Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP

Le premier RPG de Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru ! Créez votre personnage dans cet univers de folie, choisissez votre Clan et combattez pour votre survie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conversation entre Zweilts [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuroto Horai


avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24


MessageSujet: Conversation entre Zweilts [Libre]   Dim 29 Jan - 17:09

Kuroto avait quitté tôt la demeure principale des Giou, allant au Château du Crépuscule afin de rester davantage en compagnie avec les Zweilts de son clan. Arrivé dans le grand salon du Château, il alla s’installer dans un coin, attendant l’arrivé d’un de ses compères Zweilts dont il n’avait pas eut de nouvelles depuis longtemps, trop longtemps à son goût.
Une expression tout aussi indifférente demeurait sur son visage, des traits qui n’avaient pas changés, un sentiment de désintéressement que pouvait faire paraître le jeune homme, qui était pourtant pensif, son téléphone portable sortit qu’il posa très délicatement à côté de lui, prêt à répondre aux messages que lui enverrait Iinarika, sa dernière connaissance.
Le Zweilt appréciait le calme qui régnait dans le lieu, c’était apaisant.
Son esprit commença tout doucement à s’envelopper dans des pensées diverses, il repensa à l’émotion qui avait étreint son cœur quand il avait prit conscience d’une certaine joie de la sensation d’être vivant, quand il s’était sentit heureux d’être avec une personne dont il s’était s’éprit, complice pour leur passé dans des activités que nous pouvions décrire comme naturel.
Une remise en question, le Zweilt en avait affreusement besoin, il se sentait un peu perdu sur le coup, comme il l’avait été, nostalgique à cette rencontre qui n’avait pas pu oublier de si tôt.
La raison en était sans doute les remords de s’être trompé sur toute la ligne lors de sa première apparition avec la Duras, un parallèle avec Senshirô était entièrement pareil : Kuroto avait réagit exactement de la même façon, réagissait toujours de la même façon, alors que la personne en face de lui désirait l’aider, le soutenir, lui faire oublier le poids de douleur qu’il portait et cherchait à faire naître un sourire sur son visage.

Ces mêmes remords qui l’avaient mené à la vengeance…
C’étaient ces mêmes regrets, provoqués par un déchirement interne provoqué par la tristesse, qui l’avait poussé à vouloir se venger, à se renfermer autant, à ne faire pour ainsi dire confiance à personne, à ne dépendre de personne. Sans attache, la mort d’autrui faisait moins mal, aucun sentiment de culpabilité de ne pas arriver à temps, de n’avoir pas pu le sauver à temps était présent. L’attache donnait naissance à la tristesse, et in contrario, à la haine, cercueil dans lequel Kuroto s’était réfugié, haine qui donnait aux autres d’une certaine façon de manière régulière, haine qui avait toujours en son sein qu’il maîtrisait parfaitement afin de ne pas se brûler, mais dès qu’un détail attisait cette dernière, elle ressortait, comme un volcan en éruption, il en finissait tout absorbait, en devenant quelqu’un d’autre, violent, ferme.
A peu près similaire à Hotsuma dans ce sens, la grosse tête dure qui pouvait s’enflammer à tout moment et rendre très facilement les ennemis imprudents en cendres, sauf que Kuroto n’avait que son intelligence et l’art du sabre pour espérer s’en sortir, ce qui était très désavantageux.

Kuroto ne pouvait guère le dénier, des Zweilts de son clan, il semblait avoir été le pion préparé pour être soit vendu à l’ennemi, soit être assassiné par son ennemi de toujours, soit être voué à une peine sans fin de ne jamais réussir à toucher le bonheur, condamné à voir ses amis mourir avant de se faire indifféremment assassiné comme un humain parmi tant d’autres.
L’écart avec ce compagnon lui donnait ce côté « humain », et son cycle sans fin de réincarnation représentait quasiment sa différence avec les autres, des réincarnations dans une même apparence où les ennemis demeuraient le même, où le fossé demeurait toujours persistants. De cela, Kuroto l’avait comprit dès la mort de son premier partenaire, qui n’était pas un Zweilt de façon pur qui donc était mort définitivement sur le champ de bataille et dont il était le seul à se souvenir de lui autre que dans la scène dramatique. Un cruel poids en lui-même de se savoir seul être réincarné si son partenaire mourrait. Les autres Zweilts, c’étaient différent, Hotsuma et Shusei, Toko et Tsukumo, ils pouvaient renaître, ensemble, à deux, partenaire à partenaire. Des amis, des êtres chers, ils pouvaient en perdre, certes, mais la douleur ne serait pas la même. La responsabilité ne pas se tromper était un poids journalier sur les épaules du Zweilt, qui ne pouvait que stresser continuellement ayant vu de ses propres yeux ce que les faiblesses engendraient. Lors de la précédente guerre, il devait le reconnaître, il avait été naïf, il avait nié cet aspect qu’il faisait exprès de ne pas voir, ce qui n’était plus le cas aujourd’hui, dès sa jeunesse, il était lucide, il regardait en face ce détail, essayait de faire au mieux pour le supporter. Il aurait aimé que Senshirô ne sache rien, que l’élément déclencheur qui avait tout fait basculer ne soit pas là, pouvant espérer redevenir naïf, et trouver un partenaire un jour, peut-être…sa renaissance lui avait fournit deux poids : la mort de celui qui l’avait accueillit dont il s’était attaché qui était mort se protéger ; et le petit fils qui s’était enroulé avec lui se refusant de le perdre, Kuroto en devenant petit à petit dépendant sans s’en rendre véritablement compte, mais avec la conscience en plus que ce qui s’était déroulé par le passé pouvait se reproduire. A bien y voir, c’était devenu une obsession pour le jeune homme qui contestait le choix de son nouveau partenaire, tout en pouvant pas dénier sa sincérité exemplaire et sa conscience des risques. Il n’avait pas pu supporter, ni même envisagé le laisser seul sur le champ de bataille, ce qui était dramatique en soi vu que cela ne changerait rien de mourir tous les deux sur le champ de bataille. Il resongea à ce qu’elle lui avait dit sur ce que ses partenaires désiraient vis-à-vis de lui, à la réaction ancienne de Senshirô quand il l’avait vu sourire. C’était logique, certes, mais Kuroto n’arrivait pas à se vider au travers de la haine et de la vengeance, bien qu’ayant furtivement changé depuis sa rencontre avec la Duras, son esprit s’entremêlait sur ses différents choix et de comment il pouvait aspirer au bonheur sans se sentir fardeau auprès des autres.
Il n’avait jamais essayé de chercher à vider sa conscience par ses fautes, il ne pleurait jamais se contentant d’encaisser, ce qui était la cause de son comportement insondable mais sensible.

Kuroto se passa doucement une main dans ses cheveux, les prises de conscience faisaient toujours mal, et il ne savait pas du tout comment il allait s’y prendre dès qu’un de ses compagnons allaient arriver. S’il croisait Hostuma, Kuroto savait déjà le sujet qu’il allait entamer. Sa tête de surprise qu’il imaginait le faisait déjà rire d’avance, vu qu’il faisait office de « grand mystérieux » parmi tous ses compagnons, et cela permettrait sans doute d’apaiser la tension entre eux deux. Une amie commune était une chance en soi pour eux, et il pouvait s’estimer heureux d’être tombé sur une bonne personne qui n’avait rien contre eux, sinon énoncer la nouvelle aurait été plus bouleversante. De plus, vu qu’il était dans le Château, au temps en profiter pour prendre des nouvelles de Yuki, et voir comment il allait depuis la dernière fois qu’il l’avait vu, ce qui remontait à loin.
S’il approchait davantage de ses compagnons en essayant de s’ouvrir, peut-être qu’il parviendrait à se retirer tous les tourments qui le hantaient en arrivant sans doute à prononcer les mots de délivrance sans pour autant s’apitoyer sur son sort.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Conversation entre Zweilts [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Katie et Veronica: Shopping entre filles
» Conversation entre Siyoon et Yusheng
» Surprend une conversation entre Michaël et Victoire
» Conversation entre soeurs... [ Cloturé ]
» Conversation entre Dorian & Na Yoon
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru RP :: Château du Crépuscule :: Rez-de-chaussée :: Salon - Salle à manger-