait pas besoin de Nidatorehi. Après s'être correctement changé, et mettant sa haute et majestueuse tenue de Grand-Duc, c'est à dire une longue tunique bleue foncée, avec un fond bleu clair qui se voyait aux manche ( la tunique étant un trois quart de manche) avec un collier en argent et ses autres bijoux aux doigts : deux pas plus. Hishiashi, son épée complémentaire avec la glace était attachée à sa taille, et faisait du bruit lorsqu'il marchait, son fourreau était incrusté de saphir. Saphir qu'il portait aussi en diadème sur le front et qui y trônait à l'aide d'une petite chaîne argentée. Il avait l'air imposant et solennel.

Notre Prince de Glace de l'Infernus s'avança en direction du petit Midwirn. Il était plus grand que lui, et Ignis marchait doucement derrière lui, surveillant les arrières de son maître, son épée dégainée. Après une petite trotte, il finit par entendre sa voix. Après tout, il n'avait rien fait pour se cacher, ce n'était qu'un Midwirn. Il s'avança jusqu'à voir son visage, il avait un visage agréable. Il fit un signe à Ignis, celle-ci rangea son épée et recula d'un pas. Luwen s'avança. Sa voix enivrante résonna dans la forêt.

"Je suis le Grand-Duc de l'Infernus, Luwen Naito. Voici Ignis, mon familier. Je suis ici sur ordre direct du Roi Démon, il cherche des partisans. Accepte sa requête ou tu mourras sur le champ "

Il étira un sourire sadique, autant annoncer de suite la couleur s'il décidait de lui dire non.



________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 23
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Ven 7 Oct - 17:04

Un Opast? ici?!? Mais mince alors! Je suis pas chanceux du tout aujourd'hui...



Cellh commençait à se demander si cet inconnu des Enfers allait finir par se montrer ou pas… Et si c’était le cas, il ne savait pas vraiment comment il allait devoir se comporter face à lui, sans risquer sa vie. Mais alors que tout cela faisait travailler ses méninges, il vit l’individu sortir des fourrés, et s’avancer vers lui. Uhm… devait-il avoir peur et se rétracter, ou devait-il rester naturel? Il ne savait pas en fait…. Mais une chose était sûr, si il venait lui cherchait des ennuis, il n’allait pas se laisser faire comme une victime, bine qu’il le savait, il ne pouvait rien face à un Opast. Cela le déprimait un peu en fait, de se sentir si impuissant… Cela lui rappelait le jour du massacre de son clan, ce jour qu’il ne réussissait pas à bannir de sa mémoire et dont il cauchemardait encore très souvent.

Il revint alors à la réalité, en voyant ce Duras menaçant avancer vers lui, de plus en plus. Il était accompagné d’une fille, surement son familier sous forme humaine… pensa-t-il. Mais elle avait l’épée dégainée… Aie… cela voulait-il dire qu’ils lui voulaient vraiment des ennuis ? Étaient-ils venus pour le massacrer ? Il n’y voyait pourtant aucune raison, lui… Lorsqu’ils furent suffisamment près pour que Cellhendynn puisse voir le visage de qui il avait à faire, il s’aperçut que ce Duras, comme tout les Opast, était magnifiquement beau…

*Rahhh....Un concurrent…grogna-t-il intérieurement.*

Il n’avait rien d’effrayant à ce moment, mais le Midwirn savait pertinemment bien qu’il fallait s’en méfier : derrière ce beau visage aux traits si fin se cachait généralement un être sadique et cruel, comme la grande majorité des Opasts. Il se tenait debout fièrement maintenant juste devant Cellh, qui lui était par contre toujours allongé contre l’arbre, à terre donc, dans une position décontracté. Cette différence creusait et mettait malheureusement pour lui un écart, encore plus grand que celui qui existait déjà entre eux, en valeur.

Puis, la fille, à un simple signe de son maître baissa son arme. Ouf… il se sentit un peu soulagé. Pourquoi un peu ? Eh bien, parce qu’il risque toujours de se faire attaquer à tout moment, et il sera difficile pour lui, bien que pourtant doué dans la matière, de voir venir les redoutables et rapides coups d’un Opast. Surtout que celui-ci dégageait une aura si puissante qu’elle ne donnait pas envie de s’y frotter… ça non…

Puis, il lui adressa la parole, avec une voix puissante et... il ne savait comment décrire cela exactement, mais il entendit clairement ses paroles, qui lui étaient bien sur destinées:

"Je suis le Grand-Duc de l'Infernus, Luwen Naito. Voici Ignis, mon familier. Je suis ici sur ordre direct du Roi Démon, il cherche des partisans. Accepte sa requête ou tu mourras sur le champ "

Oulà... Cela faisait beaucoup d'information à la fois dite donc! Bavard ce Duras, ou bien? mais ses propos étaient tout de même très explicite. Et là, Cellh devina avec certitude qu'il était "piégé". Oui, il était dans ce genre de situation où l'on a pas le choix sinon obéir ou mourir. Il le savait, l'Opast ne mentait pas: ses yeux et son regard en disait long.... Que faire maintenant? Il devait être très prudent sur ce qu'il allait dire et ne pas ouvrir sa bouche pour ne rien dire. Mais il n'avait hélas que deux carte en jeux... alors que l'adversaire, lui, en possédait bine plus... Que faire? Oui, la question critique, qui selon la réponse, allait peut être donnée une chance à Cellh de s'en tirer sans trop de problèmes... mais était-ce seulement possible....?

Il pensa alors se présenter, pour au moins ne pas paraitre impoli, et ne aps risquer de manquer de respect à cet être supérieur. Il n'avait pourtant aucune envie de se soumettre à lui, ni au roi démon d'ailleurs.... Lui, il était rebelle, et avait déjà décidé de ne plus suivre cet abrutis de Roi démon à la c*n. Pourquoi devrait-il en être obligé d'abord? Simplement du fait que c'est un Duras, et que le Roi est le plus fort? Concept aux yeux de Cellh complétement débile.
Bref, il finit quand même par se relever, preuve au moins d'un quelconque savoir vivre. Il se tenait debout maintenant face à l'imposant Opast. Enfin, je dis imposant, mais niveau taille, ils étaient relativement proche. C'est au niveau aura que la différence se faisait plus que ressentir...

Il s'adressa alors à lui, d'un voix sure et froide à l'extérieure, mais pleine de question à l'intérieure.

" Je suis Cellhendynn Daïreos, simple Midwirn de mon état, et héritier principale de la maison Daïreos, en partie détruite il y a peu, par un être dont le nom ne vaut pas la peine d'être énoncé..."

Il marqua une pause, ne sachant plus quoi dire. Il devait bien réfléchir avant de parler. Oui, c'était sa vie qui était en jeu; et il y tenait trop pour la voir bêtement s'envoler en un coup. Mais de là à se soumettre à nouveau au Roi démon? Celui là même qui l'avait tant fait souffrir? Alors ça, jamais! Il valait peut être encore mieux mourir que de ce remettre au service d'un tel être... Enfin,il disait cela, mais sa vie lui importait quand même! Il avait des tâche à accomplir encore, et ne mourrais pas avant 'avoir vengé sa famille, expié son horrible faute, et être devenu Opast...
Mais, il le savait, si il refusait cet ordre, l'Opast ici présent allait le finir, et tout ses projets allaient disparaitre avec lui... Il pouvait toujours essayer de négocier un compromis, mais à son avis, il n'y avais là aucune chance... Non, il était piégé de chez piégé...

Il reprit la parole, en voyant que l'Opast avait l'air de s'impatienter... Eh oui, mieux valait ne pas le faire trop attendre, ou son humeur risquait de radicalement changer. On ne sait jamais avec ce genre de Duras; il l'avais déjà appris à ses dépend plus jeune.

" Pour ta proposition, j'ai besoin d'en savoir plus avant de répondre. Tu ne précise en rien la raison d'une telle recherche soudaine... Et puis, pourquoi le Roi démon ne se met à l'œuvre que maintenant? "

Il posait peut être beaucoup de questions, mais avec un peu de chance, faire retarder l'échéance marcherait... Et qui sait, selon la mission donné, peut être y gagnerait-il un quelconque intérêt? Bien personnel en tout cas, car le Roi des Enfers et machin truc, il s'en fichait totalement! Il veillait de son mieux à paraitre, de l'exterieur du moins, imperturbable. Cependant, il ne put s'empêcher de laisser échapper un soupir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Mar 11 Oct - 17:06


Fait attention à toi petit Midwirn


Luwen avait l'habitude de diriger les autres. Il s'occupait de sa partie de territoire de l'Infernus, s'adressait à ses sujets, donnait des ordres aux gardes, organisait la vie de son manoir et manageaient sa petite équipe de personnel. Il avait l'habitude de cela et était d'un genre autoritaire et savait se faire respecter. Il exécute les ordres à la lettre et, il les fait exécuter de cette même manière. Voila comment est Luwen. Rusé, intelligent et il inspire en même temps le respect, la crainte, l'admiration et la dévotion. Ce n'était sûrement pas un petit Midwirn qui allait salir son image. Il s'était déjà préparé à l'éventualité de le tuer s'il refusait. Après tout, l'ordre venait du Roi Démon en personne et pas d'un petit Noble du coin. Le Roi Démon : maître de tout démon.

Il regardait le Duras. Il n'avait pas l'air de se sentir très bien en sa présence. Il semblait assez stressé. Notre Grand-Duc l’effrayait-il? Ou, encore pire -voire mieux- il s'agissait d'un rebelle inconnu qui n'acceptait pas l'autorité ? D'un côté, si cela était le cas, il pourrait se défouler un peu et sortir sa faux. Au manoir c'était Ijiwaru qui s'occupait des intrus. Il avait de moins en moins de gens qui essayaient d'entrer, tous avaient peur de cet Opast Gardien de la demeure des Luwen. De plus, tous savait quel adversaire était le Grand-Duc : sadique et sans pitié. Il ne reculera devant rien pour infliger la mort à qui que ce soit.

" Je suis Cellhendynn Daïreos, simple Midwirn de mon état, et héritier principale de la maison Daïreos, en partie détruite il y a peu, par un être dont le nom ne vaut pas la peine d'être énoncé..."

Il avait donc raison, il était un Midwirn. Son nom, il ne le connaissait pas. "Daïreos" ne lui disant absolument pas. Il était trop petit pour soit qu'il s'en souvienne, soit qu'il connaisse. Lui par contre, devait au moins connaître le statut de Grand-Duc, et surtout qui était Luwen. Enfin, il ne semblait pas se rendre compte de qui ce jeune et insolant Midwirn avait en face de lui. Mais cela pourrait presque s'avérer être drôle.

" Si mon Maître à détruit ta maison c'est qu'il y a une raison... Serais-tu un traître jeune homme ?"

Surveiller sa manière de parler : il le faisait toujours. Il était un noble et, même parfois devant de la vermine ou les gens du peuples, il se devait de parler bien, comme un homme aisé, montrant ainsi son appartenance à la noblesse démoniaque. Cela semblait presque irréel d'entendre un Opast, et simplement un Démon parler d'une façon aussi neutre et sans mots vulgaires. Il écouta ensuite le Duras.

" Pour ta proposition, j'ai besoin d'en savoir plus avant de répondre. Tu ne précise en rien la raison d'une telle recherche soudaine... Et puis, pourquoi le Roi démon ne se met à l'œuvre que maintenant? "

"Ta" ? Cette petite vermine osait tutoyer quelqu'un de la noblesse ? De plus... Lui donner une raison ? Luwen avait pensé juste, il en était sûr, ce type était un traître, cela se voyait, à sa simple façon de parler, il était bien bavard d'ailleurs.

" Puis-je savoir, gens du peuple, sous quel autorité tu tutoies quelqu'un de la haute noblesse démoniaque ? De plus, le Roi Démon est notre maître à tous, et même s'il ne donne aucune raison, tu te dois d'obéir, le reste ne te regarde pas. "

Luwen claqua des doigt. Ignis, son familier recula un petit peu. La Death's Scythe de Luwen apparut entre ses mains. Il avait en premier lieu penser d'utiliser l'épée, mais, sa faux le démangeait de plus en plus.

" Si tu veux désobéir à notre maître, tu devras subir mon courroux "

Il empoigna fortement sa faux, près à en découdre s'il le fallait.


________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 23
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Mer 19 Oct - 13:54

Jouons la comédie! Rien de mieux pour gagnez du temps!


Cellh se demandait que faire maintenant… eh oui ! C’est qu’il se trouvait face à un Opast ! Et apparemment d’humeur à massacrer ceux qui s’opposaient à lui… Quoi de plus rassurant pour le petit Midwirn qu’est Cellhendynn ! Et d’ailleurs, il commençait juste à se rendre vraiment compte de qui il avait en face de lui, et que ce n’était pas le moment de faire mumuse, comme il aimait bien faire avec ses rencontres habituellement. Oui, amis là, non ! Il n’était aps idiot au point de défier un Opast, ah ça non !
Et d’ailleurs, rien que les paroles de celui-ci répondant à sa question silencieuse le remetèrent à sa place :

" Si mon Maître à détruit ta maison c'est qu'il y a une raison... Serais-tu un traître jeune homme ?"

Il avait parlé d’une voix neutre, mais très maitriser. Mettait-il un accent sur l’art de la parole ? Si oui, une pensée lui disant que cela était ridicule pour un Duras lui traversa l’esprit. Mais si il lui répondait, lui disait que oui, ça allait chauffer pour lui, il en était sûr… C’est pourquoi il garda le silence. Et puis, de toute façon, l’Opast allait surement répondre à son autre question, sans doute la plus importante : la raison de cette soudaine demande.
Etrangement, sa requête qui, il s’en rendait compte maintenant, était en fait assez osée, parut faire travailler l’Opast. Mince… il s’était sans doute trahis en se laissant emporter ainsi… il en montra en rien son tracassement, histoire de ne pas tomber plus bas. Déjà qu’il avait une sainte horreur de se sentir faible et inférieur…

" Puis-je savoir, gens du peuple, sous quel autorité tu tutoies quelqu'un de la haute noblesse démoniaque ? De plus, le Roi Démon est notre maître à tous, et même s'il ne donne aucune raison, tu te dois d'obéir, le reste ne te regarde pas. "

Gens du peuple ? Lui ? Un Daïreos ? Se faire humilier de la sorte était plus qu’intolérable pour lui ! De plus que c’était une insulte à sa maison ! Mais avait-il le choix ? Non, bien sûr que non… il devait subir… C’était humiliant et difficile, mais il devait subir… Autrement, sa vie qui ne tenait déjà pas à grand-chose dans cette situation tordue et inattendue, allait tomber en miette en un éclair. Mais là, il se rendit compte, que, sans même s’en être aperçut, il l’avait tutoyé. Il se dit alors que ce devait être normal, puisqu’il détestait les nobles et encore plus les chiens qui obéissaient comme de gentils petits toutous à son papa. Oui, il haïssait la caste de cet Opast… Et sa pensée intérieure si intense c’était seulement exprimé de juste droit, sans aucun contrôle et de manière spontanée. Bon, il s’en fichait en fait. Cet erreur, qui en fait n’en était pas une au vu qu’il aimait faire entendre son avis, ne lui avait pas couté sa vie. Mais par la suite… ?

Mais dans les propos de ce « serviteur si dévoué », quelque chose déplu encore à Cellh. Oh il n’était qu’un simple Midwirn, certes, mais son esprit d’un critique étonnamment développé, lui, ne se laisserait pas faire. La seule chose que Cellh pouvait faire était de jouer un jeu double en fait : à l’intérieur, critiquer et balancer toutes les insultes imaginable possible à la tête de ce chien du Roi démon, mais de l’autre côté, se tenir à carreau et se faire tout petit du point de vue physique. Eh oui, s’il défiait cet Opast directement, sa vie disparaitrait instantanément… Bref, il ne voyait pas en quoi cette stupide chose admise que d’être tous au service du roi démon parce que l’on est Duras, ne relevait pas plus de mécontentement de la part du peuple Duras… Lui en tout cas, il ne voulait pas se laisser faire : plutôt mourir que de passer sa vie sous les ordres d’un être sois disant supérieur qui ne fait rien pour le peuple, et qui ne se montre jamais ou presque !

Mais il dû retrouver la triste vérité : celle où il n’était qu’un Midwirn, et où ses rêves de révoltes et de faire tomber le Roi démon était réduits à néant ; pour le moment. Et ce fut surtout lorsque ce Naïto siffla et fit apparaitre une faux redoutable, qui fit même reculer son familier, qu’il pensa qu’il était fichu. Qu’il allait mourir ici et maintenant…

" Si tu veux désobéir à notre maître, tu devras subir mon courroux "

Oui, oui, pas besoin de le dire pour ta fierté, espèce de chien bâtard ! Pas la peine de prendre un sadique plaisir à me rabaisser encore plus… Pfff S’pece de con va ! Il se doutait bien de ce qu’il entendait pas son courroux, et il ne voulait nullement y avoir à faire, oh ça non !
Comment se tirer de là maintenant ? Au moindre geste, c’était sûr, il était cuit de chez cuit… Alors que faire ? Ses neurones s’excitèrent et travaillèrent à leur summum pour tenter de trouver une solution.
Il devait gagnez du temps, histoire de pouvoir trouver une idée d’ici là… Mais attention, sans attenter à sa vie… Dur dur…
Il dit alors à l’Opast :

« Veuillez m’excuser. Je ne me suis pas bien comporter envers vous, mon supérieur. Je me rétracte. Je veux bien vous suivre, mais veuillez daignez m’expliquer, à moi simple Midwirn, ce que l’on attend de moi. Je ne peux vous dire un oui final si je ne sais à quoi m’attendre, ne pensez vous pas, Mr Luwen ? »


Pour la perfection, et comme pour prouver ses dires, il se mit à genoux devant ce Chien, et s'inclina. Il se sentait profondément humilié d'en être réduit à faire cela pour sa survie, mais son plan allait marcher: il en était sûr et avait une parfaite confiance en celui-ci. Autrement, il ne se serait jamais incliné de la sorte...

Il avait fait de son mieux pour s’adresser à cet imbécile de chien sans cervelle, afin de ne pas risquer sa vie ou de l’énerver. Sa faux commençait à lui faire peur : il pouvait à n’importe quel moment l’abattre sur lui… Et dans ses paroles, il avait fait très attention pour que son discours ressemble parfaitement à celui d’un soumis. Il était fier de sa performance : il n’y avait aucun doute que, physiquement à ce moment là, il était soumis. Mais ce n’était pas sincère, bien que ce côté-là aussi être imité à la perfection. Aimant jouer avec les autres, il avait appris à imiter des caractères faussés de façon irréprochable. Et il le savait, même en étant un Opast, celui-ci ne pourrait discerner le vrai du faux.
Et dans son esprit continuait donc toujours la recherche d’un solution, qui n’allait pas tarde à venir… Cependant, il bouillonnait intérieurement de critique sur cet Opast. Bien sûr, il jouait si bien la comédie, que personne ne pourrait s’en douter !



Dernière édition par Cellhendynn Daïreos le Mar 25 Oct - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Mer 19 Oct - 15:06

Luwen avait été un peu méchant avec lui c'est vrai. D'habitude il ne l'était qu'avec les nobles. Cependant, là il s'agissait d'une mission donnée par le Roi Démon. Il devait donc faire abstraction de ses sentiments pour ainsi montrer aux personnes recherchées les intentions du Roi. Il sentit une aura de colère. Le Midwirn ne devait pas vraiment être content. Il le comprenait après tout, Luwen l'avait assez humilier tout de même. Bien qu'assez dur et en mission il disait tout de même ce qu'il pensait mais avec moins de tact qu'il l'aurait fait habituellement, enfin s'il aurait parler avec ce genre de personne... Ou plutôt, si ce genre de personne lui avait parler. Ca ne serait pas vraiment arrivé, pensait-il. Généralement par pure et simple jalousie les hommes l'évitaient. Ou alors, ils essayaient d'attirer les faveurs des femmes en leur montrant qu'ils fréquentaient le Grand-Duc. Ce qui ne marchait jamais évidemment.

Il sentait évidemment qu'il ne savait pas trop comment agir. Plus encore, il savait. Le Duras ne lui avait pas montrer de respect et Luwen n'était pas idiot du tout. Il se doutait qu'il s'agissait d'un rebelle, car il l'évait tout d'abord tutoyer, et que normalement si on connait quelques règles, on sait comment parler à un noble, ou du moins on ne le tutoies pas, même si on l'est aussi. C'est toujours le plus haut gradé et le plus proche du Roi Démon qui fixe les règles. En l'occurence, maintenant c'était lui qui décidait, s'il allait le garder en vie ou pas.

« Veuillez m’excuser. Je ne me suis pas bien comporter envers vous, mon supérieur. Je me rétracte. Je veux bien vous suivre, mais veuillez daignez m’expliquer, à moi simple Midwirn, ce que l’on attend de moi. Je ne peux vous dire un oui final si je ne sais à quoi m’attendre, ne pensez vous pas, Mr Luwen ? »

Il s'agenouilla ensuite devant lui. Il trouvait que ses paroles ne sonnaient vraiment pas bien. Comme s'il n'avait pas l'habitude de prononcer de telles choses. Après l'avoir engueuler il se soumettait à son autorité. Il avait l'habitude de ces gens là, et avait vu énormément de fois leurs regards irrités depuis qu'il était petit, adressés à ses parents ou à lui même et il savait que jamais leur paroles n'étaient sincère. Luwen devait jouer un peu pour savoir ce qu'il en était des sentiments du Duras. Son excuse pour lui ne tenait pas debout, et il allait lui faire comprendre. Qu'il n'était qu'un simple Midwirn ne l'excusait en aucun cas.

" En effet tu ne t'es pas bien comporté. Tu devras simplement promettre fidélité au Roi et exécuter ses ordres. Je n'en sais pas plus. Et.. T'ai-je dis que je t'ai pardonné ? Je n'aime pas les gens qui trompent leur monde "

D'un geste simple mais rapide et efficace, il bougea sa faux. Le Midwirn s'étant incliné, il passa sa faux derrière sa nuque, un sourire aux lèvres. Il savait décoder les paroles et attendait qu'il réponde. Il finit par dire.

" Alors ? La vérité "

________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 23
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Mar 25 Oct - 17:28

Alors que tout est perdu...Un sauveur tombé du ciel! Mais... lui?!?


Cellhendynn sut peut après que sa tentative de comédie pour gagner du temps avait marché sans marcher. En effet, il avait gagné du temps, mais... comme il s'en doutait intérieurement, bien qu'il ne se le soit pas avoué, l'Opast n'était pas dupe... Comment avait-il pu seulement pensé que son petit jeu réussirait à tromper cet Opast? Il devait vraiment être désespéré pour en arriver à une telle pensée... Et c'est ce qu'il était! Il avait surement fâché l'Opast en agissant ainsi... Sa vie allait bientôt se terminer...

" En effet tu ne t'es pas bien comporté. Tu devras simplement promettre fidélité au Roi et exécuter ses ordres. Je n'en sais pas plus. Et.. T'ai-je dis que je t'ai pardonné ? Je n'aime pas les gens qui trompent leur monde "

Bien évidemment... Cellh baissa la tête, puis s'assit rapidement contre l'arbre. Il n'allait pas rester agenouiller devant cet être sans âme libre plus longtemps! Si déjà il avait échouer, et qu'il allait devoir mourir, il le ferait dignement, en gardant la tête haute, et en affrontant son tragique destin, qui allait s'abattre sur lui dans un court moment sans aucun doute... Il releva la tête, et le regarda d'un air de défit. Autant rester fier et digne, puisque quoiqu'il fasse, il mourrait tranché par la faux de cet Opast... Mais finalement, le moment redouter n'arriva pas de suite... Le Duras déplaça rapidement sa faux, et la plaça juste au cou de Cellh. Il eu un léger mouvement de la tête de recul, mais il se heurta juste au glacé de la faux. Sa vie ne tenait plus qu'a un léger fil... qui allait se rompre très prochainement. Il s'y était préparer, à la mort. Et il l'affronterais dignement. Ce chien d'Opast devait prendre un malin plaisir à l'humilier ainsi... Quel sadique...! Cellh cracha à ses pieds. Bien osé, mais comme dit précédemment, il avait abandonné tout espoir de vivre, mais pas sa fierté!

" Alors ? La vérité "

La vérité? Il la voulait tant que ça, alors qu'il avait sans aucun doute déjà deviné la majeure partie? Non...Il ne la lui livrerais jamais. Au diable cet imbécile de serviteur! Il ferais face, fièrement. Qu'il aille se faire voir, ce chien des enfer! Jamais il ne dirais mot, jamais! De plus que cet homme en savait assez. Alors, qu'attendait-il pour lui ôter sa vie? Non pas qu'il soit pressé de mourir, oh non! Mais c'est qu'il détestait se sentir si faible. Autant mourir! Surtout que cet homme était à plaindre. Oui, Cellh plaignait ce Duras, objet et jouet du Roi démon... Ah! que les gens sont bête! Il regarda alors cet Opast de malheur, et lui jeta ses mots à la figure, comme on parlerais presque à un chien:

" Ah mon pauvre ami! Je te plain sincèrement! Être un simple pion, jouet et objet du Roi démon! Je me demande comment on peut endurer cela... Mais bon, c'est la voix que tu as choisis, chien!"

Il ne prit pas la peine de répondre à sa question, puisqu'après une telle déclaration de guerre, il n'avait plus rien à espérer si ce n'est la mort. Une certaine libération entre autre. Ce serait donc son dernier discours, ses dernières paroles. Mais quelles paroles! Il était fier de lui, d'avoir défier cet Opast et chien de serviteur du Roi démon. Il espréait aussi que ses parioles feraient un minimum réfléchir l'Opast sur sa condition. Il était certe fort, haut gradé et tout, mais avait-il ce qui est de plus important? La liberté...
Oui, Cellh allait mourir, certes, mais il aurait résisté dignement et respecter ses idéaux jusqu'au dernier instant. Il se prépara à recevoir le coup final, se faire trancher la gorge ou autre. Il ne ferma pas les yeux, prenant son courage à deux mains pour affronter la terrible faux qui allait surement s'abattre sur lui d'un instant à l'autre.

L'instant fatal ne vint pas. Deux explications étaient possible aux yeux du Midwirn. Soit l'Opast voulait le faire souffrir encore un peu, le torturer ou autres; jouer son sadique quoi. Ou alors, deuxième possibilité, quelque chose avait empêcher ce chien de le finir... Quand il regarda sur le côté, il remarqua que la seconde hypothèse était validé. A cela près qu'il ne s'agissait pas d'une chose, non, mais de quelqu'un....

" C'est assez. Laisse donc partir Cellh'-nisan, Luwen-san! Ou sinon, tu auras à faire à ma colère! Celle des Daïreos!"

La voix avait crié. D'une voix assez forte et portante, imposante même. Mais Cellh ne pu que la reconnaitre... Sans faire attention plus que ça aux mots prononcé pourtant. Une larme coula sur sa joue droite. Cette voie, c'était bien celle de son bien aimé petit frère, Yuumeji! Mais que faisait-il là? Sur Terre? Et pourquoi venait-il provoquer un Opast? Pleins de question se bousculèrent dans la tête de Cellhendynn, mais il ne pouvait y répondre, au vue de la situation enflammée dans laquelle il se retrouvait. Il était cependant heureux de revoir son frère, après toutes ses années, trop longues, sans s'être donné de nouvelles. Mais dans quelles conditions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naito Luwen

Opast Level 0
Opast Level 0
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2011


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Jeu 27 Oct - 9:38

Il fut surprit lorsque le Midwirn cracha à ses pieds, cela lui arracha cependant un sourire en coin, il avait du courage et de la fierté à revendre, mais il regretterait son geste tôt ou tard avec un bon coup de faux bien mérité. Il avait reprit du poil de la bête depuis toute à l'heure le petit Daireos. Luwen serra sa faux entre ses mains. Il pouvait sentir la colère de son très chère familier : Ignis, car celui-ci venait d'insulter son maître. Luwen sourit.

" Calme-toi, Ignis. "

Les émotions de Luwen et d'Ignis étaient en symbioses. Le midwirn ajouta des paroles encore plus blessantes. Ami ? Lui ? Il n'avait pas vraiment d'ami, il avait ses domestiques, et en plus, il n'était pas l'ami du Midwirn... D'ou avait-il pu sortir ses paroles? De plus, le plaindre ? Etait-il simplement sérieux ? Luwen ne se plaignait pas du tout de sa condition, certes il obéissait au Roi Démon, mais ce n'est pas pour autant qu'il se sentait être son jouet ou encore même son objets, sa possession. Il obéissait à ses ordres, bien sûr quand il n'était pas d'accord il se taisait, pour garder l'honneur de sa famille.

" Je suis le Grand-Duc de l'Infernus, je suis plus proche du Roi Démon que de n'importe qui dans ce monde. "

En tout cas, pour le traiter de chien, il allait loin. Il serra de plus sa faux. Luwen avait un regard meurtrier qu'il n'avait plus eu depuis un bon moment, même quand les Midwirns avaient attaqué sa demeure il n'avait pas été comme ça. Il n'était pas colérique, mais l'Opast n'allait pas se laisser insulter plus longtemps. L’atmosphère se fit d'un coup beaucoup plus froide. Le soleil présent ne suffisait même plus. Les arbres commençaient à avoir des carapaces de glace, tout comme le sol sous les pieds de Luwen. Il était prêt à combattre.

" Prépare-toi à mourir jeune Midwirn "

C'est lorsqu'il s'apprêtait à abattre son épée sur le cou pour lui séparer la tête de son corps, qu'il sentait une autre présence. Une présence plus puissante que le petit Midwirn. Un Opast hein ? Sa voix était assez imposante, mais pas assez pour faire flancher notre grand duc qui en avait vu des vertes, des pas mûres voire même pire. Il avait rencontrer les pires types de la planète, il côtoyait le Roi Démon, alors mis à par lui, rien ne pouvait lui faire peur ou le faire trembler.

" Un Opast hein ? Ton grand-frère en plus ? Il regarda ensuite le jeune homme Pour qui te prends-tu misérable pour ralentir une exécution ?

Cela ne faisait aucun doute que le combat allait s'engager tout de suite, contre deux, il avait déjà gagné devant plus que ça. Et puis, au pire, il ferait appel à Hiashiaki durant son combat.

[HRP : Court YY]

________________________________________

Grand-Duc de L'infernus

Double Compte de Iinarika Fukushin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cellhendynn Daïreos


avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 23
Localisation : Quelque part de peu fréquenté U_u


Vos secrets
Armes & Sorts:
Rp's en cours:

MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   Jeu 8 Déc - 20:25

Le jeune et fougueux Midwirn était réduit en une miette de pain, venant de se faire décortiquer, pour se faire écraser ensuite. C’était du moins cette impression qu’il avait. Et il n’aimait pas ça du tout… Et quelle surprise quand son frère fit son entré en scène ! Il n’aurait jamais imaginé ça ! Il n’avait plus eu de ses nouvelles depuis si longtemps déjà… Et là, il apparait de nulle part, comme ça en plein milieu d’un combat. Certes, il lui venait en aide, une aide bien voulue d’ailleurs, mais Cellh avait l’impression qu’il avait choisi son moment, que ce n’était pas un complet hasard, et que son frère l’observait peut être depuis un moment… Alors que lui, il le cherchait ! Décidément les histoires fraternelles sont parfois si ennuyeuses !

Bref, il ne dit rien de plus. Il profita par contre de l’occasion de diversion crée par son frère pour se levé, et ainsi échapper un moment aux prises du Duras Opast qui se serait juste apprêter à le tuer. Une fois debout, il longea l’arbre, dos et bras collé à son tronc, et s’éloigna de quelques pas. Il n’alla pas bien loin, évidemment. Il croisa les doigts, et prononça pour lui dans un murmure léger :

« Oufff… On peut dire que tu sais te montrer au bon moment, frérot… »

Il passa la main sur son front, l’air de dire qu’il l’avait échappé belle, et qu’il avait eu la peur de sa vie en pensant que sa tête allait finir par terre d’une seconde à l’autre, il n’y a pas cinq minutes. L’Opast sadique se tourna alors vers son frère Yuumeji, et lui dit alors :

« Pour qui te prends-tu misérable pour ralentir une exécution ? »

Ahhh…bah oui, c’était forcé, l’Opast n’allait pas rester sans rien dire face à cette interruption, qui l’avais empêché de tuer un petit Midwirn plus qu’insolent : lui. Mais de cela, il ‘sen fichait. Il savait qu’il ne risquait plus grand choses maintenant. Il tourna un regard vers son petit frère. Oui, oui, on avait bel et bien l’impression que les rôles étaient inversés : le petit frère qui vient à la rescousse du grand ! C’est illogique, mais dans ce cas-ci, logique. En effet, Yuumeji a vécu un passé difficile, et n’a eu d’autre choix que de devenir plus fort et encore plus fort. Et voilà le résultat : il dépasse son grand-frère niveau puissance et rang, et de loin ! Bah oui, ile st rapidement devenu Opast après qu’il se soit vu libéré des prises de ce sale chien de Roi démon. Bref, il s’avança fièrement vers ce Naito, et tout cela pour lui dire d’une façon hautaine ceci :

« Je suis Yuumeji Daireos. Et j’ai parfaitement le droit de me comporter ainsi envers toi ! Tu es mon égal après tout ! Enfin non… en fait, je te suis bien supérieur en termes de puissance… »

Il avait dit ceci avec un sourire en coin, sadique et joueur. Il ne savait pas s’il était réellement plus fort que cet impertinent, mais il était au moins au même niveau que lui. C’était sûr. Rien ni personne ne lui avait résisté depuis sa « transformation ». Sauf le Roi démon, et les démons de Rang supérieur à lui. Mais ce Naito, il savait qu’ils étaient au même rang. Bref, il ne se faisait pas de soucis. Si le combat s’engageait, ce qu’il voulait toutefois éviter, il avait égal chance que cet être de le gagner.
Il leva la tête et fit un sourire sadique à celui qui aurait pût être le bourreau de son frère Cellh. Alors qu’il retournait vers son frère, Cellh en le voyant arrivé vers lui comprit directement son plan. Après tout, ils n’étaient pas frères pour rien ! Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vu, mais il était capable encore de comprendre son cadet comme personne. Il avança à sa rencontre.

Une fois arrivé à la même hauteur les deux frères se sautèrent au coup, façon de parler. Ils restèrent ainsi dans les bras de l’autre un moment, en se murmurant des mots doux et fraternels comme « tu m’as manqué », « je vais bien », « et toi ? », « T’était où ? ». Bref, tout ce blabla, en faisant comme si Naito n’était plus là. D’ailleurs, Cellh savait qu’il ne risquait rien avec son frère. Puis, au bout d’un petit moment, ils disparurent tout deux. Comme ça. Cellh savait très bien que ceci allait ce passer. Yuu avait utilisé son pouvoir pour remonter le temps de quelques minutes, et se téléporter. Ainsi, sa rencontre avec cet Opast serait effacé. Le temps modifié. A son retour dans le monde réel, au temps réel, L’Opast ne serait plus là…

[ HRp: Désolé pour tout ce retard....>< mais bon, voilà enfin la réponse! Et le sujet est clos^^ sauf si tu veux encore décrire la réaction de ton perso ^^ C'est court, mais j'espère que ça vas =3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Qu'est ce qu'on me veut encore? (avec PNJ: Naito~kun) [FINIIII!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Duvalier veut-il redevenir président?
» Que Veut Hamas
» event coupe du monde la semaine prochaine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP :: Tokyo :: Alentours de Tokyo :: Forêt-